Le futur : quelques pièges

Quand orthographe et conjugaison s’emmêlent …. on peut s’interroger sur certaines règles …… ( une petite aide « Le Bescherelle » ….)

En revoyant cette année le futur , nous avons réalisé une carte qui nous permettra (peut être) de ne pas tomber dans les pièges …. à chacun de la « réorganiser » selon sa façon de mémoriser ( autre tri, colonnes ou paquets …. )

Bon travail !

Publicités

La réécriture : une question de méthode et/ou une question d’entraînement ?

La réécriture est un « exercice » qui figure dans tous les DNB de français (me semble-t-il). C’est un exercice que Léo a beaucoup pratiqué en CM2 mais qui semble avoir « disparu » en 6ème et en 5ème (comme la dictée d’ailleurs qui était présente « au quotidien » en CM2 ….. C’est bien dommage à mon avis et j’espère que cette année il y aura à nouveau ce travail de réflexion sur la langue …).

C’est quoi la réécriture ?

Réécrire, transposer, changer sont un peu des mots qui veulent dire la même chose dans ce type d’exercice . On peut par exemple donner cette définition (que j’ai notée dans la carte mentale sur une « méthode de réécriture ») : La réécriture est (principalement) un exercice de changement :

  • de personne
  • de temps
  • de nombre

MAIS attention à la consigne , il peut y avoir un seul changement ou plusieurs ( ce qui complique …..)

Un premier essai : réfléchir à ce qui est demandé puis mise en place d’une méthode

  • Sans donner de méthode , nous avons fait un exercice de réécriture . On est revenu plusieurs fois pour arriver à un résultat tout à fait satisfaisant.
  • Reprise aujourd’hui mais en suivant une méthode :

– pour limiter l’impulsivité et être « actif » : branches 1 et 2 : je m’occupe de la consigne  » Je lis bien la consigne » ( on peut même l’isoler pour ne s’occuper que d’elle!) puis « je surligne le ou les changements » à effectuer (une couleur par changement) : c’est très important car un seul changement entraîne souvent plusieurs modifications MAIS plusieurs changements peuvent se faire par étape si c’est nécessaire (on est tout de suite dans la double tâche à décomposer)

– je fais maintenant les repérages dans le texte : en utilisant les mêmes surligneurs. Attention aux accords : si on change un sujet , il faut chercher le verbe par exemple ; si on change un nom, on regarde le GN complet et sa fonction (est-il sujet ?) ……. C’est toute une « gymnastique » à effectuer …. Parfois, les réponses sont trouvées me semble-t-il « à l’intuition », alors je demande la justification ……

Voici la carte utilisée, tout en pensant qu’il faut D’ABORD s’être imaginé la « scène » pour plus d’efficacité sur le sens …..

et le travail en image : d’abord les étapes 1 à 3 sur papier (qui auraient pu être faites sur l’ordinateur mais Léo a encore besoin de ce contact avec le papier ….)

Difficulté à retrouver le temps … puis à le conjuguer avec nous (on est revenu à un verbe facile , car là il y avait en plus le pronom ….) . On a noté en bas qu’il s’agissait du passé simple (p.s) …. qui s’était un peu fait oublier …..

PUIS sur l’ordinateur étapes 4 et 5

Remarques : Une autre difficulté : « leur » proie qui finalement deviendra « notre » proie mais avec de l’aide là aussi …..On a surligné ce « leur » qu’après ,car non vu au départ ….. Peut-être encore des astuces à faire trouver pour rendre la carte mentale de la méthode plus efficace (au niveau de la 3ème branche) OU à compléter selon les différents exemples sur lesquels on travaillera ….

Il me semble aussi que l’entraînement à ce genre d’exercice , tout en travaillant la « flexibilité », devrait être très profitable . Nous en ferons encore un ou deux dans la semaine , avec la méthode sous les yeux …. ( On trouve des exercices d’entraînement en ligne ou à imprimer en suivant ce lien)

Rappeler aussi que les erreurs de copie / de recopie du texte sont pénalisées !

Bien sûr, la fiche méthode a été ajoutée dans la BODYS , onglet « ECRIRE-Rédiger »

à suivre …..

Types et formes de phrases

une carte à lire en 2 parties :

  • en vert  et en haut : les 4 types de phrases
  • en orange et en bas : les 2 formes de phrases

Parrallèlement à la carte , on a travaillé avec des étiquettes exemples , à poser au bon endroit (en demandant de donner le type et la forme, en faisant modifier la forme , en transformant aussi par type …. ) . Je n’ai pas ajouter d’exemples sur la carte car cela la surchargeait .

 

Phrase verbale ou non verbale ? Phrase simple ou complexe ?

Quelques ajouts de cartes réalisées en 5ème et certainement utiles pour les années à venir ….

2 cartes faites en 5ème : phrase verbale ou phrase non verbale :

phrase simple ou complexe :

Remarque : une première carte sur les phrases complexes en CM2 ici

les CC (Compléments Circonstanciels) quelques ajouts

Cette année, les CC sont de retour MAIS avec une liste qui s’allonge ….

Nous avons d’abord repris notre procédure : Dans une phrase je cherche :

  1. le Verbe
  2. le sujet
  3. le(s) CO (COD /COI ou COS)
  4. les CC

J’ai pris le parti d’en sélectionner 7 en commençant bien sûr par les plus « courants/ connus » : les fameux CCT, CCL et CCM.

Voilà ce que Léo a fait  directement : puis je lui ai fait compléter par les questions qui aident à trouver le bon CC et finalement on a ajouté les « petits mots » qui introduisent souvent les CC

Présentation de la carte mentale (avec les ajouts de cette année)

  • 7 branches et en bas les 4 branches supplémentaires « d’autres CC »
  • En haut de la carte, le rappel de la « procédure »
  • une fiche sur les natures ou classes grammaticales

Réalisation d’une « carte » en partant de celle de Léo

Pour vérifier si la leçon est sue …. à compléter , deux jours après ….

Carte « finale? » pour réviser quand ce sera le moment

Un travail complémentaire : comment distinguer le CC de CAUSE et celui de CONSEQUENCE ?

-Discussion à partir des phrases de la fiche 1 ci-dessous et repérage : la question à poser , les petits mots qui se trouvent au début du CC

– 2 petites fiches d’aide

 

 

A la découverte d’un cahier de vacances spécial « dys »

…… Ou un cahier qui nous accompagne tout au long de l’année ?

  Mon CM2 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage

Nous venons de recevoir un cahier  « DYS » au titre prometteur « Mon CM2 facile » qui , à mon avis, peut être utilisé de nombreuses façons . C’est une série du CP au CM2 (voire en 6ème pour des révisions) . Tout est pensé pour faciliter la prise d’information et par conséquent le travail qui est demandé, pour des enfants DYS ou en difficultés d’apprentissage .

Ce cahier est le fruit d’un travail d’orthophonistes et d’enseignants spécialisés du primaire. On y trouve 4 matières : français, maths, histoire-géographie et sciences, leçons, exercices et corrigés .

Quels sont les atouts de ce cahier ?

Une lecture facilitée grâce :

 

  1. à la police OpenDyslexic ( augmentation de la taille, des espaces entre les lettres et les mots, ainsi que les interlignes)
  2. aux filets de couleur qui encadrent les pages ( le vert et le rouge – gauche/ droite ou début/fin – le bleu et le marron -haut et bas- codes connus et utilisés pour beaucoup d’enfants DYS (et surtout dyspraxiques) depuis longtemps (s’ils ont été « détectés » tôt)
  3. aux pictogrammes qui permettent d’un seul coup d’œil de comprendre ce qui est attendu
  4. aux consignes bien distinctes de l’exercice, toujours présentées de la même façon, une couleur par ligne qui est alternée (bleu/rouge)
  5. au fond jaune de chaque exercice , distinct de la consigne et « agréable visuellement »
  6. à l’utilisation de couleurs différentes pour séparer les paragraphes d’un texte par exemple

Une écriture facilitée grâce à :

 

  1. des quantités d’écrits limitées
  2. des cadres pour compléter un exercice par un mot
  3. des lignes avec un rond vert (au début) et un rouge (à la fin)
  4. des exercices courts qui ciblent la notion abordée

Des leçons claires qui utilisent :

 

  1. des couleurs
  2. des encadrés souvent repris « Je comprends » /  » Je lis et je comprends »
  3. quelques illustrations « sobres » qui ne « surchargent » pas la page (ce qui est très important !)
  4. des cartes mentales et des schémas « centrés »

en image : une leçon de français et les exercices correspondants

Les corrigés

Des corrigés originaux car, en dehors de leur fonction de « correction d’un exercice », ils donnent des conseils aux parents, des astuces aussi pour s’entraîner à l’oral ou avec d’autres supports, des conseils pour mémoriser l’essentiel d’une leçon …..

Finalement, tout est fait :

  • pour éviter la fatigue « visuelle » qui est un des points à combattre afin de compenser les troubles
  • pour rendre le travail attractif, ré-apprendre avec plaisir, réussir les exercices
  • pour instaurer une « routine » dans les adaptations des supports, une cohérence qui permet à l’enfant de ne pas « gaspiller » sa « réserve attentionnelle » et de l’utiliser pour réfléchir

Un cahier à utiliser en accompagnement dans l’année scolaire, pour consolider des notions ou bien en révision pendant les vacances, à ressortir lorsqu’une même notion est revue l’année suivante de manière plus approfondie.

Et , comme le support est adapté , on peut même faire inventer des questions, transformer une leçon en carte mentale , complexifier la consigne, faire verbaliser la démarche , donner un vocabulaire plus précis (s’il a été vu en classe : ex : nature/classe grammaticale/ fonction) …. bref utiliser les méthodes acquises et/ou en voie d’automatisation (comme une « petite piqûre de rappel pendant les vacances ) . Un cahier bien agréable et utile …..

Peut-être dans quelque temps un cahier DYS pour les niveaux collège ?

Remarque personnelle : A la lecture de ce cahier, je ne peux m’empêcher de m’interroger à nouveau :

  • « Pourquoi est-on souvent (toujours?………) obligés de se « battre » pour obtenir ce type d’adaptations / d’aménagements pédagogiques  (ou des adaptations de ce type  correspondant au besoin de l’enfant à un instant donné )  au quotidien [ du moins tant que cela est nécessaire … et dans toutes les matières ….]? »
  • « Pourquoi  ce travail de « coopération » (comme ici entre orthophonistes et enseignants) n’est-il pas mené « couramment » dans les différents établissements? »
  •  Et pourtant, quand on a compris ce qui « coince » chez un enfant dys , qu’on en discute avec lui et avec son orthophoniste, son ergothérapeute, qu’on le guide pour contourner sa difficulté, qu’on l’encourage aussi , cela paraît si simple à mettre en place….. un travail en équipe sans aucun doute …..

Et si vous aussi vous souhaitez utiliser ce cahier, venez faire un tour sur la page facebook Fantadys, il y aura 10 cahiers à gagner (2 pour chaque niveau CP- CE1- CE2- CM1 – CM2).

Voici les autres cahiers de la collection  :
Mon CP facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CE1 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CE2 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CM1 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage