la BODYS suite : 4- Présenter un document en histoire

  4- Présenter un document en histoire

Comme dans l’article précédent ici, nous revenons sur un autre outil dans l’onglet HISTOIRE : présenter un document .

  1. C’est tout d’abord une 1ère page , une sorte de méthode d’analyse d’un document (qui peut servir dans différentes matières d’ailleurs) : présenter un document : méthodologie 1
  2. Voici le document à présenter : Léo a surligné ( au stylet ou au doigt ) les indications demandées
  3. Puis, nous allons rechercher l’outil « présenter un texte » dans la Bodys (2ème page ) et le coller dans la page OneNote pour le remplir (ici au stylet ou au clavier au choix)  
  4. légère modification de l’outil car :
  • il a pour titre : n’est pas toujours approprié : est-ce le titre du document ou le titre de l’ouvrage dont il est extrait ? ( Léo était géné car « Il parle de ….. : il avait sa réponse dans le titre ….)
  • la consigne aussi semble plus claire en disposant les recherches les unes en dessous des autres (comme dans la fiche méthode de la 1ère page ci-dessus) . On aboutit donc à un nouvel outil dans la page « présenter un texte »
  • Remarque : Dans cet outil , le texte (à compléter) peut être soit gardé sous les yeux et recopié avec les réponses , soit copié-collé et seulement complété [tout dépend du temps, de la fatigue, du souhait du prof, de l’élève …..] plusieurs façons donc d’utiliser un même outil , le supprimer quand l’enfant y arrive ou l’avoir en réserve au cas où …..

Dernier test pour la BODYS ….. nous verrons en septembre ….

Publicités

La BODYS suite : 3- histoire et temps

  3- Histoire et temps

La BODYS comporte un onglet Histoire (méthodologie ?). Actuellement , il se compose de 7 pages : lire une image, présenter un document, un texte, un objet, les frises, fiche méthode (situation dans le temps), répondre à des questions.[ces différentes pages sont des outils construits l’an dernier MAIS  que Léo n’a jamais pu utiliser en classe. Dans la BODYS , si elle est acceptée et validée par chacun des profs sous contrôle de l’ergo aussi, ce sera alors facile de savoir pour Léo d’une part et pour le prof d’autre part quels outils il peut aller chercher ….]

Comme pour les autres tests, nous sommes partis d’un problème : un exercice du livre d’histoire comportant 3 questions . Les réponses étaient à trouver dans une double page de documents dans le livre .

Les questions sont lues avant de regarder les documents, une question à la fois bien sûr.

  1. Les questions ont été copiées du livre (outil capture d’écran) et collées dans une page sous OneNote. J’ai demandé à Léo de surligner les mots importants pour garder en tête sa recherche dans le manuel numérique . La 1ère question a été difficile quant au choix du document , il a fallu balayer plusieurs fois la page du manuel numérique (pas si simple)
  2. la 2ème question plus simple : la recherche des capitales car un document carte avec légende nous dirigeait vers la réponse.
  3. Quant à la 3ème question, il s’agissait d’un calcul de durée à effectuer grâce à une frise. Travail réalisé en 2 temps : copier la frise sur la page OneNote (outil capture) pour ne plus avoir à faire de « va et vient visuel »
  4. et aller chercher dans la BODYS la fiche méthode situation dans le temps (la coller aussi dans cette même page OneNote).

en image : la page OneNote où le travail a été réalisé :

La fiche méthode est remplie au stylet (position « chevalet » de l’écran, les 2 calculs sont écrits en ligne sur la page (et calculés par OneNote!) puis la phrase réponse est tapée au clavier (là aussi , on manipule …. ce qui permet d’être « actif » en permanence ….)

Mes remarques : Finalement , c’est aussi un objectif de rendre Léo capable d’enchaîner différentes actions , de prendre des décisions rapides, de faire des choix dans les outils tout en maintenant sa réflexion sans se perdre ….. c’est encore un gros travail à mener qui nécessite encore de l’aide ….[C’est ce genre d’ aide me semble-t-il qui pouvait faire partie des tâches d’un(e) AVS avec un travail en partenariat avec l’enseignant, l’ergo et l’élève , chacun dans son coin ne pouvant rien faire ….mais, dans notre cas, plus d’AVS pour l’an prochain…. ]

 

 

 

A la découverte d’un cahier de vacances spécial « dys »

…… Ou un cahier qui nous accompagne tout au long de l’année ?

  Mon CM2 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage

Nous venons de recevoir un cahier  « DYS » au titre prometteur « Mon CM2 facile » qui , à mon avis, peut être utilisé de nombreuses façons . C’est une série du CP au CM2 (voire en 6ème pour des révisions) . Tout est pensé pour faciliter la prise d’information et par conséquent le travail qui est demandé, pour des enfants DYS ou en difficultés d’apprentissage .

Ce cahier est le fruit d’un travail d’orthophonistes et d’enseignants spécialisés du primaire. On y trouve 4 matières : français, maths, histoire-géographie et sciences, leçons, exercices et corrigés .

Quels sont les atouts de ce cahier ?

Une lecture facilitée grâce :

 

  1. à la police OpenDyslexic ( augmentation de la taille, des espaces entre les lettres et les mots, ainsi que les interlignes)
  2. aux filets de couleur qui encadrent les pages ( le vert et le rouge – gauche/ droite ou début/fin – le bleu et le marron -haut et bas- codes connus et utilisés pour beaucoup d’enfants DYS (et surtout dyspraxiques) depuis longtemps (s’ils ont été « détectés » tôt)
  3. aux pictogrammes qui permettent d’un seul coup d’œil de comprendre ce qui est attendu
  4. aux consignes bien distinctes de l’exercice, toujours présentées de la même façon, une couleur par ligne qui est alternée (bleu/rouge)
  5. au fond jaune de chaque exercice , distinct de la consigne et « agréable visuellement »
  6. à l’utilisation de couleurs différentes pour séparer les paragraphes d’un texte par exemple

Une écriture facilitée grâce à :

 

  1. des quantités d’écrits limitées
  2. des cadres pour compléter un exercice par un mot
  3. des lignes avec un rond vert (au début) et un rouge (à la fin)
  4. des exercices courts qui ciblent la notion abordée

Des leçons claires qui utilisent :

 

  1. des couleurs
  2. des encadrés souvent repris « Je comprends » /  » Je lis et je comprends »
  3. quelques illustrations « sobres » qui ne « surchargent » pas la page (ce qui est très important !)
  4. des cartes mentales et des schémas « centrés »

en image : une leçon de français et les exercices correspondants

Les corrigés

Des corrigés originaux car, en dehors de leur fonction de « correction d’un exercice », ils donnent des conseils aux parents, des astuces aussi pour s’entraîner à l’oral ou avec d’autres supports, des conseils pour mémoriser l’essentiel d’une leçon …..

Finalement, tout est fait :

  • pour éviter la fatigue « visuelle » qui est un des points à combattre afin de compenser les troubles
  • pour rendre le travail attractif, ré-apprendre avec plaisir, réussir les exercices
  • pour instaurer une « routine » dans les adaptations des supports, une cohérence qui permet à l’enfant de ne pas « gaspiller » sa « réserve attentionnelle » et de l’utiliser pour réfléchir

Un cahier à utiliser en accompagnement dans l’année scolaire, pour consolider des notions ou bien en révision pendant les vacances, à ressortir lorsqu’une même notion est revue l’année suivante de manière plus approfondie.

Et , comme le support est adapté , on peut même faire inventer des questions, transformer une leçon en carte mentale , complexifier la consigne, faire verbaliser la démarche , donner un vocabulaire plus précis (s’il a été vu en classe : ex : nature/classe grammaticale/ fonction) …. bref utiliser les méthodes acquises et/ou en voie d’automatisation (comme une « petite piqûre de rappel pendant les vacances ) . Un cahier bien agréable et utile …..

Peut-être dans quelque temps un cahier DYS pour les niveaux collège ?

Remarque personnelle : A la lecture de ce cahier, je ne peux m’empêcher de m’interroger à nouveau :

  • « Pourquoi est-on souvent (toujours?………) obligés de se « battre » pour obtenir ce type d’adaptations / d’aménagements pédagogiques  (ou des adaptations de ce type  correspondant au besoin de l’enfant à un instant donné )  au quotidien [ du moins tant que cela est nécessaire … et dans toutes les matières ….]? »
  • « Pourquoi  ce travail de « coopération » (comme ici entre orthophonistes et enseignants) n’est-il pas mené « couramment » dans les différents établissements? »
  •  Et pourtant, quand on a compris ce qui « coince » chez un enfant dys , qu’on en discute avec lui et avec son orthophoniste, son ergothérapeute, qu’on le guide pour contourner sa difficulté, qu’on l’encourage aussi , cela paraît si simple à mettre en place….. un travail en équipe sans aucun doute …..

Et si vous aussi vous souhaitez utiliser ce cahier, venez faire un tour sur la page facebook Fantadys, il y aura 10 cahiers à gagner (2 pour chaque niveau CP- CE1- CE2- CM1 – CM2).

Voici les autres cahiers de la collection  :
Mon CP facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CE1 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CE2 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage
Mon CM1 facile ! adapté aux enfants DYS et en difficultés d’apprentissage

 

Un bimanuel en Histoire, Géographie et EMC créé pour l’élève chez Magnard

Histoire géographie, enseignement morale et civique 6e cycle 3 – Nouveau programme 2016

Nous avons reçu un superbe bimanuel de chez MAGNARD en Histoire, Géographie et Enseignement moral et civique , classe de 6ème , nouveau programme 2016.

Qu’est-ce qu’un bimanuel ?

C’est le papier et le numérique qui sont réunis et utilisables à partir d’un même ouvrage. Chaque manuel possède une clé d’activation pour accéder à la version numérique.

Quel choix chez Magnard ?

Il semble que l’éditeur ait fait un travail important pour créer un manuel AVANT TOUT  à destination de l’élève avec un nombre de pages un peu inférieur peut-être mais ce n’est pas tout : c’est aussi un choix d’apprendre autrement, avec plaisir, selon son style et en donnant du sens.  

A la découverte de ce bimanuel

  • Dès l’ouverture, les ressources numériques sont mises en valeur et expliquées dans la rubrique « apprendre à apprendre » en 3 points :
  1. des cartes mentales : un résumé visuel et sonore disponible dans chaque chapitre

     2.  un tuto en vidéo pour apprendre à construire une carte mentale car rien ne vaut celle que l’élève va se fabriquer

     3.  des quiz qui vont permettre dans chaque chapitre de tester ses connaissances

  • Trois autres ressources numériques se retrouvent dans chaque chapitre ( aussi bien en histoire qu’en géographie)
  1. des interviews filmées qui permettent de donner du sens (comme l’une des premières « 5 minutes avec un historien » : à quoi sert l’histoire ?)
  2. des cartes interactives pour construire ses repères géographiques , apprendre aussi à  lire et analyser les cartes
  3. des fiches d’exercices pour s’entraîner (possibilité de les imprimer)

On peut retrouver des interviews et des exercices à imprimer aussi dans la partie enseignement moral et civique.

  • L’atelier de rentrée : des recherches dans l’ouvrage pour une prise en mains du manuel par l’élève
  • En feuilletant le livre, on  trouve de belles illustrations et/ou photos, des cartes mentales agréables et originales (ensuite ce sera à chacun de construire la sienne pour une mémorisation personnelle , un tuto vidéo est là pour  accompagner l’élève), des documents clairs et attractifs .

 

  • Les chapitres d’histoire comme ceux de géographie sont bâtis sur un même plan , avec une reprise de mêmes « rituels » . Voici un petit récapitulatif en carte mentale pour l’Histoire avec les 4 domaines : se repérer dans le temps et l’espace, explorer (de 2 à 4 double-pages), apprendre et s’entraîner .

Histoire MAGNARD

On trouve également un domaine supplémentaire « Histoire des arts » dans 3 chapitres du programme d’Histoire et dans un chapitre de Géographie : des repères sur l’œuvre, du vocabulaire, des questions pour analyser l’œuvre et la situer dans son contexte , décrire et interpréter …..

Pour la Géographie , les 5 domaines que l’on retrouve dans chacun des chapitres sont les suivants : construire des repères géographiques, des études de cas (au nombre de 2 par chapitre), changer d’échelle (on se place alors à l’échelle du monde et une carte très claire – interactive en version numérique- sur une double page situe le même sujet mais abordé dans le monde) , apprendre et s’entraîner . Une seconde carte mentale en Géographie :

Géographie MAGNARD

Du côté des ressources numériques

Nous avons beaucoup apprécié :

  • les cartes mentales visuelles mais aussi sonores : chacun son style de mémorisation

Capture 2

  • les cartes interactives où l’on peut démarrer avec un fond de carte vierge et ajouter les différentes parties de la légende en cliquant sur les boutons correspondants à droite

Capture3 Capture5

  • les exercices  pour lesquels un seul clic permet de télécharger la version sous Word : la fiche est prête nom , prénom, classe, le texte de l’exercice avec des documents en couleur et une réponse à taper directement , le top pour un élève qui travaille sur un ordinateur en classe (ou même pour les exercices à la maison). Un exemple en image sur le manuel papier :

Capture6

puis téléchargé sous word avec possibilité de répondre directement :

sylvia531 sylvia534

  • les quiz encourageants et où l’on peut vérifier ses réponses !

Capture

Un ouvrage qui donne envie d’apprendre et dont vous pouvez consulter des extraits chez Magnard ici .

Remarque : les extraits de manuel sont publiés avec l’autorisation de l’éditeur

 

 

 

Maths et Histoire , espace et temps, dates ? durée ou âge ?

trousse-dates-histoire-de-france

Les problèmes de situations dans le temps, de dates , de durée, d’âge restent encore pour Léo un obstacle  à franchir , une espèce de méli-mélo avec des fils difficiles à démêler … Nous sommes  à la recherche d’un outil « efficace » …… on va donc reprendre cette notion afin de cerner de plus près sa procédure et ce qui pose question ??? [Sans ignorer qu’on est bien sûr au coeur du « handicap » …. ]

Nous allons revoir ce sujet en 5 étapes : 4 étapes d’abord pour cerner 4 questions puis une dernière étape où on « mixera » les questions , mais

AVANT de commencer, nous allons prendre le problème à l’envers : c’est-à-dire s’interroger sur « que peut-on calculer avec les données que l’on a? »

  • Exemple de textes (ou problèmes, possibilité de présenter sous forme de tableau ou ligne du temps ….) présentés sur une étiquette (que l’on pourra déplacer):
  1. Louis XIV est né en 1638 et mort en 1715. Que peux-tu calculer ? Faire écrire ( ou écrire)  la question et la mettre de côté [ accepter les questions pour lesquelles la réponse est dans le texte en faisant préciser que , pour ces questions, aucun calcul n’est nécessaire] 
  2. Louis XIV est mort à l’âge de 77 ans  en 1715 .
  3. Louis XIV est né en 1638 . Il est devenu roi en 1643 .
  4. Louis XIV est devenu roi en 1643 . Il avait alors 5 ans .
  5. Louis XIV est né en 1638. Il a vécu 77 ans .
  6. Louis XIV a régné de 1643 jusqu’à sa mort en 1715.
  • Mélanger ensuite les questions (seulement celles qui demandent un calcul) ,
  • tirer un texte et faire associer la question
  • faire trouver la réponse .
  • Remarques : Léo utilise directement une ligne du temps qu’il trace : je lui ai fait ajouter 0 an au-dessus de l’année de naissance (idée trouvée chez Troublesneurovisuels et qui me semble très intéressante, nous en avions déjà parlé avec Léo lors de la fabrication de sa ligne du temps : naissance à 0 mois ou 0 an ), j’ai aussi demandé de mettre les années au-dessous de la ligne et les âges au-dessusLéo écrit aussi et mort.

textes et modèle de frise à télécharger sous Word textes pour méthode et frise

Les 4 premières étapes :  4 types de questions

Documents utilisés : des petits problèmes trouvés chez le petitroi ici et chez Troublesneurovisuels  que j’ai ensuite « adaptés » à ce que je voulais travailler , avec, dans un premier temps, une seule question.

  1. Combien de temps (ou d’années) a vécu ce personnage ?
  2. En quelle année ce personnage est-il mort ?
  3. En quelle année ce personnage est-il né ?
  4. A quelle date (en quelle année) a eu lieu un évènement (de la vie de ce personnage) ?

Voici la « marche » que j’ai suivie pour ces 4 types de questions . Nous avons ensuite refait un problème en changeant le personnage et ceci dans chaque type de questions .

sylvia516

sylvia517

sylvia518

sylvia519

à télécharger sous Word Fiches methodes année, ans, date ( avec un 2ème problème du même type)

J’en ai déduit une « procédure » , des étapes qui fonctionnent dans tous (ou presque) les cas de figures . Elle fera partie de son outil « Histoire » ou « Maths » …..  , nous l’essaierons la semaine prochaine :

sylvia520

à télécharger sous Word fiche methode situation dans le temps

Remarques :

  • Je ne note pas une place pour la phrase réponse car ceci est entièrement automatisé pour Léo (mais elle aurait sa place bien sûr).
  • Je laisse tracer la ligne du temps à Léo ( et placer toutes les données) car d’une part c’est son choix et sans doute aussi une obligation pour faire cheminer sa réflexion
  • Nous allons insister aussi sur le « geste » pour passer d’une date à une autre , soit de gauche à droite , soit de droite à gauche ce qui nous aidera à trouver l’opération à faire et aussi voir comment se « déplacer » sur cette droite, les relations entre les différents évènements , avant ou après ….. Léo indique ce déplacement à l’écrit par une courbe au-dessus de la ligne
  • Voici une ligne du temps faite par Léo (avant d’utiliser la fiche procédure)

sylvia521 sylvia522

Passage à la 5ème étape : même travail mais avec des situations dans le temps comprenant plus de données (3 en général) , plus compliquées et avec 2 ou 3 questions au lieu d’une seule

J’ai « pioché » les types de problèmes prêts chez Troublesneurovisuels (niveau 2) pour l’instant. Ensuite, il me semble intéressant , selon les sujets et personnages qui vont être étudiés en histoire , de revenir sur ce sujet ….comme une petite « piqûre de rappel » …. Finalement avec ce travail sur la perception du temps, on travaille aussi simultanément la mobilité, la flexibilité et la réversibilité addition/soustraction…..

Préparer l’entrée en 6ème : quels outils en maths ? français ? et ailleurs ?

Je profite des vacances pour préparer principalement 2 outils un en Maths, l’autre en français et commencer ( ou surtout ranger) des fiches méthodes en Histoire/Géo.

But : avoir à disposition (si les profs l’acceptent ….) un genre de mémo et/ou plutôt de procédures qui fonctionnent avec Léo . Une fois les documents prêts , je les testerai avec Léo au mois d’Août pour en faire une version « définitive » même si elle reste incomplète et provisoire , modifiable bien sûr .

L’objectif aussi est de rendre Léo totalement autonome avec ses outils, qu’il soit par exemple en mesure de se poser des questions AVANT de commencer un travail (Exemple en Maths : Je reconnais que c’est un problème de mesures de longueurs , attention je vérifie si les mesures sont ou non dans la même unité …. ou plus simplement prendre les gabarits pour certaines opérations …… . Nous essaierons de nous entraîner à partir d’un type de problème par jour .)

L’outil (au niveau matériel) :

  • pour les Maths un porte-vues Viquel maxi Géode A4 (idée piochée sur un groupe de discussion) qui tient parfaitement bien plié en 2 , dont les pochettes sont repositionnables facilement et s’ouvrent du coin (en haut et à gauche ce qui facilite le rangement mais il vaut mieux y mettre des fiches A4 car cela évite qu’elles ne glissent)
  • idem pour le français .
  • pour l’histoire : (pour l’instant matériel qui restera à la maison, nous verrons comment il peut être utilisé en classe : les fiches méthodes pourraient alors faire partie du porte-vues de français) : un casier avec les fiches méthodes plastifiées, des exemples faits et classés dans un porte-vues ordinaire, les fiches de vocabulaire, les frises historiques et cartes [déjà faites en primaire]
  • idem pour la géographie
  • à voir pour les sciences ……

en MATHS

  • Par rapport aux chapitres au programme de 6ème et selon les notions vues en CM2
  • Fiches plastifiées ou non selon l’utilisation « prévisible »

P1080640 P1080642 P1080643

  1. Numération :
  • tableaux de numération (grands nombres, nombres décimaux),
  • méthode : passage de l’écriture décimale à l’écriture fractionnaire et le contraire, calculer une fraction d’un nombre,
  • gabarits d’opérations posées (multiplication, additions et soustractions de décimaux, division )

      2.  Problèmes : procédure générale (à la maison : classeur de problèmes résolus à poursuivre), problème à 1 transformation, une fiche « vocabulaire » (correspondance : addition / somme, multiplication / produit …..) que l’on complète au fur et à mesure

      3.  Mesures  (et problèmes de mesures) :

Mesures 1 :

  • tableaux de conversion longueur, capacités, masse
  • méthode : pour les problèmes et opérations sur les mesures
  • la monnaie : tableau et quelques rappels

Mesures 2 : heure et durées

  • rappel des unités de mesure du temps
  • conversion d’h / min / s / jour (tableau type proportionnalité)
  • addition d’heures (problèmes)
  • schéma pour calculs de durée (problèmes)

Mesures 3 : périmètres / aires (tableau de conversion non utilisé à ce jour)

     4.  Géométrie  :

Géométrie 1 :

  • vocabulaire, codage [ un carnet Sesamath 6ème adapté téléchargeable ici, (trouvé chez Troubles neurovisuels) me semble très utile , à avoir sous la main à la maison, consultable aussi en ligne à partir du sommaire] ,
  • méthodologie : le milieu d’un segment, reproduction de figures , différents programmes de construction (triangle rectangle ou triangle dont on connaît la longueur des 3 côtés / les droites parallèles ou perpendiculaires (les tracer, les reconnaître) / le symétrique d’une figure sans quadrillage )

Géométrie 2 :

  •  les quadrilatères,
  • les triangles,
  • le cercle

en Français

P1080647 P1080645 P1080646

  1. en expression écrite : des cartes mentales à retrouver dans l’article suivant « 6 cartes … pour écrire à toutes les sauces (ou presque) » ou dans la rubrique « Cartes pour Expression écrite » (cartes n° 12 à 16) :
  •  le soleil de mes idées (illustration dans l’article « un plan en carte mentale »),
  • donner son avis (avec fiche « arguments pour ou contre »),
  • écrire un compte-rendu,
  • écrire un récit ou « je raconte »
  • lire une image (carte qui nous sert en français mais aussi dans les autres matières comme ci-dessous : lire un paysage, lire et étudier un texte en histoire ….)

sans oublier le paquet de post-it à disposition …… pour respecter le fonctionnement de Léo

      2. en orthographe : relire sa dictée (même si nous n’avons pas encore trouvé ce qui convient réellement à Léo …. à revoir donc )

      3.  en grammaire : nature / fonction , les pronoms, le Nom et ses expansions, phrase simple/ complexe

4. en lecture : carte « Lire un roman »

      5. en conjugaison : une carte mentale de chacun des temps étudiés à ce jour , distinction temps simples et temps composés

6. en vocabulaire : rappel de quelques termes ( connecteurs de temps, homonymes, synonymes, mot générique, préfixe, suffixe, radical, champ lexical…) en une seule carte mentale

Remarque : nous verrons cet outil de français de plus près : il sera peut être uniquement composé de la partie expression écrite , la carte de lecture, la fiche de « relecture » , toutes les autres notions se trouvant dans le porte-clés mémo Français …. à réfléchir donc …. avant de proposer à l’enseignant …..

en Histoire / Géographie

  1. Lire une image (exemple : un paysage) : voir  l’article « Lire une image en géographie » et carte ci-dessous :

lire une image géographie un paysageF

  1. un document « méthode » en histoire à partir d’un exemple : « lire et étudier un texte  » je me suis fortement inspirée d’un document très bien fait « Mon guide au collège » (des méthodes en histoire, géographie,éducation civique … pour tous) téléchargeable ici : voilà ce que cela a donné avec un texte (j’ai repris l’exemple donné) :

sylvia497 sylvia498

3. en s’inspirant de cette « méthode », voilà ce que cela a donné avec une image :

sylvia495sylvia496

(téléchargement possible : Etats généraux (et serment du Jeu de Paume) images )

Ce sont des exemples et on pourra utiliser la carte « lire une image » , nous verrons en septembre comment l’enseignant abordera ce côté « méthodologie » et il sera encore temps de préparer une nouvelle carte mentale pour l’histoire .

4. Fiches de vocabulaire en histoire (travail commencé ici puis , encore ici et …. et qui sera poursuivi) . Nous verrons quand cela sera nécessaire de réaliser des fiches de vocabulaire de ce type en géographie et/ou sciences …. [Le vocabulaire étant un point toujours aussi important à travailler pour Léo]

5. Des méthodes (encore à revoir et/ou construire) en lien avec les mathématiques : par exemple le calcul de durée (d’un règne, d’un évènement) , ……des aides très intéressantes chez lepetitroi ici (un petit dossier pour s’entraîner avec le travail sur les heures et les durées en Maths ….)

Il reste encore de nombreuses questions :

  • accord ou non des enseignants ? quand pourrons nous en discuter ? et comment fonctionner avant ce rendez-vous ?
  • nombre d’outils trop important en Français ou en Maths  : transport des outils au fur et à mesure de l’avancement des notions ? Fiches constantes à déterminer si possible …
  • Nous travaillons avec une idée en tête : faire prendre conscience à Léo qu’il va devoir prendre des décisions rapides en classe pour être efficace avec ses outils, qu’il « a le droit » de les utiliser (et ça, c’est pas gagné!) et que, malgré son désir de toujours faire comme les autres, le rythme allant s’accélérer, ses choix vont être importants ….

 

 

Vocabulaire en histoire : 2 fiches sur la Révolution

Nous poursuivons le travail commencé cette année en vocabulaire spécifique « histoire » en lien avec le travail sur la Révolution (frise ici).

En images :

sylvia449 sylvia448

à télécharger sous Word VOC RévolutionF H4 VOC RévolutionF H5

Remarques : On peut retrouver les 3 premières fiches de vocabulaire en Histoire ici(Clovis),(Charlemagne)ou (la monarchie française). Nous allons aussi compléter la table des « matières » liées à ce travail de vocabulaire . Voilà où nous en sommes :

sylvia451

Révolution, abolition, déclaration, proclamation, constitution ….. Et si tout cela tenait en une frise ?

Devant une leçon « costaud » , j’ai vu que Léo avait du mal à organiser sa mémorisation : trop d’infos , trop de documents et finalement un repérage impossible à organiser .

A force de réfléchir j’ai fini par préparer une sorte de frise que j’ai d’abord présentée à Léo presque vide . Avec ce qu’il avait retenu , nous l’avons complétée .

frise de départ , complétée à la main dans l’ordre chronologique des évènements :

sylvia445

Puis nous nous sommes intéressés à la partie du bas de la feuille pour nous occuper de 3 points : le régime politique, les pouvoirs, le peuple. Après discussion et différents ajouts à la main , voici la frise achevée à la main :

sylvia446

et voici ce que cela a donné « au propre » (mais nous conserverons aussi celle à la main, Léo choisira celle qu’il voudra pour sa révision) :

sylvia450

à télécharger sous Word (frise réalisée avec le ruban Word du cartable fantastique) Doc1HIST 2

Remarques : Nous avons ainsi une vue d’ensemble qu’il nous a manquée . Peut-être aurait-il fallu construire cette frise au fur et à mesure de l’avancement des leçons . On a procédé autrement en faisant des résumés sous forme de cartes ou de bandes avec des images MAIS cela a fini par être trop dense et Léo ne pouvait plus organiser sa mémorisation dans ces conditions . On tâtonne donc encore ….. Sans compter ce vocabulaire d' »histoire » qu’il ne maîtrise pas encore …

 

Louis XIV , en carte et frise ….. un autre outil pour apprendre

N’ayant malheureusement pas pu continuer ni terminer le diaporama sur Louis XIV(on ne peut pas suivre le rythme de la classe en toutes matières et prendre du temps supplémentaire pour ce type d’activité, on laisse la place au sport , aux jeux aussi ….) voici une carte (réalisée à partir du plan de Léo utilisé dans le powerpoint , une seule branche a été ajoutée) pour finir de mémoriser la leçon ainsi que la deuxième  partie avec la frise déjà proposée au départ :

sylvia280 Louis XIV 1638-1715 FAN

A cette carte et cette frise, nous ajouterons quelques documents et/ou détails (des définitions, des images …) pour apprendre la leçon et essayer de remplir les objectifs demandés par la maîtresse. Ainsi on trouvera : le portrait de Louis XIV en majesté, les définitions de monarchie absolue de droit divin, la Cour ….

 

 

Apprendre sa leçon sur Louis XIV en réalisant un Powerpoint

Léo , avec l’ergo, a réalisé son premier Powerpoint la semaine dernière. Afin de poursuivre la découverte de ce logiciel et d’apprendre le début de sa leçon sur Louis XIV , nous allons essayer de préparer un nouveau diaporama .

En amont , préparation du plan du diaporama (nombre de diapositives provisoire , on pourra en ajouter comme en supprimer) : voici ce que j’imaginais :

  1. le portrait réalisé par Rigaud et mise en relief des attributs royaux
  2. le règne de Louis XIV d’après la frise (ou son histoire en s’appuyant sur les dates….)
  3. le château de Versailles ( un palais gigantesque pour montrer sa puissance)
  4. la Cour et les courtisans ( leur rôle, le roi les surveille)
  5. l’étiquette (emploi du temps du roi)
  6. Louis XIV : le roi Soleil ( pourquoi ?)
  7. vocabulaire

Voici le plan proposé par Léo : avec sous les yeux la frise du règne de Louis XIV (ci-dessous) , ce dont il se souvenait , sa leçon , le portrait de Rigaud étudié en classe : Par quoi commences-tu ? « C’est un roi  »

sylvia265

  1. C’est un roi à l’âge de 5 ans en 1643  . Léo a repris les « âges » du Roi pour avancer dans cette 1ère branche : à 23 ans roi seul jusqu’à sa mort 1715, à 77 ans
  2. le tableau : portrait de Rigaud Louis XIV en majesté : ce qu’on voit (les attributs royaux)
  3. le château de Versailles (gigantesque -puissance et gloire – , la Cour et les courtisans, les artistes )
  4. le roi Soleil (pourquoi l’appelle-t-on ainsi ?)
  5. la journée du roi (l’étiquette : son emploi du temps)

Ce qui a donné au brouillon (j’ai encore fait la secrétaire …) une carte en 5 branches (1ère séance) :

P1080372

puis quelques ajouts pour préciser les diapositives (au nombre de 8) : on a découpé quelques phrases de la leçon ou ajouter quelques renseignements à la main (d’après la leçon) …D’ailleurs, Léo a alors donné des détails dont il n’avait pas parlé lors de la 1ère séance et qu’il avait retenus ….. En images ci-dessous après la 2ème séance .

P1080378

J’ai préparé une banque d’images sur le sujet qu’il pourra aller chercher lors de la réalisation de son montage (sur sa clé USB) en lien avec son plan (même si la leçon n’est pas terminée…. )

Léo travaillera sur Powerpoint avec l’ergo à partir de cette préparation faite en amont (il aura bien sûr son document sous les yeux …..)

Plusieurs objectifs , quelques contraintes :

  • faire une « synthèse » de la leçon POUR la mémoriser
  • suivre son plan : 1 diapo par branche ( et même par sous-branche selon l’importance et ce qu’il a noté  )
  • écrire 1 à 2 phrases par diapo ( 1 phrase = 1 idée)  et dans ses propres mots
  • savoir qu’on ne finira pas en une fois , qu’on relira , modifiera …. et vérifiera le travail avant la séance suivante

Remarques après la séance : Léo a eu du mal à démarrer sur ce travail : c’est vrai qu’il fallait passer d’une présentation en carte mentale à un diaporama , ce n’est pas si simple finalement …. ET avec une bonne « crève » pour couronner le tout ….. Il y avait aussi sur la carte certainement beaucoup (trop?) d’infos à gérer et transformer , accompagnées de dates aussi….  MAIS on avance …… sauf qu’au niveau du « timing » , l’évaluation aura lieu AVANT la fin de la réalisation du montage et qu’il faudra aussi avoir appris la suite de la leçon …. Un petit problème de temps ?…. sans doute …. de synchronisation ? sûrement …. mais est-ce si grave finalement ?….

Quelques images du début du diaporama …. à finir ….si on peut …..mais l’essentiel n’est-il pas  dans ce chemin (pas si facile) qu’on a emprunté ? …. Encore merci à l’ergo qui s’investit « à fond » avec Léo …..

Louis XIV 1 Sans titre