Le circuit électrique (3) : les circuits complexes

Thème 3 : les circuits complexes

Nous voilà repartis en ce début d’année sur les circuits électriques qui vont se complexifier ….. Une carte mentale  ( la première de 2018! )pour soutenir la mémorisation et la compréhension ….

remarque 1 : quelques « astuces » qui peuvent aider : sistance – rectangle – duit l’intensité /  pour la diode : sens bloquant : il bloque le courant donc le courant ne circule pas / sens passant : le courant passe , le courant circule

remarque  2 : je vais essayer de passer la carte en format A3 , on y verra plus clair !

remarque 3 : on travaille aussi ces notions sur ANKI , (bientôt un article ….. ) un autre outil de mémorisation qui, même si on ne le maîtrise pas totalement, nous aide à mémoriser (souvent) avec plaisir 

 

 

Publicités

Les nombres relatifs …. encore des droites graduées à gérer ….. en supplément

Pour la dyspraxie visuo-spatiale de Léo, nous constatons à nouveau la perturbation que provoquent les droites graduées .

On le sait MAIS comment anticiper cette difficulté ? Comment suivre le rythme, toutes les nouveautés à découvrir avec des droites graduées  quand la difficulté « de base » liée à ces droites  n’est pas compensée [ que ce soit avec les fractions ou les nombres relatifs , le trouble est là et il persiste à ce niveau  ]

Je suis retournée sur un superblog « Troubles neuro-visuels » et là, j’ai encore constaté les « similitudes » dûes aux troubles neuro-visuels qui perturbent l’accès à ces droites graduées (qui sont souvent pourtant des « aides » pour les autres élèves). Un conseil : rendez-vous sur les articles en lien avec les nombres relatifs ici !

  • J’ai donc repris sur ce blog le référentiel des droites graduées (à télécharger ) avec lequel nous avons travaillé avec Léo . Nous sommes repartis avec la verbalisation et l’écriture pour avancer par étape (cela guide et soutient sa réflexion) :
  1. Je repère l’origine (le 0) et l’unité ( le 1) , je les surligne en jaune (ainsi que la distance de 0 à 1)
  2. L’unité est-elle partagée ? Si la réponse est non, c’est facile , on avance 1 2 3 ….. (ou +1, +2 …)
  3. Si la réponse est oui , en combien de parts égales ? [ on complète la phrase : ex : l’unité est partagée en 4 parts égales et Léo ajoute en quarts : on avait déjà fonctionné ainsi pour les fractions sur les droites graduées ]
  4. On symbolise par un petit « pont » en-dessous de chaque part
  5. On écrit « au-dessus » de la droite graduée en « fractions« 
  6. Puis « en-dessous » de la droite graduée en « décimaux » (certaines fractions sont connues , pour les autres on fait la division)
  7. On continue en plaçant 2 et on complète ( 1,25   1,50  1,75  )

Remarques :

  1. Aujourd’hui déjà ça allait beaucoup mieux (c’est la 2ème fois que nous abordons le sujet) . Peut-être pensez-vous qu’il y a beaucoup de « détails », que la « procédure » est longue donc lente ….. A mon avis, il n’en est rien : le problème vient du fait que ces étapes (« indispensables » à Léo) sont souvent « sautées » ou abordées trop vite (pour lui) et de manière non progressive . Si une étape est « sautée » c’est tout le reste de la démarche qui est perturbée. Une fois que la procédure est bien « explicitée » , il va très vite la mémoriser car il est rassuré . Mais on sait aussi que pour arriver à l’automatiser et surtout à la « transférer » à d’autres droites graduées plus complexes (sans indication de l’origine , …..), il faudra encore quelques entraînements. Nous allons profiter des vacances pour y revenir en s’entraînant dès le milieu de la semaine prochaine ……
  2. Il me semble intéressant que Léo puisse avoir accès en classe à ces droites graduées ou au moins à un gabarit pour éviter de « gaspiller » de l’attention à les construire , à compter les parts ….. ( tout ceci étant encore une autre source d’erreur connue puisqu’on touche au dénombrement … lui aussi toujours déficitaire …..)

en image (à partir du document trouvé chez Troubles neurovisuels )

  • Au fur et à mesure, nous avons repris ,avec la même approche, ce travail sur la droite graduée (fiche plastifiée , « image de l’escalier » trouvée aussi sur le blog ) et cette fois nous avons aussi les nombres relatifs négatifs . On travaillera donc de part et d’autre de l’origine O .

fiche plastifiée à télécharger : droites graduées

  • Observation aussi de la « symétrie » par rapport à O des points ayant des abscisses opposées (1) et (-1) , (2) et (-2) : des manipulations, des recherches de points symétriques par rapport à O ou d’autres points placés …. ET sur la droite graduée (mais aussi sans)

Tout un programme donc , et de l’entraînement tout en faisant expliquer, verbaliser la démarche …..

Ajout d’un début de carte mentale sur les abscisses que l’on poursuivra avec les coordonnées quand on travaillera sur ces 2 axes …. à compléter …

nombres relatifs et droite graduée

un porte-clés de conjugaison en espagnol : « el presente de indicativo »

Nous avons eu besoin de revenir sur la conjugaison en espagnol : c’est ce que nous avons fait aujourd’hui.

J’ai proposé à Léo un porte-clés de conjugaison comme ceux que nous avions faits en français en primaire (et qui ont bien resservi après !). Le voici donc , au présent avec les verbes appris actuellement (sauf « hacer » que j’ai ajouté car il me restait une place ….).

2 parties :

  1. les pronoms personnels sujets et les 3 types de verbes (en -ar, -er, -ir)
  2. les verbes irréguliers (avec une petite phrase pour aider à la mémorisation)

En images :

les différentes cartes ( Attention : dans la 1ère fiche ci-dessus, j’ai supprimé despedirse car c’est un verbe irrégulier )

le porte clés plastifié

à télécharger (sous Word , modifiable) le present (les fiches ont été corrigées)

et bien sûr …. à compléter au fur et à mesure ….

Les nombres relatifs …. prendre un bon départ ?

Une nouveauté cette année : les nombres relatifs .

Pour entrer dans le vif du sujet nous avons regardé de près la démarche et les exemples donnés en classe notamment avec le goal average (exemple qui pourrait être parlant pour Léo mais finalement pas si évident …. ) : je fais une différence , parfois le résultat va être négatif  …. Un peu de mélange entre les termes  « différence, soustraction, signe – de l’opération et signe – du nombre relatif négatif  » .

Nous sommes donc repartis avec l’aide des exercices qui étaient à faire ce jour-là sur une « liste » de « phénomènes » rencontrés pour essayer de se faire une idée (une sorte d’image mentale) sur les nombres relatifs . Voilà donc la 1ère carte que nous avons construite :

Puis avec la leçon , une autre carte d’aide à la mémorisation :

Une première étape …. à suivre …..

 

Le circuit électrique (2) : Schématiser un circuit électrique …… et si on jouait d’abord aux dominos du circuit ?

Thème 2 : Le circuit électrique (suite) : schématiser un circuit électrique

Toujours sur une idée d’une prof de physique, voici des dominos qu’elle propose en début de séance puis les élèves  « lisent » et « expliquent » des schémas électriques. Finalement le passage à la réalisation du schéma est ….. « un jeu d’enfant » ….

A tester donc ! Amusez-vous bien ! (et encore merci pour le partage)

Dominos à télécharger et règle du jeu   Jeu dominos N°1 

Comparer des fractions : quelle(S) méthode(S) ? et comment choisir ?

Retour sur cette comparaison de fractions qui nous aura bien occupés ce week-end .

Mémoriser en langage mathématique et un petit tour par les textes à trous ou les questions

  • Avant de comparer 2 fractions , j’observe les dénominateurs  ce qui est noté en image dans la carte mentale :

soit elles ont le même dénominateur soit elles n’ont pas le même dénominateur : on se trouve directement dans l’une ou l’autre des situations .

  • 1er cas : des fractions qui ont le même dénominateur

Apprentissage de la règle : SI les fractions ont le même dénominateur , ALORS la plus grande est celle qui a le plus grand numérateur . On essaie sur quelques exemples , on récite la règle , on cache des mots, on pose des questions ….

Et une astuce donnée par l’ergo : On copie la propriété (ou définition) , « on se met à la place du prof » : on cherche les mots importants,  PUIS  on les efface et on les remplace par des trous : le texte à trous est prêt , ENSUITE  on se met dans la position d’élève et on remplit les trous ….. c’est quelque chose de nouveau mais qui semble fonctionner (on vient seulement d’essayer …) ou du moins « intéresser » …………….. [ Il faut dire que pour Léo les textes à trous ont toujours été très « perturbants » et sont soldés par un résultat catastrophique …. et cela continue ]

Vérification de l’application de la règle à partir d’exemples où on fera justifier en énonçant la règle

Illustration dans la carte mentale par ajout d’une petite fiche sur le côté (dont on se passera dès que possible , c’est un essai pour l’instant, on pourra la rédiger autrement ….)

  • 2ème cas : des fractions qui n’ont pas le même dénominateur

3 méthodes avec un essai de  procédure claire :

  1. je compare les fractions avec le 1

2. j ‘écris les fractions avec le même dénominateur : on pensera à bien faire énoncer le dénominateur choisi (pour l’instant le plus grand… on verra si d’autres critères sont donnés en cours cette année …)

3. je pose les divisions

On accompagnera donc la carte mentale des 3 petites fiches complémentaires pour illustrer ces 3 méthodes et les étapes à écrire lors d’un exercice

 

Choisir …… quand on a le choix ?

  1. Léo a un penchant pour la mise au même dénominateur . Cela ne m’étonne pas CAR il s’appuie sur une procédure qui lui parle et qu’il a (presque) automatisée. Ce sera son choix « par défaut ». On va réexpliquer pourquoi on utilise cette méthode et on va essayer de bien l' »automatiser » au niveau :
  • du langage
  • des étapes
  • de la conclusion qui donne la réponse avec le « donc » et la reprise des fractions de départ

2. Il faut dire que la comparaison avec 1 , ne « marche » pas toujours  ( si les 2 fractions sont toutes les deux inférieures ou supérieures à 1 ….) donc ce n’est pas très « rassurant »

3. Quant à la pose de divisions (sans calculatrice) , elle peut mener à des erreurs ou être plus longue , Léo ne « voyant » pas toujours des résultats « faciles » à trouver …. même si certains sont connus par coeur , il ne va pas toujours « les chercher » dans sa tête , « pris » par le problème qui est posé dans l’exercice.

4. Il faudra s’entraîner à lire des énoncés de problèmes pour déterminer aussi s’il s’agit d’une comparaison de fractions …..

Appliquer la bonne méthode quand on n’a pas le choix ?

Dans certains exercices, il est précisé de comparer des fractions « sans calculs ». [ un petit détail : ce « sans calculs » serait à éclaircir ….. du moins dans la logique de Léo ] . Il ne reste donc que 2 méthodes possibles : une pour les fractions qui ont le même dénominateur et une autre pour celles qui n’ont pas le même dénominateur (c’est la comparaison avec 1) .

Actuellement , j’essaie de faire verbaliser tout cela à Léo pour qu’il puisse faire son choix en ayant tout « analysé » et afin de limiter l’impulsivité ( toujours présente ….)

Rappel : carte mentale sur la comparaison des fractions ( un essai) et dessous la carte mentale avec quelques  ajouts (vue dans l’article précédent ici)

Comparer des fractions quand les signes s’emmêlent ?

 

Encore un problème qui ressurgit alors qu’on le pensait « vaincu » : l’écriture des signes < et > à appliquer aux fractions ……

Finalement on se trouve encore confrontés à une tâche graphique (problème de « bas niveau » pourrait-on dire) alors que l’effort d’attention devrait être dans la compréhension des différentes stratégies de comparaison de fractions et de leur « verbalisation » en phrases mathématiques correctes . En conclusion, il y a parfois de quoi se démoraliser …. MAIS il faut tenir bon (pas toujours simple!)

Après les essais infructueux d’hier , nous avons rattaqué ce matin en partant de la « base » avec pour objectif savoir écrire (dessiner) le signe correspondant à la réponse trouvée .

  1. reprise de l’utisation du signe avec des nombres simples (sans écriture fractionnaire) entiers puis décimaux : le terme est assimilé, compris sans aucune difficulté MAIS au moment d’écrire le signe il est systématiquement faux et avec mes « attention(s) » c’est encore pire !
  2. on est passé par la manipulation : passer de = à > (avec des feutres!) , on a ajouté un point pour le départ des branches et des « dents » (finalement , pour s’amuser, Léo les a reproduites) ….. [peut être une nécessité pour pouvoir automatiser … et tant pis si c’est du niveau CE1 !…..].

3. Le point lui servait seulement parfois (avec une tendance à le faire bien gros). Après réflexion, je me suis dit que ce point pouvait avoir un autre rôle : quand j’ai trouvé quel était le nombre le plus petit , je fais un point à côté de lui : il n’y aura rien à dessiner entre le point et le nombre. Et c’est de ce point que vont partir les 2 branches (la grande bouche) vers l’autre nombre (le plus grand) .

En images :

J’ai donc ajouté ces petites astuces dans la carte de la leçon « Comparer des fractions » et nous avons enfin pu attaquer (à proprement parler) les différentes stratégies de comparaison de fractions vues en cours : vocabulaire , procédure ou démarche à suivre , savoir choisir ou décider de la méthode (sauf quand l’énoncé de l’exercice exige une méthode précise), faire expliquer, « verbaliser » la méthode et ses différentes étapes ……

Il nous faudra encore un peu de temps même si on a déjà un peu « gagné » sur l’écriture du signe …… mais toujours ce temps avec lequel il faut jongler ….. et ces « montagnes » qui nous compliquent tant la vie ……à surmonter …..En attendant, on ne pouvait pas non plus faire « l’économie » de ce travail sur les signes …. et Léo est parti satisfait de cette petite « victoire » !

 

Le circuit électrique

Thème 2 : Le circuit électrique

Toujours des aides réalisées à partir de celles proposées par un prof de physique (voir article 1 de physique ici)

en carte mentale

une fiche procédure : le schéma d’ un circuit électrique en série (à l’essai)

Nous réfléchissons à la confection d’une fiche procédure pour réaliser le schéma d’un circuit électrique en dérivation … à venir donc …

un schéma avec l’ordinateur

Grâce à l’onglet sciences, schéma électricité du ruban STUDYS ( sous WORD) , le schéma va devenir un « jeu d’enfant » (ou presque ….) . Encore faut-il s’entraîner à utiliser cet onglet , mais aussi à respecter la procédure de schématisation d’un circuit (dans la partie 3. de la fiche procédure , l’élève pourra choisir s’il fait à la main ou à l’ordinateur). En image :

(Rappel : le ruban STUDYS peut être téléchargé sur le site PilatCode . On y trouve aussi des vidéos comme celle de l’utilisation de l’onglet Sciences)

Dans le cas de Léo, il sera préférable d’installer directement la procédure de schéma avec l’ordinateur , tout en respectant la procédure dès le début .Il a donc en amont commencé à utiliser les symboles et l’onglet Sciences pour « faire connaissance » avec cet outil . Nous en profitons pour remercier la créatrice du ruban Studys qui a ajouté le symbole que nous avions demandé pour être en « phase » avec la fiche préparée par le professeur.

un peu de vocabulaire (en complément de la carte mentale)

L’ énergie et ses conversions

Bienvenue dans le monde de la physique !

Avec l’aide précieuse d’un professeur de physique (et aussi un peu à sa demande) , nous commençons une rubrique « physique/chimie » où nous aborderons différents thèmes du cycle 4.

Au programme , sur le blog , cartes mentales et procédures , fiches méthodes et autres aides souvent nécessaires pour les enfants DYS mais qui, finalement , pourront « éclaircir » certaines notions chez beaucoup d’autres …….

Thème 1 : Les énergies et les conversions

une carte mentale sur les notions à retenir (qui pourra , au fur et à mesure de l’avancement dans le cycle, s’enrichir , être modifiée aussi)

un « gabarit » de schéma : une chaîne énergétique simple (pour commencer)

ou

un peu de vocabulaire « scientifique » pour aider à la formulation correcte de ce qui se passe

un exemple en image :

Remarque : dans la BODYS essai , nous avons ajouté dans l’onglet « Dessiner » les 2 gabarits de chaîne énergétique ainsi que les phrases (à trous) pour décrire ce qui se passe . On a un outil qui a servi à mémoriser, réviser et qui peut être une aide quand on reviendra sur ce sujet plus tard .

 

 

 

Problème et expression numérique : et si le « dessin/schéma » nous venait en aide ?

Jusqu’à présent pour résoudre un problème avec une seule expression numérique, nous nous sommes appuyés sur la démarche de résolution de problème : on résoud le problème de manière « classique » puis on résume les calculs en un seul (ou plutôt une seule expression numérique). Ce qui donne :

  1. Je dois trouver ….. ,
  2. J’écris les étapes : je dois calculer d’abord …. , puis …. et enfin …..
  3. Je résume mes calculs (une seule expression)

méthode mise provisoirement dans la BODYS essai :

Mais Léo trouve ce « chemin » un peu trop long à son goût . En effet , lorsque la démarche en étape est finie , il faut tout reprendre  …..

Aujourd’hui il est passé par le « dessin/schéma » ( si on peut appeler ainsi sa manière de transcrire sa réflexion)   ( ce qui m’inquiète un peu …. surtout lorsqu’il veut représenter les quantités ). J’ai d’ailleurs constaté qu’en presque toutes les disciplines, il demande de plus en plus de « dessins », « d’images » pour illustrer / comprendre (donc aussi pour mémoriser : on en parlera dans un prochain article « mémoriser la leçon d’anglais »), sans doute un « facilitateur » pour lui . En résolution de problème ,cette voie est encore à explorer ….. [celle-ci ayant été délaissée jusqu’à présent car c’était plutôt une source d’erreur ,d’autant plus grande que le dessin ne venait pas de lui (dyspraxie/dysgraphie) , était proposé/imposé, sans vraiment correspondre à l’image qu’il se faisait de la situation ni à sa réflexion] .

J’avais déjà « senti » cette démarche l’an dernier en résolution de problème  , mais je n’avais pas eu le temps d’approfondir  (et du temps , il en faut , car je ne vois pas toujours les choses comme lui , il faut que je le laisse aller au bout de sa démarche TOUT EN VEILLANT à ce qu’elle soit rigoureuse voire transférable ….)

en image les 2 premiers problèmes :

n°1 : 13 ballons à 7,60€ pièce avec 3,15€ de frais d’envoi

  • Léo a « bloqué » sur ce « pièce », ce qui lui a valu sa 1ère réponse : 7,60 + 3,15
  • Le schéma est fait en « vertical » , choix de Léo

n°2 : 5 gâteaux à 1,80€ chaque et 12 baguettes à 0,70€ l’une.

Remarques :

  • au niveau de la disposition dans la feuille : on va essayer de privilégier la disposition du problème n°2 ( schéma en ligne) CAR on arrive plus facilement à l’expression numérique qui résume les calculs ( et qui est aussi écrite en une ligne).
  • au niveau du dessin : les 12 baguettes représentées sont finalement 13 (dénombrement qui continue de dysfonctionner) : mots et nombres suffisent , on peut faire « des blocs » et mettre en relief le signe qui lie les informations .

Les problèmes suivants : (reprise de résolution avec schéma, le lendemain)

problème n° 1 :

Léo a  repris le schéma avec différents ronds et je lui ai posé quelques questions (remarques) :

  • si tu avais acheté 123 pneus , comment les aurais-tu dessinés ? Les « ronds » sont-ils indispensables si tu écris aussi « en mots » ?
  • Le « 1 entouré » et le « rond entouré » représentent 1 bidon  , n’est-ce pas suffisant si tu écris « bidon (ou 1 bidon) »?
  • On a donc repris ce problème (sur une autre feuille) : en rappelant que l’on peut aussi faire le schéma en ligne (horizontal), le signe + est entouré (cela permet aussi d' »installer » la situation)

problème n°2 :

  1. Léo a écrit le et suivi du signe + entouré
  2. 2 difficultés :
  • Placer le billet de 20€ « devant » a été difficile , Léo ayant bien dit qu’il allait enlever la dépense
  • Mettre aussi les parenthèses car c’est « toute la dépense » qu’il faut enlever

Ce n’est pas encore parfait . Néanmoins, nous sommes dans une démarche qui est entrain de se mettre en place et qui semble bien convenir à Léo : plus intuitive, plus  rapide, plus synthétique, moins consommatrice d’attention (moins d’écriture aussi)  ET SURTOUT, c’est une démarche qui est venue de lui …. Je l’ai senti aussi « détendu / satisfait » sur ce travail comme si c’était « plus facile ». 

Nous allons essayer de faire un petit problème de ce type chaque jour pour finir les vacances pour voir si cette « démarche » s’installe / s’automatise et peut être « transférable » à d’autres résolutions de problèmes ….