Zoom sur un manuel d’anglais, éditions Foucher 5) New TIP TOP English 3ème Prépa Pro

Le dernier ouvrage que nous chroniquerons pour cette rentrée est un manuel d’Anglais, NEW TIP-TOP English,3ème Prépa Pro, éditions Foucher, 2017 .

Vous pouvez en feuilleter un extrait sur le site des Editions Foucher ici . Les pages de couverture contiennent du vocabulaire de base (couleurs, jours, mois et saisons) , une carte des pays anglophones , une carte des Iles britanniques et une des USA. En fin d’ouvrage, on trouve un dictionnaire français – anglais et anglais – français ainsi que des annexes (en lien avec les activités des différents thèmes) .

Une vue d’ensemble de l’ouvrage

Un ouvrage très complet avec ses thèmes organisés de manière identique. Voici quelques zooms que nous avons testés.

Zoom sur une fiche AP : « Comment comprendre une vidéo ?

  • Nous avons regardé l’AP n° 1 « Comment comprendre une vidéo? » ( p 23) pour tester la méthode et ses outils afin de gagner en efficacité .
  • J’aime beaucoup la disposition « éclatée » de la fiche AP . Toutes les fiches AP se présentent de la même façon.
  • Pour simplifier la quantité d’écrit et y « incorporer » les outils, j’ai préparé une carte mentale en utilisant la page 23 de l’ouvrage . C’est un « format » plus habituel pour Léo que l’on testera.

  • La 2ème partie de cette fiche d’AP propose 2 activités pour s’entraîner à partir de 2 vidéos ( à regarder avec le lien « Je me connecte » )

Zoom sur une page vidéo : Comprendre une vidéo sur un bâtiment emblématique de Londres Le Gherkin

Il s’agit d’un « bâtiment d’art »  : le Gherkin (le cornichon) à Londres ( p 18)

  • Nous avons essayé de mettre en « pratique » la méthode vue dans l’AP n°1 : anticiper le contenu de la vidéo (quelques souvenirs de notre court séjour à Londres en début d’année) .
  • Nous sommes ensuite allés visionner l’extrait en suivant le lien indiqué dans ce manuel « Je me connecte » . Quelques mots de vocabulaire ont dû être expliqués ou recherchés et une visite du site web officiel du Gherkin  nous aide aussi à comprendre
  • Puis nous avons répondu aux différentes questions de la page 50 du manuel en retournant sur la vidéo pour sélectionner les bonnes informations (ou celles qui nous avaient échappées).

Zoom sur les exercices d’entraînements : les adverbes de fréquence

  • Dans la « word card » page 52 sont présentés les adverbes de fréquence (ainsi que dans le CD) : always, often et never avec les pourcentages correspondants 100% , 80% et 0%. A la page suivante , un point indique comment « Exprimer la fréquence à l’aide d’un adverbe »  à partir de 3 phrases.

Remarque : Nous avions publié un article sur les adverbes de fréquence en 5ème que l’on peut retrouver ici avec une carte mentale simple à mémoriser :

  • Les exercices d’entraînement page 54 sont assez simples : phrases à trous avec le pourcentage dessiné en fin de phrase (aide visuelle)  puis rédaction de phrases pour compléter des bulles (aides visuelles de l’image et du pourcentage)

Zoom sur une fiche « Culture click » : The UK political system

Sur 2 pages, des textes, des photos et images claires et agréables :

  • il s’agit d’écouter certaines informations (sur le CD audio) ,
  • d’en extraire d’autres à partir de textes , de schémas
  • de compléter des phrases
  • des QCM ……

Une façon d’enrichir sa culture grâce à des documents « écrits » et « oraux » .

Image extraite d’un diaporama à regarder sur le sujet « Political system in the United Kingdom » ici

En conclusion, encore un ouvrage à avoir sous la main tout au long de l’année .

 

 

En route pour la 3ème …. Quelques méthodes , quelques pistes de travail….

En cette fin de vacances, j’essaie de récapituler les méthodes qui semblent être à maîtriser pour l’année de 3ème (et suivantes d’ailleurs). Elles pourraient être classées de différentes manières et j’ai fait un choix qui soit en lien avec la BODYS .

Un gros travail est encore à faire :

  • sur le repérage des différents documents : quelles questions vont avec quels documents ? comment je m’y prends dans ces 6 à 8 feuilles du brevet blanc d’histoire/géo/emc ? comment ne pas « sauter » une question ? ( Léo a même sauté la partie « histoire » : il n’a pas réussi à « voir » le sujet  et a répondu à une question d’EMC sur un document de géo ……) . Nous avons repris ce travail du « comment je m’y prends, du repérage des différents documents …. Aura-t-il besoin de l’aide d’un « lecteur » ? Voici une carte que j’ai essayé de lui proposer après avoir analysé ensemble ce qui s’était passé (la carte est faite pour préparer une procédure mais Léo n’aura pas besoin de l’utiliser par la suite)

  • sur la perception des documents et l’accès à l’information (quand ces documents ne sont pas adaptés cela « empire » le phénomène, quand ils ne sont pas numérotés , quand ils ne sont pas assez « clairs » pour lui ou même trop longs, quand une carte est coupée ou zoomée, quand une frise « chronologique » fait apparaître des semaines puis des mois et des images au-dessus , Léo se perd et ne peut trier les informations  : on en revient au point de départ des troubles constatés : un document par feuille avec ses questions en-dessous par exemple serait un idéal pour pouvoir accéder à l’information …..

 

  • sur la lecture des consignes dans les documents : pose du regard à une certaine hauteur et parfois Léo ne s’occupe pas de la consigne ou ne voit pas les éléments au-dessus qui sont utiles (voire indispensables) pour la réponse : la disposition dans l’espace feuille doit être bien délimitée

[Finalement quand il a fallu passer tous ces « obstacles » visuo-spatiaux, quelle énergie reste-t-il pour le travail « principal » de réponse ?et tout cela en fin d’année quand la fatigue s’est vraiment installée …….]

  • sur l’extraction d’informations dans les documents (toutes matières confondues) : réintroduction des surligneurs , de méthode de lecture et analyse, de guides ou procédures dans la résolution de certains exercices ou problèmes :

1- Méthodes pour LIRE et ANALYSER un document, un sujet, [et plus précisément : une image, un tableau, un graphique, une carte de géographie…] et EXTRAIRE LES INFORMATIONS d’un document

  • Celles-ci vont concerner principalement le Français, l’Histoire-Géographie mais aussi les SVT, la Physique-Chimie ….
  • Lire et analyser une image , un tableau , un graphique , une carte (suivre les liens)
  • voir les différentes cartes mentales et documents d’aide à la rédaction en suivant les liens et la « carte générale » ici et (ci-dessous les cartes que je nommerais « principales)

 2Comparer et mettre en lien des documents et ses connaissances : encore un gros travail !

en français : au DNB, il y a généralement une mise en lien du texte littéraire et d’une image

en histoire / géo : mise en lien de 2 documents (ou plus), souvent de natures différentes et le tout à mettre en lien aussi avec ses connaissances

– Nous avons essayé (en parallèle ou à la place de la méthode pour lire et analyser un document) de travailler à partir d’un tableau . Voici en carte mentale la fiche méthode ainsi qu’un exemple « type » de tableau à construire et/ou compléter (travail à l’essai):

– Il nous faudra aussi revenir sur le terme « la visée » d’un document . J’ai trouvé sur internet un tableau des 4 « visées principales » ( mais je ne sais plus où !) . Le voici (adapté en police et interligne plus espacé)

3- Méthodes pour DEMONTRER , JUSTIFIER

Là on est plus dans le domaine des maths , physique, SVT. On pense à Pythagore, à la droite des milieux  (et autres théorèmes qui seront vus en 3ème : Thalès par exemple)….. avec les 3 étapes  :

  • ON SAIT QUE/ JE SAIS QUE  …..
  • OR …….
  • DONC ……………

une démarche à retrouver ici

3- Méthode pour la REECRITURE (pour l’épreuve du DNB) voir l’article (et la carte) ici

 

4- Analyser un sujet de rédaction (en français) ou un sujet d’ histoire géographie : un gros travail !

en français : nous n’avons pas encore mis de méthode au point , on « tâtonne » …. et on attend la rentrée !

en histoire /géo : nous n’avons pour l’instant que la méthode pour faire une synthèse à partir de l’étude de 2 ou 3 documents [ainsi on pourra se servir de la méthode n°1 pour « rédiger » un texte de synthèse en lien avec ses connaissances]. Il nous manque le même point de départ qu’en français : l’analyse du sujet !

 

D’autres pistes de travail me semblent incontournables . Ce sont des « réalités » liées à ces troubles « coriaces » dont la rééducation n’a pas permis l’arrêt .

1- Les consignes : lecture toujours aussi partielle (voire non lue avec décision « personnelle » de ce qu’il faut faire ….)

Un point important à travailler , on va essayer de réintroduire les surligneurs là aussi

2- L’impulsivité « boostée » par le stress, la longueur des épreuves (examen blanc par exemple)

Un point en lien direct avec le point précédent « les consignes » . Il faut prendre son temps ,

  • prendre le temps de LIRE et RELIRE la consigne , de se l’approprier (la dire dans ses mots), de surligner les mots importants …., de la COMPRENDRE AVANT de se lancer dans la réponse ou dans une recherche

     3- La mémoire et le « rappel » des connaissances

« ça ne m’est pas revenu » une phrase qui « revient » souvent chez Léo…. Comment faire ? Nous allons à nouveau nous appuyer sur:

  • le travail d’Eric Gaspar (nombreux articles ici, ou encore )
  • le logiciel ANKI
  • les cartes mentales
  • des schémas
  • des tâches au  retour du collège ici

J’ai retrouvé un document extrait d’un MOOC  qui s’est appuyé sur l’ouvrage « Mets toi ça dans la tête » Peter C.Brown, Henry L.Roediger, Mark A.McDaniel (chroniqué ici) : quelques « idées » à réfléchir ci-dessous  en carte mentale pour lutter contre l’oubli …. :

Sur ce , bonne reprise à tous ! ….

 

 

Cône de révolution et pyramide : Comment les construire à main levée ? Comment dessiner leur patron ?

OU Encore un « tour » de cette dyspraxie visuo-spatiale  ….. à contourner ….

Dessiner à main levée

Dessiner « à main levée » des figures géométriques reste une tâche très compliquée pour Léo et, en révisant pour un DS à venir, je lui ai proposé de dessiner un cône de révolution à main levée ….. Réaction et demande : « montre-moi un cône de révolution  » comme si aucune « image » ne lui venait à l’esprit pourrait-on penser . En fait c’était plutôt « comment je m’y prends pour le dessiner ? par quoi je commence … »

J’ai donc « décortiqué » le dessin, lui ai proposé des « étapes » en le réalisant moi aussi à côté de lui .Puis , j’en ai fait une sorte de fiche « procédure » . Le lendemain, j’ai pu vérifier que la procédure était acquise et même mémorisée (on verra si cela « tient » dans le temps …) même si le dessin n’est pas extraordinaire , il est correct.

Aujourd’hui nous avons procédé de même pour la pyramide que nous avons démarrée par un parallélogramme .Le travail est un peu plus long , voire plus complexe en raison des obliques (je pense).

Dessiner le patron

Nous sommes ensuite passés au dessin du patron du cône de révolution , là aussi par étapes et le lendemain à celui de la pyramide . C’est un peu plus long aussi surtout quand des données sont manquantes (exemple angle au centre dans le cône de révolution : voir carte mentale / méthode ici).

On a donc revu certains calculs rapidement ainsi que le théorème de Pythagore pour calculer la hauteur par exemple (voir méthode ici). Mais on n’y a pas passé trop de temps car le DS comprend d’autres notions à réviser aussi !

En image :

Fiches à télécharger sous Word (quelques retouches / ajouts à faire sur les dessins) :

pyramide méthode dessin patron cône méthode dessin patron

Ces fiches ont leur place dans la BODYS , onglet DESSINER Construire :

cone main levee

cone patron

S’exprimer correctement à l’écrit : vocabulaire et méthode en sciences

Une des difficultés principales que Léo rencontre est celle de s’exprimer correctement , en utilisant le vocabulaire spécifique de la discipline concernée lors d’un exercice d’analyse de documents : un exemple en sciences . J’ai donc essayé de préparer 2 outils :

  • un vocabulaire « illustré » sur le chapitre (ici l’environnement)
  • une fiche « méthode » (à essayer) pour guider la réflexion

Le problème  se situe à plusieurs niveaux , on se heurte donc à plusieurs obstacles : la compréhension d’un vocabulaire spécifique (rencontré dans les textes et les questions)et la rédaction dans un vocabulaire spécifique tout en ayant besoin d’un « guide » , d’une démarche pour analyser les documents proposés (partie qui me semble très « oubliée »….)

le vocabulaire

Une série de fiches à disposition (à la maison bien sûr !)

img121 img122img123 img099

à télécharger sous Word (modifiable)  vocabulaire-1

la méthode (ou plutôt un essai de méthode) en 3 étapes avec cases à cocher

1.   dans ma tête : comprendre la consigne ou la question ( qui souvent est constituée de plusieurs choses à faire ) : la lire, la relire , la redire dans ses propres mots (qu’est-ce que je dois faire ?….) .

Prendre le temps de surligner (voire de décomposer la consigne) . J’ai remarqué que les questions ne sont pas toujours faciles à comprendre et que dans les manuels les formules « exprime », « présente les conséquences de la mauvaise gestion » , « identifie … » ne sont pas si simples …..

2.   sur les documents et à la main :  indiquer la nature des documents, comprendre le texte (ou doc de départ) , l’analyser, en tirer les idées essentielles,  écrire à la main sur la fiche pour « poser » les choses remarquées

Nous avons essayé de travailler cette étape à la main directement sur la feuille contenant les documents ( à condition qu’elle soit adaptée et -bien sûr- sur papier et pas sur le livre – cette étape est donc difficile à faire sur un manuel numérique, Léo a besoin d’avoir « le support feuille de papier  » , surligneurs , crayon …..)

3.   à l’ordinateur  utiliser le travail fait en 2 et rédiger la réponse : cette fois, on peut (enfin) passer à l’ordinateur :

  • avec un vocabulaire « scientifique » précis et adapté
  • en faisant des phrases plutôt courtes et claires
  • en citant du texte ou le numéro du document utilisé
  • et …. relire ce qu’on a écrit …….

img124

à télécharger (réalisé avec Smartart ruban Word) methode-essai-1

A tester …. ce que nous ferons la semaine prochaine …. Mon objectif étant d’essayer de trouver une fiche méthode « utilisable dans plusieurs disciplines » pour favoriser une « automatisation » de la méthodologie …. Ce n’est peut être pas encore gagné …. mais on cherche ….

Encore un autre essai pour une visualisation de haut en bas : une fiche pour guider la réflexion dans une démarche ordonnée (Léo commence souvent par énoncer la conséquence ….

img120

 

Les neurosciences : des astuces pour utiliser son cerveau …. à découvrir avec Eric Gaspar

Je suis tombée par hasard lors de la « semaine du cerveau » sur la vidéo d’une conférence d’Eric Gaspar, prof de maths , inventeur du programme neuroscientifique Neurosup . Pour mieux comprendre , rendez vous sur le site d’Eric Gaspar dédié à ce programme ….. qui m’a tout de suite vivement intéressée .

Après avoir visionné quelques unes de ses conférences, écouté les compte-rendus d’équipes de profs qui se sont investies dans ce programme , j’ai tout naturellement acheté son ouvrage Explose ton score au collège! Le cerveau et ses astuces… Réussir, c est facile!
[car je me suis dit qu’on pouvait toujours y trouver des astuces utiles pour les DYS qui malgré leur fonctionnement différent, ont tout à gagner à comprendre le fonctionnement de leur cerveau ….. comme tous les élèves d’ailleurs ….] .

J’ai été très contente de retrouver certaines des astuces que nous utilisons déjà MAIS avec , en plus, l’ explication neuroscientifique qui les accompagne . Chaque explication donnée est précédée  par un test « concret » et suivie par des exercices d’entraînement …. du cerveau tout à fait adaptés aux situations que le collégien ( ou l’écolier de CM) va rencontrer .

L’ouvrage se compose de 3 parties précédées d’une introduction sur le fonctionnement du cerveau , ce cerveau qui sera l’allié de l’élève […si on prend le temps de le lui montrer , de lui expliquer ….] :

  1. comment mieux stocker l’information
  2. comment restituer l’information stockée
  3. comment consolider l’information stockée

Pour mieux mettre en place un « plan de travail » pour Léo à partir de cet ouvrage, j’ai réalisé 3 cartes mentales correspondant aux 3 parties du livre, qui devraient nous servir de guide. Les voici ( avec l’accord de l’auteur Eric Gaspar) :

explose ton score 1 F

explose ton score 2 Fexplose ton score au college ch 3 F

Remarques :

  • l’image du « petit athlète » symbolise les exercices d’entraînement (notés juste à côté) à découvrir dans le livre
  • ce livre est à destination des élèves ( de CM2 au lycée) et des parents …. , des profs aussi …. . La lecture en « binôme » (enfant/parent) est souhaitable (voire indispensable)
  • vous y trouverez tous les tests et exercices d’entraînements (détaillés et …. corrigés quand nécessaire) pour mettre en place ces astuces

Une conférence d’ Eric Gaspar à visionner aussi : Le cerveau pour allié en classe ? (ci-dessous) qui permet de mieux comprendre (ou de réactualiser ses connaissances sur) le fonctionnement du cerveau , les stratégies pour les profs et pour les élèves. Même si la vidéo est un peu longue, elle me semble presque « indispensable » à regarder . C’est ce que j’ai fait en amont ! [La question que je me pose : à quel horizon (? 2025 ?) l’Ecole fera-t-elle le pas vers les neurosciences?]

Les données neuroscientifiques sont tout de suite illustrées par des exemples concrets, des conseils de stratégies sont donnés pour les profs (exemple facile à mettre en place : résumé du cours précédent en début de séance et les 5 dernières minutes pour faire le résumé de l’heure écoulée, 30s de mémorisation à l’oral via un vrai-faux par exemple pour commencer à faire mémoriser …) MAIS AUSSI pour les élèves …. (astuces reprises dans l’ouvrage) . Bref NEUROSUP est un programme qui investit à la fois le prof et l’élève ….. et qui , à mon avis, devrait faire partie de la formation des enseignants …. puis des élèves bien sûr …..

Mon objectif : essayer de mettre en place à la maison ( pour mémoriser les leçons, pour retravailler certains exercices, pour rendre plus efficace la relecture , pour …… ) une partie de ces stratégies /astuces et ce, dès ce dernier trimestre …. ET surtout , parallèlement, faire percevoir la relation avec le cerveau pour que celui-ci devienne un réel allié (peut-être est-ce un travail au-dessus de mes « capacités » mais on va essayer quand même en sollicitant l’ergo et l’orthophoniste ….. )

Autre remarque perso : Il me semble que l’on rejoint les travaux de Jérôme Bianchi (neuropsy à Nice qui a créé le programme Cerebro et dont nous avions parlé ici en septembre 2013) … Dommage que dans notre région nous n’ayons rien d’équivalent …. du moins à ma connaissance …

 

English puissance Dys ou comment voler au secours des Dys quand on est prof d’anglais

anglais

Nous vous avions recommandé depuis le début de la création de notre blog, celui d’une prof d’anglais Sorrywhat , un blog plein d’idées, pour aborder l’anglais de manière ludique (vidéos, chants, exercices en lignes ….)

Cette enseignante, consciente des difficultés d’apprentissage d’une langue étrangère pour certains dys (et d’autres élèves non Dys d’ailleurs) vient de se lancer dans un nouveau blog « English puissance Dys » pour apporter de l’aide et des encouragements à tous ces enfants qui, lorsqu’on leur présente les choses sous un autre angle , avec des supports différents sont tout à fait capables de réussir. Dans sa page d’accueil , on peut d’ailleurs lire :

« Tous les ans j’enseigne l’anglais à des élèves dys, qui malheureusement, arrivent parfois dans la classe déjà perdants. Cependant, nombre d’élèves parviennent à des résultats tout à fait honorables sans que je n’intervienne outre mesure ; d’autres ont besoin de plus d’explications, de reformulations, ou simplement de répétition ; chez d’autres encore, le regard doit être redirigé au bon endroit ; certains ont besoin d’aménagements ; tous ont besoin d’encouragements. »

ou encore :

« Apprendre l’anglais en étant dyslexique n’est pas une fatalité. YES YOU CAN! »

Quant aux dyspraxiques, ils peuvent eux aussi rencontrer certaines difficultés donc inspirons-nous de toutes ces idées qui ne peuvent qu’apporter une aide (pour tous d’ailleurs!) !

Alors , faites comme nous et rendez-vous sur le blog English puissance Dys sans oublier son excellent blog de départ en complément .

Encore BRAVO à Miss T. de se lancer sur cette route ! et à très bientôt pour suivre cette aventure …..

Spécial Bio au lycée : les capacités expérimentales en carte … une expérience …. à renouveler ?

J’ai ENFIN décidé mon frère, prof de Bio en lycée, à rentrer dans l’univers des cartes mentales . C’est quelqu’un qui, à part la Bio, a différentes cordes à son arc : photo, dessin, photoshop, édition,musique … donc je savais d’avance que l’activité devait lui convenir….

Nous sommes partis (à ma demande) sur du concret :

  • « Comment débutes-tu l’année avec tes terminales ?
  • Je présente une sorte de synthèse sur les capacités expérimentales attendues au bac »
  • Lorsque j’ai vu le document (dans sa version linéaire classique) et sa densité d’écrit, j’ai pris peur mais à 2 cerveaux on s’en sort … toujours mieux qu’à un seul !

?????? (une image qu’il a composée à partir de 2 images trouvées sur le net!)

un début à la main : crayon à papier et gomme

  • avec les consignes de base (feuille A4 format paysage, un titre au centre et un nombre de branches principales égal au nombres de paragraphes)
  • un premier problème : quel « titre » donner à ces branches (desquelles partiront les sous-branches): on l’a résolu pour les 2 premières branches en écrivant techniques d’observation et supports et techniques mais sans être vraiment satisfaits ….. Et nous sommes passés à ….

la carte avec le logiciel IMindMap

  • une fois que nous avons repris ce début de carte , les idées se sont « éclaircies » : choix de la police (identique à celle des cours et lisible pour tous) puis « affinage » des titres des branches principales avec « j’observe« , « je manipule » puis ,coulant de source pour les 3ème et 4ème branches, « je représente » et « j’explique »
  • quelques détails sont encore discutés: l’utilisation et/ou la place des mots avec ou par (on essaie toujours de se mettre à la place de l’élève : comment va-t-il mieux comprendre l’info ?)
  • une très bonne idée dans la branche n°4 : inclure le moyen mnémotechnique donné aux élèves OPHERIC (hormis les contraintes « techniques » car je n’ai eu aucune formation sur le logiciel! mais nous y sommes arrivés)
  • encore mieux : ajout d’une 5ème branche (placée au centre car utile tout le temps) : la gestion du temps très important pour le passage des épreuves et …. non notée de manière aussi visible dans la version papier que nous avions au départ (la version linéaire classique)
  • pour les sous-branches, un travail aussi pour les « raccourcir »

Voilà la carte que nous avons faite :

Capacités expérimentales

et en version pdf à télécharger Capacités expérimentales

FINALEMENT, cet « exercice » lui a permis :

  1. de mettre en évidence quelques petites erreurs (ou plutôt subtilités) dans la version linéaire
  2. de re-réfléchir à la forme synthétique de l’info à faire passer et à son contenu
  3. de faire des choix dans les consignes en présentant une unité (ici le choix du « je »)
  4. d’avoir une vue d’ensemble claire et attrayante pour attaquer son cours

un projet : impression de la carte en noir et blanc (budget oblige !) mais visible sur l’ENT en couleur … donc possibilité pour l’élève de l’imprimer chez lui s’il le souhaite … Mais bien sûr , AVANT tout ça, avec son souci de perfection (un trait de famille ???!!!) des modifications sont à venir … et des collègues … à convaincre …. Quant à moi, je suis très fière de l’avoir « converti » aux cartes mentales (ou presque … car il faut encore trouver du temps pour continuer …)

maths au collège : J’M les Maths Faciles

Voici un site fait par une prof de maths . Elle présente ses « box » ou boîtes à outils pour les maths de la 6ème à la 3ème.

Plus qu’à se mettre au travail : Des tas d’idées, d’aides à portée de main, d’aide méthodologique …, des fiches à télécharger (parfois à adapter s’il y a trop d’infos mais super base de travail ), des révisions , des sites pour s’entraîner ….. bref à consulter régulièrement ! Bonne lecture , c’est ici !

( adresse publiée avec l’autorisation de son auteur)

to be … or not to be ?

Premier travail sur le verbe « To be » …. à vos cartes, prêts? partez !

Un lien vers un article du blog de Sorry what (prof d’anglais) qui a fait réaliser une première carte à ses élèves de 6ème . Je lui ai demandé de mettre un lien sur cet article qui peut bien servir à nos collégiens !

C’est une belle réussite , en espérant que les collégiens y prendront goût !                         à suivre donc ….