L’intensité du courant

Nous reprenons notre travail commencé en Physique-Chimie , cette année en 4ème et toujours en collaboration avec le même professeur (que je remercie au passage !).

Une carte aujourd’hui qui donne une vue d’ensemble sur « L’intensité du courant » .

Publicités

Quand orthographe et conjugaison « s’emmêlent » : Zoom sur quelques « pièges » du présent de l’indicatif

Comme chaque année, le présent de l’indicatif est de retour avec un peu plus de difficultés orthographiques OU quand orthographe et conjugaison s’emmêlent ……

Nous avons donc ressorti tous les outils qui ont bien fonctionné jusqu’à maintenant :

  1. les cartes mentales du présent ( cartes n°2 , 2 bis)
  2. les porte-clés de conjugaison sur le présent (à partir de ceux trouvés chez Troublesneurovisuels : lien à suivre dans l’article « Le point sur le présent« 
  3. les exercices en ligne sur ortholud et logiciel éducatif

Puis nous avons regardé ce qui « gênait » … plus particulièrement dans les verbes du 3ème groupe

Les verbes en -dre , -indre, -soudre

  • prendre est bien connu avec son ds,ds,t aux 3 personnes du singulier , comprendre, répondre, attendre , coudre (qui résiste encore à Léo aux 3 personnes du pluriel !)…. suivent la même règle
  • mais le doute arrive avec feindre : on vérifie …. et enfin on va « tirer » une espèce de règle : si un verbe se termine par –indre ou –soudre , il s’écrira comme la majorité des verbes du 3ème groupe : il prendra une terminaison en s, s, t aux 3  personnes du singulier . On pourra les lister ou en conjuguer dans des exercices : craindre, éteindre, peindre, résoudre ……
  • Nous avons donc complété le porte-clés avec 2 fiches : verbe éteindre, verbe résoudre. On en a profité pour s’attarder sur le gn ( nous éteignons et la « perte » du n ) et sur la particularité de soudre aux 3 personnes du pluriel (nous résolvons). Nous avons aussi ajouté une liste de verbes qui fonctionnent de la même façon au dos de ces fiches. Ci-dessous en image : le porte-clés avec une grande part réservée aux verbes du 3ème groupe,une des fiches ajoutées en 4ème sur la particularité des verbes en -indre et des verbes au verso  :

Et à télécharger : ajouts de CM2 et ajouts en 4ème CONJ porte- cles present ajout 4ème porte cles present ajout CM2

Quelques verbes particuliers à voir ou revoir

  1. verbe valoir que l’on rangera (pour ses terminaisons) avec pouvoir et vouloir (qui sont bien connus) et que nous avons ajouté au porte-clés
  2. verbes en -ttre comme battre, mettre, promettre …. avec le ts,ts,t
  3. verbes en -aître où l’accent n’apparaît qu’à la 3ème personne du singulier
  4. pour les verbes du 1er groupe, les verbes en -eter (je mets tt OU un accent grave ?)

Rappel : pour une meilleure « flexibilité », penser à :

  •  faire compléter aussi des phrases interrogatives, négatives
  •  travailler sur des textes
  • transposer (réécriture de textes en changeant la personne , en passant d’un autre temps au présent , voir article sur la réécriture) [voir les liens en bas de l’article « Le point sur le présent » ci-dessus]

Les îles Britanniques : des « infos » à mémoriser « efficacement »

Une carte (unique) qui va être reprise tout au long de la mémorisation (en conservant les couleurs) : premières aides à la mémorisation

Nous sommes partis de la carte utilisée l’an dernier (en 5ème) :

Nous avons repris l’orthographe exacte des différents pays sans oublier les MAJUSCULES qui restent toujours un obstacle pour Léo.

Association des nombres : une autre aide à la mémorisation

  • 1-England , 2- Scotland, 3-Wales = Great Britain
  • en ajoutant 4-Northern Ireland = United Kingdom
  • en ajoutant 5-Ireland , on obtient The British Isles

Pour nous , tout compte dans la mémorisation :

Mémoriser en « paquets »

J’ai déjà expliqué à Léo une des astuces d’Eric Gaspar sur le cerveau (voir article complet ici) : on va donc regrouper 4 informations (un paquet pour chacun des pays du Royaume -Uni comme par exemple : un « paquet » pour l’Angleterre :  nom du pays, capitale, nationalité des habitants, et emblème [England, London,English and British , the rose] et ainsi de suite ) comme on peut le voir sur la fiche ci-dessous

 

ou en cartes ( une carte par paquet) avec lesquelles on pourra « jouer » (et  plus ludiques pour mémoriser )

C’est  bien parti aujourd’hui pour la mémorisation …. on verra ce que cela donne dans les prochains jours MAIS à mon avis ça doit fonctionner !

à tirer sous Word (modifiable) : cartes des 4 pays cartes des 4 pays 2 British isles British isles 4ème

in, on, at, to : un point sur les prépositions en Anglais

En traduisant quelques phrases, il m’a semblé nécessaire de faire un point sur ces prépositions  in, on, at, to (nous n’avons pas tout vu mais réfléchi à des phrases types)

en cartes mentales :

  • les prépositions de lieu : carte à retrouver ici
  • on ou in : lieu ou temps ?
  • traduction de à, au, aux

ajouts dans le mémo Anglais  (que l’on peut retrouver au complet ici)

Remarques :

  1. petite modification dans le cas possessif lorsque le possesseur est au pluriel et les 2 fiches supplémentaires pour les prépositions
  2. Finalement ce mémo d’anglais (complété) semble résumer les 2 années de 6ème et 5ème ….Prêt pour la 4ème ?

à télécharger sous Word modifiable anglais memo 7

La réécriture : une question de méthode et/ou une question d’entraînement ?

La réécriture est un « exercice » qui figure dans tous les DNB de français (me semble-t-il). C’est un exercice que Léo a beaucoup pratiqué en CM2 mais qui semble avoir « disparu » en 6ème et en 5ème (comme la dictée d’ailleurs qui était présente « au quotidien » en CM2 ….. C’est bien dommage à mon avis et j’espère que cette année il y aura à nouveau ce travail de réflexion sur la langue …).

C’est quoi la réécriture ?

Réécrire, transposer, changer sont un peu des mots qui veulent dire la même chose dans ce type d’exercice . On peut par exemple donner cette définition (que j’ai notée dans la carte mentale sur une « méthode de réécriture ») : La réécriture est (principalement) un exercice de changement :

  • de personne
  • de temps
  • de nombre

MAIS attention à la consigne , il peut y avoir un seul changement ou plusieurs ( ce qui complique …..)

Un premier essai : réfléchir à ce qui est demandé puis mise en place d’une méthode

  • Sans donner de méthode , nous avons fait un exercice de réécriture . On est revenu plusieurs fois pour arriver à un résultat tout à fait satisfaisant.
  • Reprise aujourd’hui mais en suivant une méthode :

– pour limiter l’impulsivité et être « actif » : branches 1 et 2 : je m’occupe de la consigne  » Je lis bien la consigne » ( on peut même l’isoler pour ne s’occuper que d’elle!) puis « je surligne le ou les changements » à effectuer (une couleur par changement) : c’est très important car un seul changement entraîne souvent plusieurs modifications MAIS plusieurs changements peuvent se faire par étape si c’est nécessaire (on est tout de suite dans la double tâche à décomposer)

– je fais maintenant les repérages dans le texte : en utilisant les mêmes surligneurs. Attention aux accords : si on change un sujet , il faut chercher le verbe par exemple ; si on change un nom, on regarde le GN complet et sa fonction (est-il sujet ?) ……. C’est toute une « gymnastique » à effectuer …. Parfois, les réponses sont trouvées me semble-t-il « à l’intuition », alors je demande la justification ……

Voici la carte utilisée, tout en pensant qu’il faut D’ABORD s’être imaginé la « scène » pour plus d’efficacité sur le sens …..

et le travail en image : d’abord les étapes 1 à 3 sur papier (qui auraient pu être faites sur l’ordinateur mais Léo a encore besoin de ce contact avec le papier ….)

Difficulté à retrouver le temps … puis à le conjuguer avec nous (on est revenu à un verbe facile , car là il y avait en plus le pronom ….) . On a noté en bas qu’il s’agissait du passé simple (p.s) …. qui s’était un peu fait oublier …..

PUIS sur l’ordinateur étapes 4 et 5

Remarques : Une autre difficulté : « leur » proie qui finalement deviendra « notre » proie mais avec de l’aide là aussi …..On a surligné ce « leur » qu’après ,car non vu au départ ….. Peut-être encore des astuces à faire trouver pour rendre la carte mentale de la méthode plus efficace (au niveau de la 3ème branche) OU à compléter selon les différents exemples sur lesquels on travaillera ….

Il me semble aussi que l’entraînement à ce genre d’exercice , tout en travaillant la « flexibilité », devrait être très profitable . Nous en ferons encore un ou deux dans la semaine , avec la méthode sous les yeux …. ( On trouve des exercices d’entraînement en ligne ou à imprimer en suivant ce lien)

Rappeler aussi que les erreurs de copie / de recopie du texte sont pénalisées !

Bien sûr, la fiche méthode a été ajoutée dans la BODYS , onglet « ECRIRE-Rédiger »

à suivre …..

Autour du mot « MIGRANT » : utilisation du répertoire (en géo) et de la BODYS (lire un graphique)

Un petit travail ce matin à partir du mot « migrant »

1- Vocabulaire autour du mot migrant : élaborer la page du répertoire de Géographie

Voici la première consigne donnée ce matin :

Ensemble , réalisation d’une carte mentale (ou plutôt d’un sac à propriétés) , tout en s’aidant de la lecture de courts articles (du Hors série d’Histoire Junior , juin 2016 : les migrations dans le monde).

On a pris un peu de temps pour faire la distinction émigré (part à l’extérieur de son pays) / immigré (arrive à l’intérieur d’un autre pays). Un petit schéma pour s’en souvenir (schéma qui sera reporté dans le répertoire)

Puis, à l’aide de ce document, c’est Léo qui a commencé la page du M pour le mot MIGRANT de son répertoire de géographie (voir article sur les répertoires ici) . Un répertoire illustré dont il choisit les images ….Voici donc la page … On essaiera de continuer dès la rentrée et selon les matières …

2- Lire un graphique en s’aidant de la BODYS

Voici donc la 2ème partie du travail : une méthode pour lire des graphiques qui parlent des migrations (ce document est extrait du livre Histoire Géo EMC 4ème 2016 Bimanuel Magnard p 222)

les types de graphiques : pour se remémorer leur nom, on a utilisé la BODYS            (Onglet « LIRE » Lire un graphique) : une carte mentale simple (on peut la voir ici)

présenter un graphique : là aussi , la carte mentale « Lire et analyser un graphique » ainsi que la fiche d’aide à la rédaction nous ont été bien utiles

Puis , on a étudié un dernier graphique  (p 223 du même ouvrage) :

  • en remplissant la fiche d’aide à la rédaction « Lire un graphique » (en image)
  • en répondant oralement ensuite aux 3 premières questions de cet exercice
  • Remarque : pas de problème pour la 1 et la 2 , par contre il faudra revoir l’organisation de la réponse à la question 3 où il fallait comparer l’évolution des demandes d’asile en France et en Allemagne, de 2009 à 2014 , parmi les 4 courbes,prendre le temps d’analyser chaque courbe et de « zoomer », de les isoler : il aurait peut être été préférable de n’avoir que les 2 courbes sur ce graphique ….

L’inégalité triangulaire

OU comment savoir si on peut construire un triangle ou pas ?

OU comment savoir si 3 points sont alignés ?

Ce matin , nous commençons un cahier de vacances et le premier chapitre à réviser est celui de l’inégalité triangulaire . On a repris la carte mentale faite cette année en 5ème et revu la méthode en 3 étapes :

  1. Je cherche quel est le côté le plus long
  2. Je calcule la sommes des 2 autres côtés
  3. Je compare (et je tire mes conclusions)

Le travail a été exécuté facilement (même si on a repris la calculatrice pour éviter les erreurs de calcul ! On voit bien que malgré des longues vacances sans toucher « le travail scolaire » la calculatrice reste toujours indispensable … même en géométrie …. ) .

De plus il y avait des constructions de triangles à faire en connaissant la longueur de 2 côtés et d’un angle (et autres ) . J’ai été agréablement surprise par les résultats de Léo sur ce travail qui n’a posé aucun problème (ni dans l’utilisation du compas , ni du rapporteur) .

AVANT CHAQUE EXERCICE : (des conclusions toujours d’actualité ….)

  • J’ai seulement demandé à Léo de TOUJOURS faire la figure à main levée dans un coin de la page pour avoir toutes les infos disponibles sous les yeux, sur un même plan ,sur une même feuille
  • De bien redire sa méthode (là , bien sûr, on est à la maison, et je me rends toujours aussi compte de cette nécessité de verbaliser, d’oraliser ce qu’il fait …)
  • Léo a utilisé (à sa demande) une page blanche POUR CHAQUE EXERCICE
  • Bien faire vérifier (ou s’en assurer au fur et à mesure de la construction -cela me paraissant moins couteux-) que toutes les lettres sont notées, les codages …..

Une nouvelle fiche dans la BODYS ; après réflexion, j’ai choisi de la mettre dans l’onglet « Démontrer, justifier » en lien avec le « Peut-on construire », mais je vais demander l’avis de Léo ….. titre : Le triangle / 1- L’inégalité triangulaire [ suivra surement en 4ème 2- le Théorème de Pythagore ….] , fiche d’essai en images :

LIRE un graphique et L’ANALYSER : un essai sur 2 « niveaux »

Avec le professeur de physique, nous avons essayé de préparer une fiche méthode sur lire et analyser un graphique . Nous l’avons plusieurs fois modifiée … Je viens d’essayer d’en préparer une nouvelle version … qui reste à tester , modifier, améliorer ….. (en me servant d’ailleurs de la carte LIRE et ANALYSER une carte de géographie ou d’histoire ici)

Afin de ne pas avoir un document (trop) complexe, j’ai préparé 2 cartes mentales et donc 2 fiches d’aide à la rédaction :

niveau 1 : LIRE un graphique (une carte en 3 branches et une fiche d’aide à la rédaction)

Il s’agit dans un premier temps d’apprendre à lire un graphique et de le présenter.

en carte mentale :

avec une fiche d’aide à la rédaction : (fiche qui peut être mise sous OneNote , elle sera alors prête à être remplie, OU plastifiée (pour plusieurs utilisations) OU alors imprimée chaque fois [ quand elle aura été validée … ] . La fiche d’aide vient « en complément » de la carte qui, elle, donne une vue immédiate de l’ensemble du travail à faire, avec les 3 étapes, reste à voir ce que l’élève préfèrera ……

niveau 2 : LIRE et ANALYSER un graphique ( 2 cartes mentales , une fiche d’aide à la rédaction)

En se servant des 2 documents ci-dessus , voici un essai de 2 cartes mentales (la 1ère plus complète , la 2ème plus simple [à utiliser peut-être quand la méthode est un peu automatisée]

cartes mentales (3 branches )

avec une fiche d’aide à la rédaction (sur 2 pages , à réduire ?) en 3 étapes :

à télécharger sous Word LIRE ET ANALYSER UN GRAPHIQUE

à tester donc …. et ces documents/méthodes vont bien sûr faire partie de la BODYS        [ onglet  » LIRE » et onglet « EXTRAIRE les informations »] sachant qu’ils devraient être utiles dans plusieurs disciplines (Histoire, Géographie, SVT, Maths, Physique …) [mon rêve d’harmonisation sans doute … ]

 

Lire et/ou analyser une carte en histoire ou géographie : 2ème version, 2 « niveaux »

J’ai publié dernièrement un article sur LIRE une carte en géographie (ici)

MAIS après avoir regardé dans le Bimanuel d’Histoire Géo MAGNARD

(méthode pour analyser une carte en géo ou histoire à la page 34), j’ai revu ma carte mentale en la passant à 3 branches au lieu de 5 : voici la version 1 puis dessous la version 2.

version 1 en 5 branches (5 étapes)

version 2 en 3 branches (3 étapes)

J’ai aussi transformé mes fiches d’aide à la rédaction sous 2 formes ( pour être au plus près de la carte mentale) :

  • fiche 1 : Lire une carte (en histoire ou géographie) : seulement une « lecture »/observation de la carte (niveau 1)

Lire une carte aide à la rédaction

  • fiche 2 : Lire et analyser , donc comprendre une carte : on part de la lecture mais on va plus loin , on doit comprendre le document. La fiche d’aide débute comme la précédente puis on passe à une analyse des informations données par la carte et une interprétation de celle-ci (en somme une lecture à un 2ème niveau)

Extraire des informations d’une carte 2

Il ne reste plus qu’à tester …..

Décrire une personne en anglais : un plan en carte

Voici un plan d’aide à la description d’une personne en 4 parties :

  1. his life
  2. his physical description (body)
  3. his clothes (lorsqu’on utilise une photo ou image de la personne)
  4. a conclusion (une phrase sur l’intérêt de cette personne , ses talents …. )

Nous l’avons utilisé pour décrire des personnages (ex : des sportifs) connus comme Paul Pogba , Tony Parker ….de manière « ordonnée » .