Un point sur la proportionnalité : des problèmes, des questions et des réponses ?

Nous avons travaillé sur la proportionnalité depuis 2015 ( articles à relire ici et ) puis nous avons essayé d’apporter une réponse méthodologique en 5ème (l’an dernier) dans l’article suivant « Des questions sur la proportionnalité? des réponses en méthode »

Cette année , on reprend à nouveau cette notion en ajoutant la représentation graphique d’une situation de proportionnalité. [ Remarque : La dyspraxie de Léo nous a obligés à retravailler le repère orthonormé ( ses graduations, le vocabulaire exact ….) afin de placer les points au « bon » endroit , surtout lorsque les graduations sont très rapprochées ou que Léo « se perd / dévie  » en recherchant les coordonnées pour placer le point (souvent un décalage d’un carreau…. ça ne « pardonne » pas en maths ….). On a également repris la notion de « grandeurs proportionnelles » et vérifié la notion de « grandeurs » aussi. J’ai d’ailleurs demandé à Léo de citer (surligner) les 2 grandeurs dans les données, en demandant d’écrire aussi l’unité dans laquelle chaque grandeur est donnée.]

1- Une nouvelle carte mentale ( ajout de la représentation graphique d’une situation de proportionnalité)

2- Quelques points et méthodes à connaître

  • un zoom en carte mentale de ces 3 fiches : « mémo sur la proportionnalité » ( à compléter / modifier) à avoir sous la main ….

Il n’y a plus qu’à se mettre au travail tester et voir ….

 

Publicités

Comment apprendre à analyser un document en combinant 2 cartes mentales ? Un essai ….

Après avoir bien réfléchi sur cette « lecture-analyse » de document j’ai publié un premier article ici « Lire et analyser un document : comment s’y prendre ? Comment rédiger? ».

J’ai apporté quelques petites corrections  dans la carte « Lire et Analyser un document » publiée ici en essayant d’utiliser une méthode pour « guider » l’écriture de l’analyse (partie la plus compliquée de mise en lien des connaissances et de l’apport du document) avec la carte QQOQCP publiée .

Voici donc un essai de nouvelles cartes « Lire et analyser un document » et « QQOQCP je questionne, je comprends » :

  • avec une petite modification de la branche J’ ANALYSE : carte QQOQCP
  • et une autre dans la branche je PRESENTE, je CHERCHE , date : introduction du contexte historique

  • dans la carte QQOQCP : ajouts d’autres sous branches (dans les questions, pour plus de précisions / questions à se poser)

et quelques petits changements dans la fiche d’aide à la rédaction (contexte historique, texte de présentation unique, qui s’adapte à tout document-ou presque) :

Nous aurons à disposition 3 documents d’aide :

  1. la carte procédure : vue d’ensemble du travail à faire : « Lire et analyser un document » (ci-dessus)
  2. la fiche d’aide à la rédaction de la PRESENTATION du document (ci-dessus), légèrement modifiée (avec pour objectifs : mémoriser le T DANS ID , et modèle de texte à retenir aussi ) à retrouver en suivant le lien (document fait sous Word) methode analyser presenter un document
  3. la carte QQOQCP je questionne, je comprends (ci-dessus) pour la partie ANALYSE

et …. des « post-it » ….

Voici en image l’illustration de cet essai de méthode avec un document d’histoire :

  • les documents d’aide et le document d’histoire à analyser à disposition : on prend le temps de bien revoir la démarche (la carte procédure)

  • la fiche d’aide à la rédaction remplie (utilisation de la 1ère fiche , on utilisera plus tard le 2ème avec ses petites modifications : voir ci-dessus) :

  • le texte de présentation est ensuite tapé directement à l’ordinateur                       ( actuellement Léo ne l’a pas encore mémorisé et l’a donc sous les yeux) :

  • le QQOQCP : avec ses branches dessinées à la main (Léo a besoin de réécrire les pronoms interrogatifs), remplies avec des post-it (c ‘est plus court, c’est déplaçable, on remplit, on déplace ou on déplacera lors de l’étape suivante … et Léo aime bien !)

  • le texte d’analyse tapé aussi directement à l’ordinateur ( cela reste encore la partie la plus difficile à mettre en phrases ordonnées , surtout qu’il faut souvent déplacer l’ordre des post-it …. ) . Une aide est apportée pour faire le lien avec le cours , ici en utilisant les informations données dans le document [ quand on est dans l’analyse du document, les petits « textes » qui accompagnent l’image sont importants à « utiliser » aussi]

  • le texte entier (avec ses 2 parties) :

Bien sûr, c’est loin d’être parfait mais la méthode rend l’élève en situation active de recherche , une structure guide cette recherche . Encore faudra-t-il s’entraîner , essayer de mémoriser la démarche et être capable de la transférer sur tout type de document que l’on doit présenter, comprendre et/ou analyser/interpréter . (Nous avons mis dans la BODYS les nouvelles cartes et fiche d’aide à la rédaction)

Une petite variante : Lire et analyser une image/ une photo de presse

  • la carte procédure (très légèrement modifiée, on pourrait garder la même que ci dessus) : une vue d’ensemble , une branche modifiée Je présente et décris avec T DANS Desc : pour la description .
  • le texte de présentation / description : fiche d’aide à la rédaction présentation/description d’une image  un peu modifiée aussi pour plus de précisions dans la partie description à télécharger sous Word (modifiable)methode analyser presenter une photo
  • le QQOQCP : même carte pour faire l’analyse (en s’aidant aussi de la carte procédure branche « J’analyse l’image » surtout en ce qui concerne l’intérêt de l’image, le message qu’elle délivre)

à essayer , s’entraîner ?  à commencer à mémoriser aussi …..

 

 

 

 

QQOQCP : une carte questions qui donne des réponses ?

Nous avons déjà parlé de ce fameux QQOQCP [( Quoi? Qui? Où? Quand? Comment? Pourquoi?) , en anglais les 5 W What? Who? Where? When? Why? )] en expression écrite pour raconter . Cela a donné une première carte Je raconte (carte n°4 bis que l’on utilise depuis 3 ans) et une 2ème  carte mentale en anglais .

Une autre utilisation avait été abordée en méthodologie pour lire et comprendre un document (extraire l’info) pour ensuite répondre à des questions en sciences ici  sous une autre forme :

Aujourd’hui, je me suis dit que finalement un QQOQCP en carte mentale  peut servir dans toutes les situations et la lecture de l’ouvrage « Enseigner autrement avec le mind mapping » (Pierre Mongin et Fabienne De Broeck) notamment dans leur article « Questionner avec le QQOQCCP (un C de plus pour Combien?) , m’a confortée dans cette idée .

J’ai donc repris la carte de base « Je raconte » qui pourrait s’intituler « Je comprends » , « Je questionne », « Je réponds », « Je cherche » …… bref le QQOQCP à toutes les sauces …… qu’il va falloir donner comme un outil de base presque « universel ». En plus, facile à mémoriser !

2 cartes au choix : l’une d’elle avec quelques précisions sur les questions pour obtenir plus de détails peut-être : 

Remarque : On avait aussi fait un lien entre le QQOQCP et le plan d’une rédaction (de type Racontez …..) en 3 parties  :

  1. le QQOQ : donne l’introduction du devoir
  2. le CP : le développement (partie aventures, actions ….)
  3. Il ne reste plus qu’à faire la conclusion

en image , voici la carte Je raconte avec plan du texte (mise dans la BODYS , onglet écrire )

Et on a ajouté dans la BODYS onglet LIRE et onglet EXTRAIRE DES INFOS , tout au début, le QQOQCP

 

Lire et analyser un document : Comment s’y prendre ? Comment rédiger ?

Nous avons déjà publié plusieurs articles sur la lecture et la présentation d’un document en histoire(dans la BODYS ici)  , la lecture d’image, la lecture et l’analyse de carte de géographie, de graphique, de tableau …. (voir ici, ou encore )

Pour analyser des documents (en histoire par exemple) , j’ai essayé de faire à nouveau une recherche d’aide dans ce travail « compliqué » en  associant une procédure et une (ou 2) fiches d’aide à la rédaction. Parallèlement, mon objectif est aussi de faire « mémoriser » la démarche et la fiche d’aide à la rédaction car, en cours (ou en DS) , Léo ne l’aura plus sous les yeux .

Voici donc la nouvelle carte mentale (inspirée des précédentes bien sûr , sur le même sujet ) en 4 branches :

1/ BRANCHE 1 : LIRE attentivement est indispensable (et souvent « survolé » donc volontairement « rappelé » ici !)

2/ BRANCHE 2 : PRESENTER : cette branche est maintenant « ordonnée » pour rappel mnémotechnique T DANS ID (prononcé : t’es dans idée) : à mémoriser (sous-branche 1) . Puis dans la sous-branche 2 , il s’agira d’écrire un texte de présentation : une aide à la rédaction sera disponible , dans un premier temps , donc à mémoriser également dès que possible. En attendant, je laisserai à disposition (à la maison) cette fiche d’aide à la rédaction (qui correspond aux 2 sous-branches) à télécharger sous Word (utilisable pour tout document – ou presque-) METHODE analyser un document presenter

3/ BRANCHE 3 : ANALYSER / INTERPRETER : sans doute la partie la plus difficile [à laquelle nous avons encore besoin de réfléchir ……] :

  • faire des liens avec le cours ( ce que je sais déjà sur le sujet, le contexte, la situation ….) ,
  • citer les mots ou lignes importantes du document
  • montrer l’intérêt du document ( se poser des questions : A quoi sert ce document? Qu’a voulu montrer l’auteur ?)
  • rédiger la partie d’analyse/ interprétation [ sans doute le plus difficile … ]

4/ BRANCHE 4 : PLAN : rappel du plan en 2 parties distinctes

la carte :

la fiche d’aide à la rédaction : Présenter le document

1ère feuille présenter un texte / 2ème feuille présenter une image

METHODE analyser un document presenter

  • Il reste à « essayer »……. ce que nous ferons dans la semaine … , « approfondir » la partie analyse/interprétation : l’intérêt du document et la rédaction du texte d’analyse .
  • Cette démarche devrait sans doute être aussi utile en français dans la lecture d’image qui accompagne souvent un texte
  • Dans la BODYS , dans l’onglet LIRE et l’onglet EXTRAIRE DES INFOS , Lire et Analyser un document : carte mentale et fiche d’aide à la rédaction

 

Calcul littéral : un point (provisoire) de vocabulaire et de méthode

Un premier point en 4 parties :

  1. réduire une expression
  2. développer une expression
  3. factoriser une expression (pour l’instant sans les identités remarquables qui n’ont pas encore été vues)
  4. calculer la valeur d’une expression

Ces 4 parties apparaissent sur la carte mentale

Dans chaque branche : une courte définition suivie d’une « méthode »

Ajouts d’exemples correspondants à chaque branche

En image ci-dessous par branche puis la carte complète avec ses volets

Remarque : on a travaillé l' »inverse » , le « contraire » : factorisation / développement symbolisé par les 2 flèches verte et orange

Documents modifiables sous Word (pour les exemples) : calcul litteral methode ex pour carte

Ajout : Une de nos lectrices nous a donné un lien sur le blog d’un prof de Maths , des démarches très intéressantes sur la distributivité , le calcul littéral et bien d’autres choses … à visiter absolument

 

 

 

Cône de révolution et pyramide : Comment les construire à main levée ? Comment dessiner leur patron ?

OU Encore un « tour » de cette dyspraxie visuo-spatiale  ….. à contourner ….

Dessiner à main levée

Dessiner « à main levée » des figures géométriques reste une tâche très compliquée pour Léo et, en révisant pour un DS à venir, je lui ai proposé de dessiner un cône de révolution à main levée ….. Réaction et demande : « montre-moi un cône de révolution  » comme si aucune « image » ne lui venait à l’esprit pourrait-on penser . En fait c’était plutôt « comment je m’y prends pour le dessiner ? par quoi je commence … »

J’ai donc « décortiqué » le dessin, lui ai proposé des « étapes » en le réalisant moi aussi à côté de lui .Puis , j’en ai fait une sorte de fiche « procédure » . Le lendemain, j’ai pu vérifier que la procédure était acquise et même mémorisée (on verra si cela « tient » dans le temps …) même si le dessin n’est pas extraordinaire , il est correct.

Aujourd’hui nous avons procédé de même pour la pyramide que nous avons démarrée par un parallélogramme .Le travail est un peu plus long , voire plus complexe en raison des obliques (je pense).

Dessiner le patron

Nous sommes ensuite passés au dessin du patron du cône de révolution , là aussi par étapes et le lendemain à celui de la pyramide . C’est un peu plus long aussi surtout quand des données sont manquantes (exemple angle au centre dans le cône de révolution : voir carte mentale / méthode ici).

On a donc revu certains calculs rapidement ainsi que le théorème de Pythagore pour calculer la hauteur par exemple (voir méthode ici). Mais on n’y a pas passé trop de temps car le DS comprend d’autres notions à réviser aussi !

En image :

Fiches à télécharger sous Word (quelques retouches / ajouts à faire sur les dessins) :

pyramide méthode dessin patron cône méthode dessin patron

Ces fiches ont leur place dans la BODYS , onglet DESSINER Construire :

cone main levee

cone patron

Lire un tableau , l’analyser , l’interpréter : une démarche à travailler ?

ou Comment installer une procédure de lecture qui puisse permettre une analyse, une interprétation, une réponse à une question à partir d’un tableau ?

Et si le problème était là : comment s’y prendre AVANT de répondre à la question ? Deux essais de réponse :

  1. Un essai de procédure en carte mentale
  2. Un essai de fiche d’aide à la rédaction

L’élève peut suivre la carte mentale et la fiche d’aide à la rédaction surlaquelle il peut écrire : c’est comme un « brouillon guidé » qui lui permettra ensuite de faire la rédaction de sa réponse (en suivant les 3 étapes)

Fiche d’aide à la rédaction à télécharger sous Word LIRE ET ANALYSER UN TABLEAU nouveau

Conclusion / Remarques / Interrogations :

  1. Et si lire et analyser un tableau revenait au même (dans la procédure) que lire et analyser un graphique  ( voir article ici )? Une fiche commune  (dans un 2ème temps ? ) ?
  2. Comment « automatiser » la démarche et se passer de la fiche d’aide ?
  3. une piste de réponse : Laisser une fiche guide, « aide à la rédaction » tant que l’élève en a besoin ? OU  à disposition en classe pour tous  (chacun décide s’il en a besoin)
  4. Documents mis dans la BODYS , onglet LIRE : 2 pages Lire et analyser un tableau (carte mentale) et Aide à la rédaction

 

Une demande : Ayant essayé de faire ces 2 fiches en  pensant  leur utilisation dans toute discipline et avec l’aide d’un prof de physique, nous recherchons des enseignants volontaires pour tester ces 2 fiches (carte mentale et fiche d’aide à la rédaction) avec leurs élèves à partir de l’étude d’un tableau , quelle que soit la discipline ( maths, bio, physique mais aussi histoire-géo …..). N’hésitez pas à nous parler de vos essais , ce qui fonctionne ou non , cela permettra d’avancer … pour tous …. D’avance , MERCI !

 

périmètres, aires et volumes : un peu de ménage

J’ai repris ces notions sous 3 cartes mentales de « même structure ».

Dans la branche n°1 : on retrouvera une définition et une « image mentale » de la notion [l’idéal étant que chacun construise sa carte avec sa propre « image » celle qui va lui permettre de chercher dans « le bon tiroir » : celui du périmètre, de l’aire ou du volume]

Dans la branche n°2 : on (re)indiquera les unités avec le symbole « attention » car dans toutes ces mesures , on doit garder à l’esprit qu’il faut que tout soit dans la même unité. Un petit tableau de conversion terminera cette branche  là aussi , on peut revenir à la base si c’est nécessaire pour vérifier comment se font les conversions et comment on place le nombre dans le tableau , la virgule …. ]

Dans les autres branches apparaissent les formules à mémoriser (certaines à « apprendre » par coeur !)

Vous trouverez d’autres articles sur ce sujet sur le blog ici, , ou encore

Volumes et conversions

Les volumes de quelques solides en carte

une carte pour s’entraîner et retenir les formules de calcul des volumes : 

Les conversions

1. Utiliser un tableau de conversion OU apprendre à faire ce tableau  ?

Cette année, nous faisons le choix d’essayer de construire et mémoriser la construction du tableau de conversion (m3 / Litres) .

  • POURQUOI ? pour « être comme tout le monde » , ne pas demander une aide supplémentaire (en 4ème) [tableau plastifié ou , pire ?, tableau de conversion sous Word (avec le ruban Studys) ] MAIS , je ne peux pas « évaluer » le « coût » de ce travail pour Léo (bien que j’imagine que ce sera « fluctuant » selon la fatigue du jour, selon le moment où ce travail sera demandé, et même s’il pensera à le faire parfois…..et pourtant tout est dans la BODYS ….]
  • un premier essai très (totalement même) satisfaisant : en image :
  • COMMENT S’Y PRENDRE pour contourner les « différents obstacles » et installer la mémorisation : encore une procédure…..

Tout d’abord un « ordre » de construction détaillé :

  •  je trace un trait horizontal
  • je place au centre l’unité : le, les 2 traits verticaux, et les 3 colonnes
  • puis ,plus petit que le m³ , c’est le dm³ que l’on place avec ses 3 colonnes et là, on installe tout de suite le L de litre (équivalence 1 dm³ = 1 L)
  • je continue avec le cm³ et le mm³ et leurs 3 colonnes
  • ensuite plus grand que le m³, c’est le dam³, hm³ et km³
  • enfin, on termine le tableau des Litres , 1 par colonne dL,cL,mL puis daL, hL, et kL et un trait horizontal
  • le tableau est prêt à accueillir les conversions

en image :

2. Effectuer des conversions

Pour Léo , ça c’est facile , installer ou déplacer la virgule , ajouter ou supprimer des zéros . Le seul rappel (qui n’a même pas été nécessaire ce jour-là) c’est de bien placer la virgule ,lorsqu’il y en a une au départ, au niveau de l’unité donnée, dans la colonne de droite …..( ex : placer 2,75 m³ dans le tableau ci-dessus)

Après, avec toutes ces colonnes, il peut y avoir une mauvaise « lecture » du nombre    (ex : 2,75 m³ convertis en mL qui donne 2 750 000 : Léo a dû repasser par un petit trait pour le lire correctement alors que son travail était juste du premier coup) [ C’est là que sa dyspraxie visuo-spatiale vient à nouveau faire parler d’elle ….. zoomer , dézoomer, plusieurs lignes pourtant sur feuille non quadrillée ….. ]

En conclusion (provisoire), on tente la construction du tableau ….même si j’ai félicité Léo pour sa construction, je ne suis pas certaine que cette solution soit la meilleure pour lui et les futurs exercices qui forcément seront plus compliqués … De plus , on aura « gaspillé » de l’énergie avant même de s' »entraîner » à faire des conversions … Aura-t-il encore assez d' »attention » après la construction de son tableau pour réfléchir à toutes les questions ? ….. Même si je lui fais confiance, je ne peux m’empêcher de penser qu’un tableau « prêt à convertir » reste un outil facilitateur dont le besoin est sans doute réel dans un contexte où beaucoup d’informations sont déjà à aller « chercher » dans un cerveau qui n’utilise pas toujours les voies les plus simples …..