S’exprimer correctement à l’écrit : vocabulaire et méthode en sciences

Une des difficultés principales que Léo rencontre est celle de s’exprimer correctement , en utilisant le vocabulaire spécifique de la discipline concernée lors d’un exercice d’analyse de documents : un exemple en sciences . J’ai donc essayé de préparer 2 outils :

  • un vocabulaire « illustré » sur le chapitre (ici l’environnement)
  • une fiche « méthode » (à essayer) pour guider la réflexion

Le problème  se situe à plusieurs niveaux , on se heurte donc à plusieurs obstacles : la compréhension d’un vocabulaire spécifique (rencontré dans les textes et les questions)et la rédaction dans un vocabulaire spécifique tout en ayant besoin d’un « guide » , d’une démarche pour analyser les documents proposés (partie qui me semble très « oubliée »….)

le vocabulaire

Une série de fiches à disposition (à la maison bien sûr !)

img121 img122img123 img099

à télécharger sous Word (modifiable)  vocabulaire-1

la méthode (ou plutôt un essai de méthode) en 3 étapes avec cases à cocher

1.   dans ma tête : comprendre la consigne ou la question ( qui souvent est constituée de plusieurs choses à faire ) : la lire, la relire , la redire dans ses propres mots (qu’est-ce que je dois faire ?….) .

Prendre le temps de surligner (voire de décomposer la consigne) . J’ai remarqué que les questions ne sont pas toujours faciles à comprendre et que dans les manuels les formules « exprime », « présente les conséquences de la mauvaise gestion » , « identifie … » ne sont pas si simples …..

2.   sur les documents et à la main :  indiquer la nature des documents, comprendre le texte (ou doc de départ) , l’analyser, en tirer les idées essentielles,  écrire à la main sur la fiche pour « poser » les choses remarquées

Nous avons essayé de travailler cette étape à la main directement sur la feuille contenant les documents ( à condition qu’elle soit adaptée et -bien sûr- sur papier et pas sur le livre – cette étape est donc difficile à faire sur un manuel numérique, Léo a besoin d’avoir « le support feuille de papier  » , surligneurs , crayon …..)

3.   à l’ordinateur  utiliser le travail fait en 2 et rédiger la réponse : cette fois, on peut (enfin) passer à l’ordinateur :

  • avec un vocabulaire « scientifique » précis et adapté
  • en faisant des phrases plutôt courtes et claires
  • en citant du texte ou le numéro du document utilisé
  • et …. relire ce qu’on a écrit …….

img124

à télécharger (réalisé avec Smartart ruban Word) methode-essai-1

A tester …. ce que nous ferons la semaine prochaine …. Mon objectif étant d’essayer de trouver une fiche méthode « utilisable dans plusieurs disciplines » pour favoriser une « automatisation » de la méthodologie …. Ce n’est peut être pas encore gagné …. mais on cherche ….

Encore un autre essai pour une visualisation de haut en bas : une fiche pour guider la réflexion dans une démarche ordonnée (Léo commence souvent par énoncer la conséquence ….

img120

 

Sciences : la transmission des mouvements ou comment mémoriser une leçon et utiliser le vocabulaire correspondant

Avec l’ergo, nous avons mis en place un travail d’ « Expressions » et , à partir de la dernière leçon de sciences afin de la mémoriser correctement, je me suis dit qu’il y avait un travail de vocabulaire et d’expression à ne pas louper. Voilà comment nous nous y sommes pris :

1ère séance : clarifier la leçon et la transformer en carte mentale

matériel : le résumé de la leçon (en 3 points principaux) , des étiquettes et des images plastifiées, patafix et grand tableau blanc

  • le sujet de la leçon est placé au centre du tableau : Les systèmes de transmission de mouvement
  • on prépare 3 branches , correspondant aux 3 parties de la leçon et on  met les 3 étiquettes des 3 systèmes étudiés
  • tri des images et schémas : Léo les place au niveau de la branche correspondante , discussion, lecture et vérification des étiquettes « écriture » ; chaque schéma était donné avec la légende non indiquée : Léo les a complétés avec sa leçon et à l’aide des étiquettes à disposition
  • on relit la carte branche par branche , en faisant des phrases

quelques images (un peu floues) :

IMG_1483IMG_1484 IMG_1485

2ème séance (le lendemain) : installer la mémorisation

P1080389 P1080390 P1080391 P1080398

  1. J’ai collé le travail de la veille et l’ai affiché sur le tableau et , (yeux fermés) , j’ai demandé après avoir rappelé le sujet de la leçon de se souvenir quelles étaient les différentes branches (situées de la même façon que la veille).
  2. Nous avons ensuite discuté sur chaque branche avec une contrainte : s’exprimer dans un langage clair et surtout en utilisant le vocabulaire exact donné en classe . J’ai également essayé de lui faire suivre une démarche de ce type :
  • un ordre : de quoi est composé le système ? PUIS que permet-il ?
  • à quel objet penses-tu ? (en lien avec ce qui a été vu en classe)
  • observation du « schéma » du système (et sa légende)
  • quelques astuces pour aider :
– utiliser le geste pour le mouvement 
– mise en relief du L de pouLie avec le L de transLation
– le système pignon-crémaillère est composé de 2 mots comme tire-bouchon (l’objet auquel on pense) et permet 2 choses : transmettre et transformer un mouvement
– les « codages » des mouvements
  • Après chaque système, on a pris le temps , souvent yeux fermés, de se redire ce qu’on apprenait ( C’est le système de ….. , il te fait penser à quel objet ou quelle image te vient dans la tête ? Il est composé de …. , Il permet de ….. ) pour l’installer dans sa mémoire avec les mots JUSTES ……(des Verbes : transmettre, transformer, soulever … des noms : la rotation, la translation …..) même si Léo explique quand même dans ses mots, j’ai demandé de la précision .

Et c’était plutôt bien !

3ème séance : vérifier la mémorisation, l’explication du phénomène dans un vocabulaire « scientifique »

Nous verrons sur la suite de la semaine, ce qu’il en restera et nous reprendrons en laissant le temps de refaire venir les images pour chacun des systèmes étudiés. On passera également par l’écrit (à la main à la demande de Léo) pour bien mémoriser les mots, le vocabulaire de cette leçon et la légende des schémas. Je ne solliciterai pas Léo pour la réalisation des schémas car c’est une tâche encore très coûteuse ( tant pis si je ne fais pas les bons choix , la prise de risque étant toujours d’actualité …j’assume )

Finalement ….. Prêt pour l’éval ? …….

Le système solaire : une carte avec ses volets

Une leçon que nous allons essayer de mémoriser à l’aide d’une carte mentale . Après « Ombres et lumière » , celle-ci me paraît un peu plus complexe et nous avons peu de temps. J’ai donc fait quelques recherches pour « illustrer » la leçon et j’ai préparé sur une double page de classeur le « squelette » de la carte mentale :

P1080135 (2)

ici les 4 branches en détails :

P1080123 (2) P1080124 (2) P1080136 (2) P1080125 (2)

  • Puis on lira le plan de cette carte , en précisant les 4 branches et ce dont Léo se souvient .
  • Ensuite, avec la leçon sous les yeux, Léo aura à compléter les branches à partir de 4 enveloppes (une par branche) dans laquelle se trouvent des étiquettes (mots ou phrases)

P1080132 (2) P1080133 (2) P1080134 (2) P1080137 (2)

Il ne restera plus qu’à coller après avoir vérifié dans la leçon de manière à avoir une carte mentale avec des volets qui se replient (on verra comment ça se passe) .

Et pour finir, relire en faisant des phrases, poser des devinettes ou des « vrai-faux » pour commencer à mémoriser cette carte ( aujourd’hui , nous n’avons que relu  en faisant des phrases, on verra pour la suite de la mémorisation et , si on a le temps, on fera un tour sur Magicobus – voir en fin d’article-)  . Ci-dessous, voilà  ce que ça a donné : dossier ouvert :

P1080146 (2)

dossier refermé ( on peut replier la double feuille de classeur et on n’a plus qu’une dimension A4) :

P1080145 (2)                                                                 et quelques images de plus près (par branche) :

P1080147 (2) P1080148 (2) P1080149 (2) P1080150 (2) P1080151 (2)

Toujours sur Magicobus, des petites animations et  questions ici(alternance jour/nuit),  (système solaire) et encore (les saisons) très intéressantes …..

 

 

Lumière et ombres ou surtout comment aider à organiser sa carte mentale pour préparer la mémorisation de sa leçon ?

ou surtout comment organiser sa carte mentale ?…. : c’est cela que l’on va essayer de faire à travers cette leçon sur « la lumière et les ombres » avant de la mémoriser .

Nous avons repris la leçon avec Léo et essayer de voir ensemble l’essentiel :

  • en relisant la leçon ( morceau par morceau afin de ne pas avoir toutes les infos d’un seul coup)
  • en reprenant une carte faite en CE2 qui traitait ce sujet (nous n’avons revu que la partie droite de cette carte qui se trouvait dans l’ordinateur de Léo)

img664

  • en utilisant des schémas , dessins , textes ou étiquettes (que j’avais préparés et tapés)

Voici les étapes de la création de la carte (Léo a souhaité tout écrire à la main) :

  1. le titre , au centre de la carte mais au fait de quoi parle ta leçon ? « de la lumière et des ombres » ( une étiquette est prête , Léo la colle au centre du grand rond qu’il avait préparé pour y mettre le titre)
  2. la 1ère  branche : on regarde le début de la leçon et Léo la relit : « c’est ce qu’il faut pour former une ombre » . Léo allait faire directement les 3 branches correspondant aux 3 éléments nécessaires pour former une ombre, je lui ai demandé de faire d’abord la branche principale « pour former une ombre » et tout de suite derrière il a dessiné les 3 sous-branches et écrit sur chacune d’elle : source lumineuse, objet opaque et écran.
  3. J’ai ajouté au bout de cette ligne le schéma déjà utilisé en CE2 que Léo a voulu coller (il le connaissait ). Nous avons également lu dans la leçon que ces 3 éléments étaient alignés (ajout de ce mot) et que l’objet était placé entre les 2 (Léo a matérialisé par 2 flèches partant de l’objet)

IMG_1447 (2) IMG_1449 (2)

P1080100 (2)

4. 2ème branche : les ombres d’un objet : il y en a 2 que nous nommons à l’aide d’une petite image (trouvée chez Lala aime sa classe). Léo ajoute « deux » sur sa branche , après avoir écrit les 2 ombres sur le dessin.

IMG_1452 (2) IMG_1451 (2)

5. 3ème branche : elle va expliquer le changement de l’ombre selon la position de l’objet et de la source lumineuse : un peu plus difficile pour donner un titre à la branche …. finalement « position objet et lumière » : j’écris juste « objet près de lumière, ombre portée » grande  et le contraire avec le mot petite . [ Je vais y ajouter un petit schéma ]

P1080102 (2)

6. 4ème branche : autant d’ombres que de lumières (le terme « sources lumineuses  » aurait été meilleur mais on fera sans !) [ là aussi, un petit dessin sera le bienvenu ]

P1080103 (2)

Carte finale (sans les petits dessins, sans coloriage des branches car elles ont été faites au crayon à papier, nous verrons si on revient dessus ou non, selon le souhait de Léo ) :

P1080098 (2)

Finalement je ne vais pas faire cette carte « au propre » comme d’habitude car cette année je voudrais que Léo prenne cela en charge au maximum. Bien sûr, nous ne le ferons que lorsque cela semblera réalisable (pas trop de fatigue, pas trop de devoirs, pas trop de ….. ) et je continuerai à les faire ou à seulement les mettre au propre dans les autres cas ! Mais je l’ai tout de même félicité pour son travail et je pense vraiment que sa leçon est déjà (presque) apprise ..

Quelques remarques :

  •  l’écriture est correcte et lisible (possibilité de se relire aussi) 
  • Léo écrit directement sur la branche (cela guide peut être son écriture ?)
  • il a besoin parfois de tourner un peu la feuille pour écrire lorsque la branche n’est pas horizontale
  • les branches sont droites et nettes (aucune fioriture) ….je me demande même si les branches « à main levée » sur le logiciel (que j’aime beaucoup avec leurs courbes arrondies et esthétiques … à mes yeux le sont aux siens ….) .Nous tâcherons de faire ce travail avec le logiciel dans quelque temps et sur une carte très simple …..je verrai bien ses choix ….

[ Carte avec ajout des dessins/schémas dans les 3ème et 4ème branches : ]

P1080104 (2)

P1080105 (2)

dessins trouvés sur le site du CNED (académie en ligne) et Magicobus .

Remarque : sur le site de Magicobus, des petites questions en ligne sur les ombres et la lumière intéressantes ici, et sur le site du CNED des questions et leurs réponses aussi ( notamment celle-ci qui va bien intéresser Léo : on voit plusieurs ombres autour d’un joueur de football dans un stade lors d’un match de nuit , pourquoi ?), pour mieux comprendre (surtout comprendre avec différentes questions, différentes formulations …. toujours cette flexibilité à entraîner……)

Spécial Bio au lycée : les capacités expérimentales en carte … une expérience …. à renouveler ?

J’ai ENFIN décidé mon frère, prof de Bio en lycée, à rentrer dans l’univers des cartes mentales . C’est quelqu’un qui, à part la Bio, a différentes cordes à son arc : photo, dessin, photoshop, édition,musique … donc je savais d’avance que l’activité devait lui convenir….

Nous sommes partis (à ma demande) sur du concret :

  • « Comment débutes-tu l’année avec tes terminales ?
  • Je présente une sorte de synthèse sur les capacités expérimentales attendues au bac »
  • Lorsque j’ai vu le document (dans sa version linéaire classique) et sa densité d’écrit, j’ai pris peur mais à 2 cerveaux on s’en sort … toujours mieux qu’à un seul !

?????? (une image qu’il a composée à partir de 2 images trouvées sur le net!)

un début à la main : crayon à papier et gomme

  • avec les consignes de base (feuille A4 format paysage, un titre au centre et un nombre de branches principales égal au nombres de paragraphes)
  • un premier problème : quel « titre » donner à ces branches (desquelles partiront les sous-branches): on l’a résolu pour les 2 premières branches en écrivant techniques d’observation et supports et techniques mais sans être vraiment satisfaits ….. Et nous sommes passés à ….

la carte avec le logiciel IMindMap

  • une fois que nous avons repris ce début de carte , les idées se sont « éclaircies » : choix de la police (identique à celle des cours et lisible pour tous) puis « affinage » des titres des branches principales avec « j’observe« , « je manipule » puis ,coulant de source pour les 3ème et 4ème branches, « je représente » et « j’explique »
  • quelques détails sont encore discutés: l’utilisation et/ou la place des mots avec ou par (on essaie toujours de se mettre à la place de l’élève : comment va-t-il mieux comprendre l’info ?)
  • une très bonne idée dans la branche n°4 : inclure le moyen mnémotechnique donné aux élèves OPHERIC (hormis les contraintes « techniques » car je n’ai eu aucune formation sur le logiciel! mais nous y sommes arrivés)
  • encore mieux : ajout d’une 5ème branche (placée au centre car utile tout le temps) : la gestion du temps très important pour le passage des épreuves et …. non notée de manière aussi visible dans la version papier que nous avions au départ (la version linéaire classique)
  • pour les sous-branches, un travail aussi pour les « raccourcir »

Voilà la carte que nous avons faite :

Capacités expérimentales

et en version pdf à télécharger Capacités expérimentales

FINALEMENT, cet « exercice » lui a permis :

  1. de mettre en évidence quelques petites erreurs (ou plutôt subtilités) dans la version linéaire
  2. de re-réfléchir à la forme synthétique de l’info à faire passer et à son contenu
  3. de faire des choix dans les consignes en présentant une unité (ici le choix du « je »)
  4. d’avoir une vue d’ensemble claire et attrayante pour attaquer son cours

un projet : impression de la carte en noir et blanc (budget oblige !) mais visible sur l’ENT en couleur … donc possibilité pour l’élève de l’imprimer chez lui s’il le souhaite … Mais bien sûr , AVANT tout ça, avec son souci de perfection (un trait de famille ???!!!) des modifications sont à venir … et des collègues … à convaincre …. Quant à moi, je suis très fière de l’avoir « converti » aux cartes mentales (ou presque … car il faut encore trouver du temps pour continuer …)

La reproduction des végétaux

Une leçon assez complexe ……

  • Nous avons commencé par les parties de la fleur avec ce schéma :

img861

  • puis défini le terme de reproduction pour bien situer de quoi il s’agissait
  • Nous sommes ensuite passés à la carte mentale ci-dessous en l’accompagnant de 2 documents ( 1 sur la reproduction sexuée et l’autre asexuée) : un va et vient entre ces 4 documents pour essayer de tout bien comprendre avant de mémoriser.

img872

img873

La reproduction  des végétauxF

Remarque : là aussi pas assez de temps sur ce rythme de fin d’année pour que Léo soit « acteur »  ….. fatigue quotidienne  …et trop peu de temps pour mémoriser….

 

les cartes animées …une découverte ….une nouvelle piste ?

A force d’essayer de trouver des solutions efficaces pour Léo, nous voici partis dans les cartes animées .

Pourquoi ?

  • essayer de voir l’impact des cartes animées comme support d’expression orale
  • permettre une « maîtrise » de ce qui se passe à l’écran grâce au déclenchement par clic de souris de l’avancement de la présentation faite  par Léo, ce qui le rassure
  • laisser du temps (pour lire, trouver ses phrases ..à son rythme pendant que ceux qui écoutent sont attirés par l’écran)
  • obliger à dire son texte , son idée à partir d’un mot , donc s’en détacher
  • Pour apprendre une leçon et vérifier ses connaissances : commencer la présentation et s’arrêter à la 1ère branche principale,ne pas cliquer et donner (ou proposer) une réponse sur les branches secondaires puis vérifier
  • avoir un support que l’on découvre au fur et à mesure ( effet de surprise ), où l’on peut faire des aller-retours
  • être capable de passer du support « statique » au support « animé » (dans sa tête aussi)

….. finalement que des avantages !!!! donc on tente l’aventure … et l’accueil positif  est immédiat  !

Remarque : ces cartes animées fonctionnent directement avec le logiciel (juste un peu de tâtonnement au départ quand même car pas de formation sur le sujet !) mais, lorsqu’elles sont exportées sur « youtube » on ne peut pas régler la vitesse … donc c’est à mon avis plus intéressant d’utiliser l’outil en le maîtrisant. Sur « youtube », on est plus spectateur qu’acteur !

à partir de la carte mentale « De la graine à la plante » ,

de la graine  à la plante F

voici donc ci-dessous notre première carte animée « De la graine à la plante » :ce n’est que la première donc bien imparfaite encore …..

Remarque 1 : J’ai trouvé des cartes animées très intéressantes sur le site de l’ école primaire publique (classe de CM1 / CM2) de Coatréven ici et c’est cela qui m’a donné envie de chercher comment faire ! N’hésitez pas à y faire un tour !

Remarque 2 : 2 personnes nous parlent du logiciel PREZI pour les cartes animées, à voir donc ! Merci  beaucoup !

 

 

De la graine à la plante …. une carte réalisée tout seul …. ou presque

Nous avions travaillé cette notion il y a pas mal de temps et ce n’est pas une carte mentale que Léo avait choisie (article ici) mais cette présentation :

plante cycle 1

Cette fois, nous allons partir de la 2ème leçon sur les plantes , d’une feuille blanche , de feutres et essayer de faire créer la carte directement à Léo , sachant que la leçon s’y prête bien car il y a 3 paragraphes, pour idéalement 3 branches.

P1050350

Voici les étapes de la construction :

1- Léo a parcouru  la leçon des yeux avec les questions suivantes données en amont :

  • combien de paragraphes y a -t-il dans ta leçon ?
  • quels sont les « titres » de ces paragraphes ?

2- Sur la feuille blanche :

  • note le titre de ta leçon
  • prépare les 3 branches puisqu’il y a 3 paragraphes

P1050353P1050354

3- 2ème lecture

  •  un paragraphe après l’autre
  • à la fin de chaque paragraphe , tirer l’idée essentielle
  • et ajouter la (ou les) sous-branches
  • ainsi que les mots-clés
  • faire de même avec chaque paragraphe

P1050355 P1050356

P1050357

4- ajouts d’illustrations, dessins …. au fur et à mesure ou après, à la demande …quelques images sont prêtes : (Léo les a collées ici au fur et à mesure )img810 img811

5- Relecture de la carte réalisée en faisant des phrases (quelques difficultés pour relire parfois ce qu’il a écrit mais là Léo compense par l’image et les légendes !)

Voici le résultat obtenu en 15 minutes

attention tout était prêt, j’ai mis parfois la colle et  lu aussi  quelques lignes pour lui permettre de comprendre directement  et aussi , bien sûr, pour que l’activité ne dure pas !

P1050358

Observation d’une autre fiche pour mieux comprendre les besoins d’une plante en images

img809

Une mise au propre avec le logiciel …..  Léo le demande … car il a l’habitude de notre fonctionnement et surtout, il pourra se relire sans hésiter sur le »graphisme » de certains mots

de la graine  à la plante F

Et , finalement,n’est-il pas  plus important pour l’avenir que Léo arrive à « maîtriser » (même si le mot est fort!) et comprendre le fonctionnement de cet outil qu’est la carte mentale, que de passer du temps à mémoriser une leçon avec le seul objectif  » c’est pour l’évaluation » ……. Si on s’entraîne maintenant , on a beaucoup à gagner pour plus tard ….

Choisir l’adaptation : un exemple à partir d’une leçon sur le développement d’un végétal

Le premier volet de cette leçon m ‘a posé un problème : comment présenter cette notion de cycle de vie d’un végétal ? sachant que le schéma doit aider à la mémorisation et non la compliquer !

J’ai préparé des étiquettes images et textes , pour les donner à Léo avec des présentations différentes afin qu’il choisisse celle qu’il préfère :

  • linéaire: un point vert au début , un rouge à la fin , une flèche (libre pour passer de la fin au début) et 6 cases numérotées de 1 à 6
  • cyclique ( 6 emplacements numérotés  à l’intérieur d’un cercle , avec un lien de la 6ème à la première)
  • une autre de type cyclique , avec des flèches qui joignent les cases
  • carte mentale avec des branches (6 branches et un lien entre la 6ème  et la 1ère)

Léo a donc fait les différentes installations des images mais ,avant même de commencer ,son choix était fait .C’était ce schéma (sur lequel il a directement collé les images et indiqué les numéros)

plante cycle 1

Voici les 2 autres essais (qui, en les réalisant permettaient une première mémorisation !)

carte ment

en ligne

Il a confirmé  son choix de départ à la fin, sans hésiter. C’est donc la 1ère fiche que nous allons plastifier et mémoriser .

Ceci m’encourage toujours pour continuer dans cette même voie : l’enfant doit être acteur des adaptations , et même s’il ne sait pas toujours expliquer son choix, lui demander de choisir est déjà un premier pas : il le fait et les résultats de la mémorisation ensuite seront forcément meilleurs.

 

Volcans et séismes

Une nouvelle carte mentale pour essayer de mieux comprendre la leçon et de la mémoriser. Elle s’est construite en trois fois, au fur et à mesure de l’avancement .Trop de choses en ce moment pour que Léo la fasse lui-même ….

les volcans et séismes F

un petit truc pour les 2 types d’éruptions :  le F de Feu pour eFFusive, magma Fluide, et Piton de la Fournaise

Voici une vidéo intéressante C’est pas sorcier Les volcans :