A la recherche des attributs du sujet

Léo fonctionne avec une logique ( propre à lui parfois!) qui fonctionne pas mal en grammaire ( une matière qui lui plaît d’ailleurs) mais qui m’oblige souvent à réfléchir davantage en amont. On ne peut pas se permettre d’un « à peu près » car, (je ne sais pas toujours pour quelle raison) il va toujours utiliser une « faille » (sans le vouloir certainement) et qui m’oblige à me questionner : a-t-il tort ou non ?.

Ainsi , la notion de nature et fonction a vraiment besoin d’être mise en place clairement et dès maintenant si on ne veut pas ensuite avoir à « lutter » contre cette erreur . Chez Léo, il est toujours plus difficile de « corriger » quelque chose s’il a déjà pris des repères et il vaut mieux installer directement des choses exactes même si on pense que cela n’a pas d’importance ( en CM par exemple)…..

Remarque : Je m’en étais déjà rendue compte lors du travail sur le complément du Nom ( le complément du Nom est une fonction , sa nature peut être par exemple une préposition et un Nom (exemple :  un cheval à bascule : à bascule prép + NOM (nature) / Complément du Nom cheval (fonction)).

1ère partie

Pour l’attribut du sujet , nous avons réalisé une carte sur un tableau blanc : Léo avait sa leçon sous les yeux et nous avons donc noté ce qui était important à savoir sur l’attribut du sujet à partir de 2 questions :

  • un attribut du sujet, c’est quoi ? réponse : un Adjectif …. ou un GN (Léo les repérait assez bien dans des exemples)
  • Comment faire dans une phrase pour savoir s’il y a un attribut du sujet ? et là on en était plutôt sur le « comment faire » .La carte qui a démarré par la nature de l’attribut du sujet a été modifiée en cours de route :

IMG_1777 (2) IMG_1778 (2) IMG_1779 (2)

une précision : le verbe d’état : c’est quoi ? c’est un verbe mais qui ne pourrait pas se voir en action ( comme sauter , courir ….)

IMG_1780 (2) IMG_1781 (2)

Pour finir , nous avons donc dans la carte la « démarche » pour trouver un attribut du sujet qui s’est résumée ainsi :

  1. je cherche le Verbe . Est-ce un verbe d’état ? (je peux regarder la liste mais pour Léo cela n’a pas été nécessaire lorsqu’il a fait quelques exercices). Je l’encadre en rouge et j’écris V. é ( plus rapide que Verbe d’état!)
  2. quel est son sujet ? je le souligne et j’écris S
  3. Je trouve l’attribut du sujet et je fais une flèche vers le sujet. Nous avons aussi utilisé le geste de l’orthophoniste ( ici  pelage et rayé ne font qu’un)

Léo a fait donc un exercice qu’il a choisi dans son livre pour lequel j’ai demandé d’appliquer la « méthode » , de verbaliser ce qu’il faisait et de dire avec le geste des mains qui se croisent quelles étaient les 2 parties concernées (sujet / attribut du sujet).

2ème partie

J’ai mis cette carte au propre :

img218 (2)

et ajouté un rappel au dos ( pour tout de suite éviter le piège du sujet qui serait le 1er mot de la phrase …) :

img219 (3)

Aujourd’hui , nous allons jouer avec des cartes ( au départ avec les cartes du jeu 1001 phrases puis des cartes ajoutées – trouvées chez Troublesneurovisuels ici et – et d’autres que j’ai fabriquées avec cette base – à télécharger ci-dessous). La règle sera simple : on pioche 3 cartes : une carte sujet, une carte Verbe d’état et une carte attribut du sujet . On doit inventer une phrase avec ces 3 cartes ( même si elle est un peu « bizarre) , l’écrire et par la même occasion faire les accords ….. (toute une histoire ….). Nous veillerons en même temps à faire repréciser la nature (de chaque carte) et la fonction.

les cartes en image : les 3 paquets

P1060863

 P1060865

Une phrase : L’animal a l’air gentil . On pourra la compliquer : en ajoutant une carte temps du jeu des 1001 phrases (Autrefois) qui entraînera des modifications, mettre le sujet au pluriel et voir ce qui se passe, ajouter un tas de cartes avec des compléments circonstanciels …. Bref , c’est infini …. on peut jouer ainsi avec les phrases , la langue, la grammaire, la conjugaison, l’orthographe …. et l’imagination ….

 le premier essai ce matin ( on n’en a fait qu’un d’ailleurs ….) :

P1060866 P1060867

Proposition de phrase : Jules passe pour malade …. Elle ne convenait pas très  bien à l’oreille de Léo qui l’a transformée directement en l’écrivant ( le connaissant, cela ne m’a pas surpris !) :

P1060868

l’adjectif malade est donc devenu un GN un malade ….. Je lui ai quand même fait remarquer ….Puis il a noté les symboles habituels et fait le geste qui réunit Jules et un malade ( c’est une seule personne).

P1060871

On a encore de quoi jouer, analyser, réfléchir , modifier ……

quelques cartes à télécharger cartes SUJETS , cartes attributs du SUJET,les autres cartes viennent de chez Troublesneurovisuels ( merci pour le partage) et du jeu 1001 phrases.

Remarque : Nous reviendrons sur cette différence nature/ fonction plus tard .

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s