Heure et nombres en anglais : une question de méthode ? quelques réflexions …..

En faisant réviser Léo sur les heures et les nombres en anglais et en observant ce qui était parfois difficile , j’ai essayé de trouver une astuce ( une méthode?) sur laquelle il peut s’appuyer .

pour les heures

Voici les documents que j’avais préparés au premier trimestre :

  ( on a beaucoup manipulé cette horloge  et on s’en sert à chaque révision !)

Léo a très bien compris le système des heures en anglais . Mais en français , il ne les dit pas avec « les moins » ( il ne dit pas 6h -25 mais 5h35 ) . Il a donc fallu travailler sur l’heure en anglais (il y a déjà pas mal de temps , au 1er trimestre) en tenant compte de cette difficulté (ou du moins de cette particularité…..) .

Une astuce « méthodologique » :

  • tout d’abord l’anglais s’occupe des minutes donc on colorie la « grande aiguille » en bleue (comme cela avait été fait pour l’heure en français) et c’est celle que l’on observe en premier . [o’clock : associé au geste vers le chiffre 12, quarter past et to sont compris, half past aussi …]
  • on s’occupe ensuite  des heures indiquées par la petite aiguille coloriée en rouge qui sont les chiffres du cadran.
  • Voici la fiche « méthode » en 3 étapes que l’on va conserver et qu’on réutilisera sûrement pour « revoir, relancer, corriger si nécessaire » : dans un exercice, on commencera toujours par colorier les 2 aiguilles

pour les nombres

Les nombres en anglais sont bien assimilés mais il subsiste un « doute » quand il s’agit d’écrire de grands nombres (avec des milliers car nous n’en sommes pas aux millions) . Là aussi , on est parti sur une astuce visuelle en traçant un trait au niveau des milliers (dans l’espace) . J’ai remarqué que Léo n’avait pas envie de tracer ce trait mais j’ai insisté pour qu’au moins, sans le tracer, il fasse une démarche « mentale » . D’autant plus que sa relation avec « le nombre » n’a jamais été bien simple ( encore un « cadeau » de la dyspraxie!) .

(Vous pouvez voir aussi l’article fait en début d’année « une astuce pour les nombres en anglais »)


Remarque : malgré cela, la « dyspraxie » nous rappelle à l’ordre car ,même si ces notions sont parfaitement comprises et  « automatisées », il subsiste une nécessité de contrôle permanent de l’enfant (une « lutte »  qui est très consommatrice d’énergie et d’attention pour le dyspraxique).           

Par exemple , un moment d' »inattention » (dira-t-on, pensera-t-on ….????) et ça bascule [ le 49 : « forty-nine » peut à un moment devenir four nine OU « twenty past six » peut se transformer en twenty past half  OU bien encore, au niveau de l’orthographe, le « hundred » parfaitement orthographié plusieurs fois et d’un coup oubli du « d » final (ou thousand, oubli du « h »)et puis vite être corrigé ….

MAIS parfois dans la « lancée » et « pressé » par la tâche suivante (plus complexe par exemple), par la fatigue ou le stress , Léo aura besoin d’une relecture pour voir son erreur : il est persuadé d’avoir écrit juste. Or, la relecture, non dirigée , est souvent oubliée …. et certainement coûteuse aussi…. et ceci d’autant plus que le travail sera réalisé à la main . Même si cela ne résout pas tout ( la dyspraxie reste « coriace » ) , le fait d’écrire à l’ordinateur est moins fatigant et libère ainsi de l' »attention » , facilite un retour visuel  accompagné souvent d’une correction immédiate …..

Publicités

A la recherche des attributs du sujet

Léo fonctionne avec une logique ( propre à lui parfois!) qui fonctionne pas mal en grammaire ( une matière qui lui plaît d’ailleurs) mais qui m’oblige souvent à réfléchir davantage en amont. On ne peut pas se permettre d’un « à peu près » car, (je ne sais pas toujours pour quelle raison) il va toujours utiliser une « faille » (sans le vouloir certainement) et qui m’oblige à me questionner : a-t-il tort ou non ?.

Ainsi , la notion de nature et fonction a vraiment besoin d’être mise en place clairement et dès maintenant si on ne veut pas ensuite avoir à « lutter » contre cette erreur . Chez Léo, il est toujours plus difficile de « corriger » quelque chose s’il a déjà pris des repères et il vaut mieux installer directement des choses exactes même si on pense que cela n’a pas d’importance ( en CM par exemple)…..

Remarque : Je m’en étais déjà rendue compte lors du travail sur le complément du Nom ( le complément du Nom est une fonction , sa nature peut être par exemple une préposition et un Nom (exemple :  un cheval à bascule : à bascule prép + NOM (nature) / Complément du Nom cheval (fonction)).

1ère partie

Pour l’attribut du sujet , nous avons réalisé une carte sur un tableau blanc : Léo avait sa leçon sous les yeux et nous avons donc noté ce qui était important à savoir sur l’attribut du sujet à partir de 2 questions :

  • un attribut du sujet, c’est quoi ? réponse : un Adjectif …. ou un GN (Léo les repérait assez bien dans des exemples)
  • Comment faire dans une phrase pour savoir s’il y a un attribut du sujet ? et là on en était plutôt sur le « comment faire » .La carte qui a démarré par la nature de l’attribut du sujet a été modifiée en cours de route :

IMG_1777 (2) IMG_1778 (2) IMG_1779 (2)

une précision : le verbe d’état : c’est quoi ? c’est un verbe mais qui ne pourrait pas se voir en action ( comme sauter , courir ….)

IMG_1780 (2) IMG_1781 (2)

Pour finir , nous avons donc dans la carte la « démarche » pour trouver un attribut du sujet qui s’est résumée ainsi :

  1. je cherche le Verbe . Est-ce un verbe d’état ? (je peux regarder la liste mais pour Léo cela n’a pas été nécessaire lorsqu’il a fait quelques exercices). Je l’encadre en rouge et j’écris V. é ( plus rapide que Verbe d’état!)
  2. quel est son sujet ? je le souligne et j’écris S
  3. Je trouve l’attribut du sujet et je fais une flèche vers le sujet. Nous avons aussi utilisé le geste de l’orthophoniste ( ici  pelage et rayé ne font qu’un)

Léo a fait donc un exercice qu’il a choisi dans son livre pour lequel j’ai demandé d’appliquer la « méthode » , de verbaliser ce qu’il faisait et de dire avec le geste des mains qui se croisent quelles étaient les 2 parties concernées (sujet / attribut du sujet).

2ème partie

J’ai mis cette carte au propre :

img218 (2)

et ajouté un rappel au dos ( pour tout de suite éviter le piège du sujet qui serait le 1er mot de la phrase …) :

img219 (3)

Aujourd’hui , nous allons jouer avec des cartes ( au départ avec les cartes du jeu 1001 phrases puis des cartes ajoutées – trouvées chez Troublesneurovisuels ici et – et d’autres que j’ai fabriquées avec cette base – à télécharger ci-dessous). La règle sera simple : on pioche 3 cartes : une carte sujet, une carte Verbe d’état et une carte attribut du sujet . On doit inventer une phrase avec ces 3 cartes ( même si elle est un peu « bizarre) , l’écrire et par la même occasion faire les accords ….. (toute une histoire ….). Nous veillerons en même temps à faire repréciser la nature (de chaque carte) et la fonction.

les cartes en image : les 3 paquets

P1060863

 P1060865

Une phrase : L’animal a l’air gentil . On pourra la compliquer : en ajoutant une carte temps du jeu des 1001 phrases (Autrefois) qui entraînera des modifications, mettre le sujet au pluriel et voir ce qui se passe, ajouter un tas de cartes avec des compléments circonstanciels …. Bref , c’est infini …. on peut jouer ainsi avec les phrases , la langue, la grammaire, la conjugaison, l’orthographe …. et l’imagination ….

 le premier essai ce matin ( on n’en a fait qu’un d’ailleurs ….) :

P1060866 P1060867

Proposition de phrase : Jules passe pour malade …. Elle ne convenait pas très  bien à l’oreille de Léo qui l’a transformée directement en l’écrivant ( le connaissant, cela ne m’a pas surpris !) :

P1060868

l’adjectif malade est donc devenu un GN un malade ….. Je lui ai quand même fait remarquer ….Puis il a noté les symboles habituels et fait le geste qui réunit Jules et un malade ( c’est une seule personne).

P1060871

On a encore de quoi jouer, analyser, réfléchir , modifier ……

quelques cartes à télécharger cartes SUJETS , cartes attributs du SUJET,les autres cartes viennent de chez Troublesneurovisuels ( merci pour le partage) et du jeu 1001 phrases.

Remarque : Nous reviendrons sur cette différence nature/ fonction plus tard .