En route pour le CM2 : 3- un essai ….un mémo spécial grammaire nature / fonction

C’est toujours un point important à avoir compris et à avoir aussi clarifié le plus possible en y revenant régulièrement . Un mot a une seule nature ( c’est un Nom, un Verbe, un Adjectif ….) mais employé DANS UNE PHRASE il a une fonction  , une place, un rôle …. et , par conséquent, un même mot peut  avoir plusieurs fonctions selon la phrase dans laquelle il est utilisé.

Il me semble qu’un mémo spécial grammaire NATURE / FONCTION est intéressant à fabriquer (et à conserver pour le collège). J’ai regardé sur quelques blogs ce qui était fait : le journal buissonnier , Troublesneurovisuels , les affiches de lalaaimesaclasse pour n’en citer que quelques-uns et , en utilisant ce que nous avons déjà fait (même certaines images), j’ai réfléchi à un essai de mémo NATURE des mots et FONCTION des mots . Ce mémo « provisoire » sera une base de travail sur ce qui sera fait en CM2 , à compléter, à adapter (couleurs, souligner, encadrer …. comme cela sera étudié en classe).

Sur le blog de Troublesneurovisuels, j’ai beaucoup aimé l’ajout des différentes propositions et je pense aussi l’ajouter dans ce mémo . Pour l’instant Léo n’a rien étudié de ce chapitre donc j’attends … MAIS j’essaierai de ne pas oublier cet ajout au moment venu …

Par contre, je mise sur la « sobriété » des informations notées sur le mémo. En effet, pour ce qui ne « fonctionnerait pas bien », il y a toujours moyen de faire un retour sur la carte mentale de la leçon, ressortir étiquettes et gabarits plastifiés …. DONC mon objectif est d’aller à l’essentiel.

Voici donc en images la 1ère version du mémo nature et celle du mémo fonction (finalement, pour l’instant, 2 mémos , 1 blanc et 1 jaune pour insister sur la différence)

P1070129 (2)P1070127 (3)

P1070127 (2)

quelques détails des différentes cartes :

img560img562img561

img559img558img563

versions provisoires à télécharger en pdf memo fonction 2 memo fonction 3 memo fonction couv memo nature 1doc memo nature 2 memo nature couv

C’est la 1ère « mouture » , en attente des leçons de la rentrée sur ce sujet pour être au plus près de ce qui sera fait en classe …. à suivre donc ….

Publicités

Chez Tom Pousse , des cahiers pour construire les apprentissages en français

Toujours chez Tom Pousse, nous avons testé les 3 cahiers d’Agnès Kettela à destination des dyslexiques mais finalement pas que …..

« Je construis ma grammaire » (cahiers n° 2 et n°3) et « Je construis mes rédactions » sont les cahiers que nous avons regardés de près et qui nous ont beaucoup intéressées.

gram1     gram2

1. Je construis ma grammaire existe sous forme de 3 cahiers (n° 1 à 3) , le 1er pour les CE1, le 2ème s’adressant aux CE2 et le 3ème aux CM1 et CM2.Beaucoup de similitudes dans leur conception , basées sur une pédagogie de la réussite :

  • En introduction, nous avons relevé la nécessité d’une représentation concrète de la grammaire grâce aux couleurs, aux formes, pour pouvoir manipuler sur la langue et accéder à l’abstraction
  • effectuer des classements des éléments de la grammaire
  • présenter des vues d’ensemble (équivalent des cartes mentales) pour synthétiser et mémoriser
  • manipuler le matériel grammatical sous forme d’étiquettes , la main aidant l’intelligence à se structurer

Nous avons particulièrement aimé :

  • la forme du support : très agréable, très claire (dans les couleurs, la police d’écriture, la formulation des consignes, les rituels de présentation….)
  • le « ce qu’il faut faire » ( page de gauche) qui explique ( explicite)  vraiment le but de l’exercice, la consigne et l’ordre dans lequel le travail se fait.Un exemple illustre la consigne , les « d’abord, ensuite » aident à la planification et parfois un encadré avec « attention » donne aussi un conseil pour ne pas tomber dans un piège. Lors de l’exercice (page de droite) la consigne est alors très simple , très claire , écrite en gras pour la distinguer de l’exercice proprement dit.
  • le rappel de la leçon (page de gauche) avec le lien vers la vue d’ensemble qui se trouve en fin de cahier. Des explications sont données qui peuvent constituer des réponses à certaines questions que les enfants se posent (mais n’osent peut être pas poser…..)

Bref, des cahiers que nous allons utiliser cette année avec Léo pour reprendre certaines notions afin qu’il « construise » vraiment sa grammaire . Les vues d’ensemble , extrêmement importantes pour le fonctionnement de Léo, permettront aussi de les confronter à nos cartes mentales afin parfois de modifier, d’ajouter, de supprimer certains éléments.

2. Je construis mes rédactions

redac1

Un autre cahier pour venir compléter les précédents pour « construire » son expression écrite. Là aussi ,nous sommes devant une tâche très complexe …. pour beaucoup d’enfants d’ailleurs.

– Cet ouvrage aborde des points fondamentaux comme:

ceux liés à la grammaire et à la conjugaison :

  • la ponctuation
  • la construction de phrases
  • l’emploi des modes du verbe

ceux liés au vocabulaire

  • enrichir son vocabulaire ( préfixes et suffixes…)

ceux plus directement à la rédaction : apprendre

  • à décrire
  • à raconter
  • à résumer
  • à écrire une lettre,une fable,une recette,un dialogue
  • à argumenter

– Toujours un cahier avec une présentation claire, gaie, colorée qui donne envie de faire!

– On y retrouve des leçons (ou explications, définitions, règles, conseils) précédant l’exercice, des « ce qu’il faut faire » , du travail sur le sens( par exemple pour les préfixes…), des classements, des résumés , schémas ou progressions pour apprendre à décrire, raconter ….

– En fin d’ouvrage, des vues d’ensemble de type « grammatical ».

En ce qui nous concerne, nous allons utiliser ce cahier en lien avec ce qui sera fait en classe et essayer de transformer les résumés, schémas ou progressions soit en cartes mentales ou autres supports ( grille …) en fonction des choix de Léo pour essayer de mettre en place des stratégies d’écriture de texte…. un long chemin encore à parcourir mais une grande aide nous est déjà apportée par ce cahier. Nous reparlerons de ces stratégies d’aide à l’écriture de textes car c’est , me semble-t-il, un objectif fondamental ….

Quand la phrase interrogative pose question ….

Depuis le CE2, la phrase interrogative est problématique ou plutôt la transformation d’une phrase déclarative en interrogative avec le sujet inversé : c’est là que ça coince un peu .

A y regarder de plus près, on peut aussi se poser des questions sur les exercices des manuels qui, une fois que les enfants reconnaissent une phrase interrogative parmi d’autres types de phrases, qu’ils savent mettre la bonne ponctuation ( et encore certains énoncés peuvent accepter plusieurs réponses !), il faut passer par la transformation de phrases déclaratives en phrases interrogatives . Et tout ceci sans aucun contexte , sans donner vraiment de sens à ce que l’on fait ….

Par exemple : transformer la phrase « J’ai 11 ans » en phrase interrogative , de 2 façons différentes . L’enfant doit produire : Est-ce que j’ai 11 ans ? puis Ai-je 11 ans ? Qui de nos jours emploie cette formule ? Et surtout , ne pas donner de réponse …… ça c’est difficile aussi à faire comprendre à ces enfants qui sont souvent dans le concret…. et une question attend toujours une réponse …..

Sans compter ce « est-ce que » pas si facile à écrire , la place du tiret, et des tirets ( du type Atil un cheval blanc ?), le t ( qui est là ou non ) , et la reprise du sujet par un pronom  ( Les enfants sont-ils rentrés ?)

  • Nous avons revu d’abord de façon simple , la phrase et les 4 types de phrases à partir de la leçon faite en classe et de la carte mentale ci-dessous ( que l’on peut retrouver ici ) et qui avait été faite en CE2 :

la phrase f

Remarque : c’est comme d’habitude , Léo a besoin d’avoir d’abord cette carte « vue d’ensemble » de la phrase pour aller ensuite « zoomer » une notion particulière.

  • De plus près, nous avons observé la phrase déclarative et la phrase interrogative avec cette 2ème affiche :

carte phrase declar ou interro

  • puis , entraînement avec des phrases sur des étiquettes plastifiées que l’on a manipulées avec pour objectif d’être capable de transformer une phrase déclarative en phrase interrogative de 2 façons différentes : un exemple en image mais plus nette quand on le télécharge ci-dessous sous word)

P1060372 P1060371

même type d’exercice sur fiche ( avec le moins de chose possible à écrire : on a conservé le est-ce que, est-ce qu’ et un exemple dans la consigne. Il faudra compléter  , le reste sera écrit sauf la ponctuation qu’on demandera de mettre): des exemples d’exercices à télécharger(à plastifier ou non ) :

télécharger sous word  : exo Les phrases interrogatives est-ce que 1exo Les phrases interrogatives_inversion verbe1 –  exo phrases interrogatives

Remarque : Peut-être n’insisterons-nous pas sur les phrases interro-négatives et les phrases où le sujet est repris par un pronom …..selon ce qui sera demandé en classe.

  • Et encore des tas de possibilités du style :  trouver la question dont la réponse est soulignée dans la phrase EX: Le chien est parti dans sa niche aurait  pour question Où est parti le chien ?… Bref, si on le prend sous forme d’un jeu sur la langue , pourquoi pas car sinon , dans quelle situation aura-t-on à faire ce genre de gymnastique si ce n’est pour travailler la flexibilité mentale…. ( manque de temps pour faire tout cela)
  • Finalement , à partir de la leçon écrite en classe , et à l’aide d’une carte « vierge » (ou presque) , Léo va pouvoir faire sa carte mentale sur la phrase interrogative et y mettre ses propres exemples.

Voici la carte de départ que je lui ai fournie (c’est la 1ère carte de l’année donc on va doucement…)

La phrase interrogative1

Et la carte finale de Léo qui lui servira à apprendre sa leçon ( j’ai fait la « secrétaire » car les mercredis sont toujours très remplis ….):

La phrase interrogativeF 2