Probabilités : un peu de vocabulaire

Un peu de vocabulaire pour aborder les probabilités.

Remarque : dernière branche à compléter : ex de probabilités : chercher des exemples entre 0 et 1 ( 1/2 ou 0,5 ,  3/4 ou 0,75 ….)

Nous avons essayé :

  • d’utiliser la question « Combien de chances y a-t-il de ….(réaliser l’évènement ….)
  • de faire préciser « le nombre total de chances » et le « nombre de chances d’avoir l’évènement » . par exemple, lancer un dé ,évènement :  tomber sur le 2 . Il y a 6 faces (nombre total de chances est 6) et une chance de tomber sur le 2 ( nombre de chances d’avoir l’évènement : 1) ; La probabilité est donc de 1/6 .
  • de travailler avec des dés, un ensemble de lettres ou boules de couleurs , des sacs ou boîtes pour cacher …. pour matérialiser la situation
  • de faire trouver un évènement certain , un évènement impossible à partir d’une situation donnée, un évènement contraire
  • de calculer des probabilités
  • de dire si un nombre donné peut être une probabilité
  • d’inventer une situation et un évènement

Août 2019 : carte un peu modifiée

 

 

Publicités

Autour du mot « MIGRANT » : utilisation du répertoire (en géo) et de la BODYS (lire un graphique)

Un petit travail ce matin à partir du mot « migrant »

1- Vocabulaire autour du mot migrant : élaborer la page du répertoire de Géographie

Voici la première consigne donnée ce matin :

Ensemble , réalisation d’une carte mentale (ou plutôt d’un sac à propriétés) , tout en s’aidant de la lecture de courts articles (du Hors série d’Histoire Junior , juin 2016 : les migrations dans le monde).

On a pris un peu de temps pour faire la distinction émigré (part à l’extérieur de son pays) / immigré (arrive à l’intérieur d’un autre pays). Un petit schéma pour s’en souvenir (schéma qui sera reporté dans le répertoire)

Puis, à l’aide de ce document, c’est Léo qui a commencé la page du M pour le mot MIGRANT de son répertoire de géographie (voir article sur les répertoires ici) . Un répertoire illustré dont il choisit les images ….Voici donc la page … On essaiera de continuer dès la rentrée et selon les matières …

2- Lire un graphique en s’aidant de la BODYS

Voici donc la 2ème partie du travail : une méthode pour lire des graphiques qui parlent des migrations (ce document est extrait du livre Histoire Géo EMC 4ème 2016 Bimanuel Magnard p 222)

les types de graphiques : pour se remémorer leur nom, on a utilisé la BODYS            (Onglet « LIRE » Lire un graphique) : une carte mentale simple (on peut la voir ici)

présenter un graphique : là aussi , la carte mentale « Lire et analyser un graphique » ainsi que la fiche d’aide à la rédaction nous ont été bien utiles

Puis , on a étudié un dernier graphique  (p 223 du même ouvrage) :

  • en remplissant la fiche d’aide à la rédaction « Lire un graphique » (en image)
  • en répondant oralement ensuite aux 3 premières questions de cet exercice
  • Remarque : pas de problème pour la 1 et la 2 , par contre il faudra revoir l’organisation de la réponse à la question 3 où il fallait comparer l’évolution des demandes d’asile en France et en Allemagne, de 2009 à 2014 , parmi les 4 courbes,prendre le temps d’analyser chaque courbe et de « zoomer », de les isoler : il aurait peut être été préférable de n’avoir que les 2 courbes sur ce graphique ….

La description physique en anglais : Have you got …. ou Are you ?

Toujours quelques difficultés dans l’élaboration de phrases sur la description physique avec des « obstacles » de type  : « C’est une question ou une affirmation ? » mais aussi « J’utilise  « have got » ou « be » ? » On essaie quelques aides / astuces :

Manipuler

Nous continuons avec nos étiquettes (voir article ici) : travail oral, déplacement d’étiquettes …..

Ecrire  ( à la demande de Léo qui fixe beaucoup les choses en écrivant … à la main dans un premier temps) :

  • de courtes phrases pour apprendre le vocabulaire en « situation d’emploi » ex : avec le mot earrings « She has got earrings« 
  • pour décrire une image en ne choisissant qu’un élément  ex : « She has got a necklace » necklace
  • pour dire quel vêtement on porte : ex : « I have got a white sweatshirt« 
  • pour demander/poser une question ex: « Has he got glasses ? » et demander une réponse (brève)
  • pour parler / décrire son chanteur préféré en observant une image (son acteur préféré, son joueur de foot préféré ) lacazette

Deux cartes pour la mémorisation du vocabulaire sur la description physique :

  • la 1ère carte : j’ai ajouté une séparation have got / be et je demande à Léo au moment de la mémorisation de faire des phrases

img20170122_16594821_0055

  • la 2ème carte : on n’utilise que « have got » (idem : faire des phrases affirmatives, négatives ou interrogatives en même temps que la mémorisation des mots). On peut donner quelques aides aussi pour mémoriser en expliquant la formation de mots : a hairpin se porte dans les cheveux « hair » , sun glasses : lunettes de soleil (sun) …….

physical-description-2f

D’autres aides : des images qui servent de support à toutes ces activités (quelques exemples) :

harry a-singer earrings

et Léo cherche même à traduire des mots qu’il ne connaît pas encore en anglais (ex : un survêtement …) , parfois il invente la couleur des yeux ou imagine les chaussures que son personnage peut porter (toujours en essayant de se rapprocher de la réalité !) . Finalement , les images de personnages connus …… ça marche très bien et on est « dans le concret » (grande nécessité pour Léo!)

Remarque : les cartes restent incomplètes mais il y a déjà une bonne quantité de mots à mémoriser , à chacun de construire la sienne …. et de s’entraîner à décrire ….

 

Retour sur les premiers éléments de géométrie : vocabulaire, codage, définition, propriétés

La géométrie a démarré mi-octobre et nous avons ressorti notre petit carnet de codage/vocabulaire (réalisé en CM2 ici et qui a été le bienvenu en ce début de 6ème pour repartir sur de bonnes bases ….) .

Quelques ajouts pour nous aligner avec le cours et mémoriser les premières définitions et/ou propriétés :

  • au niveau des segments : définition du milieu d’un segment, les extrémités du segment, appartenance ou non à un segment (symbole), noter la longueur d’un segment
  • au niveau des droites : une droite est infinie, par un point (infinité de droites) , par 2 points distincts (une seule droite)

J’ai donc créé une page supplémentaire (n° 4 )et j’ai ensuite collé les éléments aux endroits correspondants. Voici quelques images du carnet maintenant modifié :

img108 img109

à télécharger sous Word (n°4 memo-geom-couv4) [les 3 premières sont ici memo-geom-couv memo-geom-couv2 memo-geom-couv3 ]

le carnet en photo page par page :

p1080676 p1080677 p1080678 p1080679

Il ne nous reste plus qu’à apprendre et s’entraîner !!!!!

 

Produit, quotient, diviseur, facteur …. du vocabulaire autour des opérations (2)

Pour continuer l’article « Autour du vocabulaire sur les opérations(1) » dans lequel nous avons abordé l’addition et la soustraction, voici sur le même principe 2 mandalas sur la multiplication et la division.

img645 img646

img644 img643

à télécharger sous Word mandala voc multiplication mandala voc division

Attention : une petite erreur de signe sur le mandala division (corrigée ce jour dans les docs à télécharger)(merci à nos amis canadiens!)

Je vous invite à nouveau à faire un tour sur le site du petit roi sur le travail de ce vocabulaire et y piocher des exercices permettant de bien installer tous ces mots .

On y trouve même des exercices permettant de distinguer facteurs et termes et d’autres qui entraînent plus particulièrement sur les mots de la division (dividende, diviseur, quotient et reste).

Pour reparler de ces fameux mots « qui s’emmêlent » dans les énoncés et pour adapter les exercices qui les utilisent , j’ai repris la fiche « un exemple en étapes » (à retrouver ici) mais avec le mot « produit » .

Calcule le produit de 7 et de la somme de 3 et 6 ( ou le produit de 7 par la somme de 3 et 6 )

  • Lecture avec un surligneur et un crayon à papier : que dois-tu calculer ?
  • un produit : on surligne , on peut préparer le signe X pour la réponse au-dessus
  • de quoi et de quoi ?( ou de quoi par quoi ?) on souligne ces petits mots au crayon
  • on entoure les facteurs de ce produit : 7 d’une part et la somme de 3 et 6 d’autre part
  • on peut maintenant écrire l’opération en ligne et la calculer. Ci-dessous un essai en image :

img647

à télécharger sous word ecrire en calcul une expression en lettres methode 2

Remarque : après cette réflexion, il me reste à refaire les adaptations de 2 exercices du livre de maths (où je noterai la démarche à suivre comme un « guide » de réflexion dans une tâche relativement « complexe » MAIS je ne serais pas étonnée d’apprendre que les autres élèves de la classe butent (au moins un peu) sur ce genre d’exercice pas si simple en CM2 !

Mots de base et petits codes de la géométrie

Encore du vocabulaire : tous ces mots assortis de codes qu’il va falloir connaître … ou (re)connaître …. un démarrage un peu rapide pour Léo surtout sous l’angle du vocabulaire …… mais on va s’accrocher !

Une leçon dense ….. transformée en carte mentale de 3 branches : le point, la droite et le segment . Nous avions déjà fait des cartes mentales sur « les droites » (ici) et sur le segment (et son milieu) ici et  . Cette fois , il s’agit d’avoir tous ces mots en une seule vue d’ensemble .

les mots de la géométrieF

à télécharger en pdf les mots de la géométrie

Remarque : la cage et le ballon sont les 2 astuces de l’ergo : cage pour le segment et ses crochets, ballon qui roule pour la droite et ses parenthèses (déjà 2 obstacles à surmonter) sans compter qu’on passe aussi en écriture « script majuscule » et que les droites avec leur « petit d », d’ ou d1  »  vont aussi nous jouer des tours . Voilà encore des difficultés « graphiques » cachées sous des notions de géométrie qui vont encore demander une attention particulière à  l’enfant dyspraxique …….

Puis pour apprendre cette leçon et s’entraîner à reconnaître les différents codes , voici quelques petites questions , et des « devinettes » à  faire dans les 2 sens d’où 2 types de questions en images :

img637 img636

à télécharger (sous word) Des codes et des mots en géométrie exos

Termes, somme, différence …. un peu de vocabulaire autour des opérations (1)

Maths et vocabulaire autour des opérations : Faisons le point en CM2 tout d’abord sur l’addition et la soustraction

1er point : connaître le vocabulaire : somme, différence, écart, termes…..

Quelques idées en « mandala » ou en « linéaire » pour l’addition et la soustraction

img612  img609

img611 img610

Pour manipuler tous ces mots et s’entraîner, des exercices très intéressants chez le petit roi (à télécharger ici)

2ème point : et quand tous ces mots s’emmêlent ……. comment procéder ? problème de lecture et/ou de planification de la tâche à effectuer , du « comment je vais m’y prendre » ?

Ainsi comment résoudre ce type d’exercices ( au programme du CM2 et surtout du collège …. en 6ème, en 5ème ?):

« Calcule la somme de 8 et de la différence entre 6 et 3

  • Lecture avec un surligneur et un crayon à papier : que dois-tu calculer ?
  • une somme : on surligne , on peut préparer le signe + pour la réponse au-dessus
  • de quoi et de quoi ? on souligne ces petits mots au crayon
  • on entoure les termes de cette somme : 8 d’une part et la différence entre 6 et 3 d’autre part
  • on peut maintenant écrire l’opération en ligne et la calculer. Ci-dessous un essai en image :

img634

D’ailleurs, rendez-vous à nouveau sur le site du petit roi et tout ceci est parfaitement expliqué en images ( j’ai remarqué que nous partons souvent d’une manière analogue, les difficultés que ces enfants nous posent nous obligent à prendre le problème autrement et avec une autre logique !)

On pourra s’entraîner également sur des phrases du type  « calcule la différence entre 6 et  la somme de 8 et 3 ? » (attention quand c’est une différence à calculer , le 1er terme doit être le plus grand) et constater que les résultats sont différents …..

Remarque : cette leçon de « vocabulaire mathématique » n’a pas encore été abordée en classe , j’ai essayé d’anticiper pour réfléchir en amont et réagir rapidement pour bien fixer ces mots « de maths » du point de vue langagier

à suivre : un article similaire autour du vocabulaire lié à la multiplication et à la division ainsi qu’à l’utilisation des mots « terme » et « facteur »