Relecture , stylet et ordinateur ou comment matérialiser la relecture

La relecture (principalement en dictée) est un sujet qui nous intéresse beaucoup et nous y avons déjà consacré des heures … et des articles (ici, , et encore ou ) MAIS ça coince encore …..

J’ai à nouveau ré-observé les propositions des auteurs de la collection OH!OH! avec les 4 paires de lunettes où l’on traque un seul type d’erreur à la fois (donc 4 relectures) ainsi que plusieurs propositions du rallye-lien de Farfa (ici et ).Il est question d’utiliser le crayon pour dessiner des « lunettes » qui vérifient les accords ou bien d’appliquer une stratégie de relecture guidée par l’enseignant (puis avec un étayage moins marqué au fil du temps)…. des tas de pistes très intéressantes avec une matérialisation crayon-papier indispensable (merci pour toutes ces idées partagées!) . D’autres idées aussi avec 5 étapes de relecture correspondant aux 5 doigts de la main(on déplie un doigt au fur et à mesure ….)

Au niveau des « neurosciences » (d’après des infos trouvées dans le livre d’Eric Gaspar que nous avons chroniqué ici) il est nécessaire pour le cerveau de « segmenter la relecture, c’est-à-dire relire plusieurs fois, mais en ne se concentrant à chaque fois que sur une seule chose! »( page 74), ça nous l’appliquons déjà ….

On peut essayer d’analyser les raisons du manque d’efficacité de la stratégie actuelle et … on en trouvera « un wagon » … On va quand même essayer autre chose en s’appuyant sur ce qui marche déjà et surtout en essayant de voir ce qui ne fonctionne pas vraiment … avec l’aide du principal intéressé … de son ordinateur (écran tactile) et de son stylet …..

OBJECTIF : trouver un fonctionnement :

  1. efficace
  2. rapide
  3. pas trop coûteux « attentionnellement »
  4. utilisable sur son PC [sachant qu’en CM2 il peut imprimer son texte et y apporter des corrections à la main mais que ceci sera impossible au collège]

Les constats actuels :

  • les dictées s’allongent : la relecture phrase par phrase en 5 étapes devient « fatigante » surtout sans pause après la dictée (il faut enchaîner la correction)
  • le temps manque , la verbalisation aussi : en réalité Léo aime écrire juste directement et il a tendance à s’arrêter lorsqu’il a un doute pour un mot , ou qu’il veut immédiatement trouver le sujet du verbe qu’il est entrain d’écrire pour l’accorder , ou qu’il a besoin de se dire « il y en a plusieurs je mets au pluriel »….. [Quand nous travaillons à la maison, je lui laisse ce temps , peut être ai-je tort ….]
  • Finalement , devant la tâche, longue et coûteuse, il lui arrive soit de faire « semblant de relire » , de « bâcler » la relecture voire même de ne pas utiliser son « porte-clefs de relecture » (que l’on peut retrouver ici)
  • Il me semble nécessaire de passer par une matérialisation de la recherche des erreurs (ou plutôt des liens qui lient les mots entre eux)  pour rendre cette stratégie efficace : ce que je vais proposer à Léo à l’aide de son stylet (idée qui me trotte dans la tête depuis le début de la mise en place de cette stratégie guidée de relecture MAIS que nous n’avions pas vraiment « concrétisée »)

J’ai donc préparé un autre « système de relecture » que j’ai souhaité moins « lourd » sous la forme d’un marque-page (un peu plus long et large quand même) (en image ci-dessous) car Léo trouvait un peu trop long maintenant de tourner les pages de son porte-clés.

sylvia336

  • 5 étapes à cocher au fur et à mesure et à renouveler à chaque phrase (comme si on avait 5 paires de lunettes à utiliser)
  • J’ai conservé les étapes 1 et 5 CAR encore des mots oubliés (et cela permet une relecture de chaque phrase AVANT de se lancer dans la « chasse à l’erreur » ) ainsi que des majuscules notamment dans les noms de villes ou de personnes qui « résistent » encore
  • étape 2 : Pour les mots liés, on va spécifier qu’il s’agit de la recherche des Décideurs (les Déterminants) à entourer en bleu et à lier aux Noms et Adjectifs
  • étape 3 :  ce sera ensuite le tour des Verbes conjugués (à encadrer en rouge) et de leur sujet (à entourer en rouge : le sujet est aussi le décideur du verbe) puis marquer le lien entre le sujet et la terminaison du verbe (astuce : possibilité de remplacer le sujet par un pronom personnel )
  • étape 4 : On continuera avec les homophones et un dernier coup d’oeil aux P.P. ou verbes à l’infinitif

J’ai présenté cette grille de relecture à Léo en lui proposant de corriger la dernière dictée faite en classe afin de voir sa réaction , avec les consignes suivantes :

  • Tu vas utiliser ton stylet MAIS en laissant ton ordinateur en position ORDI et non tablette car on fera des allers-retours du stylet au clavier .
  • Pour étudier chaque phrase , tu pourras d’abord l’agrandir (écran tactile) afin de ne pas avoir la dictée en entier sous les yeux » (on libèrera ainsi un peu d’attention!) .
  • résultat en image :

IMG_1979IMG_1980

(Remarque : sur cette phrase , il n’y avait qu’une erreur à corriger : l’accord de « représentent » avec « trente tableaux » mais difficile pour Léo car il m’a tout de suite dit que c’était Claude Monet qui représente la cathédrale …..)

1ers constats/ 1ères questions : au niveau technique :

  • quand « faire le ménage » ? ( c’est-à dire quand effacer les écrits au stylet et taper la correction au clavier) : Léo a choisi de le faire après l’étape 3 : sujet/verbe : ainsi il corrige les erreurs d’accord du verbe (la correction de l’étape 2 s’est faite directement en passant au clavier dès la visualisation de l’erreur). On verra par la suite s’il est nécessaire ou non d’effacer les liens « bleus » (accord GN) avant de passer à l’étape 3 s’il y a surcharge visuelle . J’ajoute donc le symbole de la gomme du stylet avant l’étape 4 sur la fiche.
  • ajouts de couleur : surligner en bleu les homophones pour les faire ressortir et réfléchir [on verra pour surligner en jaune la majuscule (ce qui, pour l’instant n’a pas été demandé par Léo MAIS il a fallu quand même que je pointe le mot Rouen ….)]
  • Léo était satisfait de ce fonctionnement et a même corrigé une 2ème phrase , la suite se fera demain pour continuer à essayer cette façon de faire qui ne lui a posé aucun problème. Nous conservons bien la même procédure de relectures multiples ( les 5 paires de lunettes pour chaque phrase)

Voici donc la fiche qui remplacera son porte-clés :

sylvia337

à télécharger sous Word grille relecture AVRIL

 

Publicités

Se relire (3) : à l’école , as-tu appris à te relire ? (discussion avec une collégienne)

J’ai eu une discussion fin août avec une collégienne (qui entre en 5ème) , très bonne élève, sans aucun trouble DYS ….

relire

Pour toi , c’est quoi « se relire ? »

  1. relire une leçon : quand on l’a mal apprise, il faut la relire
  2. se relire quand on a fait un exercice et que quelque chose est faux
  3. relire quelque chose d’écrit en vérifiant tous les caractères (ou critères ?) par exemple pour une carte postale : vérifier l’adresse, à qui elle est envoyée, le sujet abordé ou pour une rédaction : vérifier les critères (exemple : les personnages, le temps demandé) et vérifier l’écriture s’il n’y a pas trop de fautes d’orthographe

A l’école, as-tu appris à te relire ?

  1. A chaque fin d’évaluation, le prof dit « Relisez-vous » : c’est pour voir si on n’a pas de fautes, pour se rendre compte de l’erreur faite pour la corriger et pour ne plus la refaire

J’insiste alors : A l’école t’a-t-on donné des outils pour te relire ?

  • NON ,jamais .Je n’ai pas de méthode .D’ailleurs on se relit et parfois on ne remarque aucune faute

J’enchaîne : Que pourrais-tu faire l’an prochain pour te relire ?

Et là , les idées ne manquent pas !!!! (elle s’est placée dans le cas de la relecture d’une rédaction)

  1. prendre un crayon à papier , souligner ce qui est demandé pour vérifier si tout y est, si tous les critères sont respectés
  2. OU faire un tableau un peu comme ça avec les critères à cocher : personnages demandés, verbes /temps demandés, nombre de lignes, le sens (est-ce que je suis bien dans le sujet?)
  3. vérifier l’orthographe : la conjugaison l’accord sujet/ verbe (arrive en tête!) , les autres accords l’accord dans les GN et pour finir le vocabulaire (mots dont l’orthographe est à vérifier dans le dictionnaire si on peut l’utiliser!)

Finalement ,il serait intéressant de connaître les stratégies de relecture et peut-être y aurait-il de quoi faire pour aller vers une relecture organisée, proposée puis apprise (ou automatisée) . Il y a bien des stratégies de lecteur,  ne faudrait-il pas penser aussi aux stratégies de relecteur ? 

[merci Lucie pour le temps que tu m’as consacré !]