Après les cours , quelles tâches attendent le collégien ? Un essai de planification pour une mémorisation efficace

Oui , ce sont les vacances ….. mais j’en profite pour essayer de réfléchir à la prochaine rentrée …… C’est la 6ème …  au collège du secteur …. et l’inconnu resurgit ……. Nous n’avons rien pu mettre en place en amont ….. MAIS nous allons essayer de continuer à mettre en pratique (et même de plus en plus) ce que nous avons appris avec le programme Neurosup d’Eric Gaspar ( plusieurs articles publiés ici, ou ) et les aides précieuses de l’orthophoniste et de l’ergo …… du moins à la maison .

Les 3 choses à faire …..et à réaliser dans l’ordre indiqué :

  1. faire revenir dans sa tête les cours de la journée ( comme une feuille de suivi des connaissances dont nous avions parlé dans la carte n° 3 « se souvenir plus longtemps ») : pour chaque matière, dire le titre de la leçon, ce qu’on a appris, écrire quelques mots-clés (ou , dans notre cas, jouer le rôle du secrétaire comme cela m’arrive souvent après une journée de cours…..) : ceci permet de commencer la mémorisation afin de se souvenir plus longtemps . Nous avons déjà mis en place cette 1ère étape en fin de CM2 et dès la rentrée, nous allons reprendre ce rituel (nous préparons une sorte de « bande cinéma » avec 5 ou 6 cases pour une journée) . On compte 5 minutes pour cette étape.
  2. apprendre ( ou commencer à apprendre) les leçons de la journée et là, l’explication est indispensable : Le cerveau n’arrête pas d’effacer les données(reprendre la carte Neurosup (1) ici) MAIS il n’efface pas ce qu’il voit 2 fois dans la même journée . On compte 20 min (c’est un maximum , en tenant compte de la quantité de leçons nouvelles du jour, la fatigue , les autres devoirs ….) que ce soit un « simple » coup d’œil, le début ou la poursuite d’une carte mentale, ou autre … ou une mémorisation totale.
  3. revoir ce qui a déjà été travaillé pour les devoirs, leçons, évaluations du lendemain sans oublier que chaque leçon doit être réactivée (avant une semaine).Une astuce est de commencer cahier fermé (voir la carte n° 2 « être au top le jour J » ici, réalisée après la lecture de l’ouvrage d’Eric Gaspar « Explose ton score au collège ») . Une durée de 35 minutes pour cette 3ème étape ? Ce qui porterait à 1h les tâches qui attendent le collégien de retour à la maison ? Nous verrons cela à l’usage sachant que nous aménagerons obligatoirement des pauses ….

une  carte (que l’on va afficher au tableau , près du bureau) pour résumer :

Mon travail à la maison F

à suivre ……

 

Publicités

C’est parti pour essayer les astuces d’Eric Gaspar …..

Suite à la lecture de l’ouvrage d’Eric Gaspar Explose ton score au collège! Le cerveau et ses astuces… Réussir, c est facile! (voir article ici), nous mettons progressivement en place quelques astuces tout en expliquant à Léo (à notre sauce aussi parfois !) l’intérêt / le pourquoi d’une telle démarche . Et même si c’est à petites doses, on commence à installer quelques façons de travailler , de mémoriser qui devraient s’avérer efficaces , plaisantes et encourageantes ….. tout en faisant prendre plus conscience à Léo de son fonctionnement et d’une confiance en lui grandissante [ nous ne sommes pas des spécialistes …. MAIS nous essayons quand même avec nos mots….]

A) Comment mieux stocker l’info ?

1-Essayer de se rappeler la leçon « cahier fermé » et commencer à mémoriser grâce à des questions : un exemple en sciences

Nous avons essayé et cela a parfaitement fonctionné . Quelques questions orales au départ :

  • de quoi parlait la leçon ?
  • Comment respires-tu ?
  • Que se passe-t-il quand tu respires ?

Observation du schéma légendé en classe sur le trajet de l’air et deux petites images pour fixer les mots INspiration (INtérieur : l’air entre à l’intérieur des poumons) / EXpiration( EXtérieur : l’air ressort des poumons)

P1080448

  • Puis des questions écrites : réponse avec ce que tu sais avec parfois possibilité de regarder sur la leçon (par exemple pour la légende du dessin) . Léo s’est ainsi rendu compte qu’il savait déjà pas mal de choses de ce qu’il avait retenu de la leçon en classe .

P1080447 P1080446

Pour terminer, une esquisse de carte mentale du début de la leçon en 2 branches :

P1080449

cerveau-plein Explication : stratégie expliquée par Eric Gaspar (page 81) pour « réduire ta dose de travail puisque tu sais déjà ce que tu n’as pas besoin de mémoriser » [il ne te reste que ce que tu n’as pas pu restituer  à mémoriser] .

Pour nous ce n’est qu’un début de stratégie que l’on va renouveler en demandant, au retour de l’école, de « faire revenir dans sa tête les cours de la journée » (notamment en histoire, géo ou sciences qui sont toujours des « gros morceaux » …..) C’est une des choses à faire en rentrant de l’école ABSOLUMENT ….On va essayer de s’y tenir ….

2- Se servir de comparaisons, de situations modèles ( Eric Gaspar p 33): un exemple avec le classeur de problèmes résolus

Toujours des difficultés sur la résolution de problèmes . On essaie ce trimestre de mettre le paquet sur cette compétence en se basant sur une des astuces d’Eric Gaspar (page 33) « je me sers de comparaisons » et plus particulièrement « je me sers de situations modèles » (page 38) . Au programme, à la maison : un problème par jour (si on arrive à tenir le timing !!!) et un retour sur le classeur de problèmes résolus … pas encore pris en charge par Léo

Nous sommes partis sur des problèmes à 2 étapes (avec donc une question implicite) concernant des prix, par jour et par personne . Après en avoir résolu 3 ou 4, Léo a choisi sa méthode qui fera la couverture d’un petit dossier où l’on range les problèmes pour lesquels il a observé la même situation ( sa mémoire lui permet facilement de se souvenir des différentes situations, Léo fonctionnant beaucoup par association aussi  et,  en plus, il adore les maths et les problèmes …. ).

Voici donc notre nouvelle fiche problème :

sylvia375

la 1ère pochette et un des autres problèmes qui y sont rangés :

sylvia376 sylvia377

Même travail avec des  quantités d’objets (ou masse ….) , par jour et par personne : pour l’instant Léo a « séparé » ces 2 situations car la seule comparaison qu’il a trouvée est l’indication de jour (« On ne parle pas de prix , ni de personne puisque ce sont des animaux ! » que répondre ? ) Mais cette seule comparaison lui a permis d’utiliser sa démarche  …. On patientera encore …. On a donc fait une 2ème pochette :

la 2ème  pochette et un des autres problèmes

sylvia379 sylvia378

cerveau-plein Explication : (page 35 et 39) Le cerveau raisonne par association, il faut donc utiliser la comparaison avec un exemple que sait faire le cerveau (exemples donnés sur les équations à résoudre ou en géométrie)

 

B) Se souvenir plus longtemps

Faire chaque jour une feuille de suivi des connaissances

En rentrant de l’école, écrire le nom des leçons et quelques mots importants dont on se souvient  (dans un premier temps, Léo n’a écrit que le titre des leçons et j’ai demandé quelques renseignements complémentaires à l’oral) . J’ai préparé un emploi du temps très sobre mis dans une pochette plastique :  Léo utilise des petits post-it pour écrire le nom des leçons. Parfois il écrit le n° des exercices et ce n’est qu’après qu’il me donne les explications …. C’est une activité qui lui plaît bien , on pourra « approfondir » au fil des semaines et être plus exigeant ! Le début de la 1ère semaine en image :

P1080451

cerveau-plein Explication : « Au minimum, le simple fait d’avoir écrit, a déjà assuré des « allers-retours » entre mémoire de travail et mémoire à long terme! » (Eric Gaspar , page 101)

Voilà où nous en sommes ….. à suivre donc …..

 

 

Les neurosciences : des astuces pour utiliser son cerveau …. à découvrir avec Eric Gaspar

Je suis tombée par hasard lors de la « semaine du cerveau » sur la vidéo d’une conférence d’Eric Gaspar, prof de maths , inventeur du programme neuroscientifique Neurosup . Pour mieux comprendre , rendez vous sur le site d’Eric Gaspar dédié à ce programme ….. qui m’a tout de suite vivement intéressée .

Après avoir visionné quelques unes de ses conférences, écouté les compte-rendus d’équipes de profs qui se sont investies dans ce programme , j’ai tout naturellement acheté son ouvrage Explose ton score au collège! Le cerveau et ses astuces… Réussir, c est facile!
[car je me suis dit qu’on pouvait toujours y trouver des astuces utiles pour les DYS qui malgré leur fonctionnement différent, ont tout à gagner à comprendre le fonctionnement de leur cerveau ….. comme tous les élèves d’ailleurs ….] .

J’ai été très contente de retrouver certaines des astuces que nous utilisons déjà MAIS avec , en plus, l’ explication neuroscientifique qui les accompagne . Chaque explication donnée est précédée  par un test « concret » et suivie par des exercices d’entraînement …. du cerveau tout à fait adaptés aux situations que le collégien ( ou l’écolier de CM) va rencontrer .

L’ouvrage se compose de 3 parties précédées d’une introduction sur le fonctionnement du cerveau , ce cerveau qui sera l’allié de l’élève […si on prend le temps de le lui montrer , de lui expliquer ….] :

  1. comment mieux stocker l’information
  2. comment restituer l’information stockée
  3. comment consolider l’information stockée

Pour mieux mettre en place un « plan de travail » pour Léo à partir de cet ouvrage, j’ai réalisé 3 cartes mentales correspondant aux 3 parties du livre, qui devraient nous servir de guide. Les voici ( avec l’accord de l’auteur Eric Gaspar) :

explose ton score 1 F

explose ton score 2 Fexplose ton score au college ch 3 F

Remarques :

  • l’image du « petit athlète » symbolise les exercices d’entraînement (notés juste à côté) à découvrir dans le livre
  • ce livre est à destination des élèves ( de CM2 au lycée) et des parents …. , des profs aussi …. . La lecture en « binôme » (enfant/parent) est souhaitable (voire indispensable)
  • vous y trouverez tous les tests et exercices d’entraînements (détaillés et …. corrigés quand nécessaire) pour mettre en place ces astuces

Une conférence d’ Eric Gaspar à visionner aussi : Le cerveau pour allié en classe ? (ci-dessous) qui permet de mieux comprendre (ou de réactualiser ses connaissances sur) le fonctionnement du cerveau , les stratégies pour les profs et pour les élèves. Même si la vidéo est un peu longue, elle me semble presque « indispensable » à regarder . C’est ce que j’ai fait en amont ! [La question que je me pose : à quel horizon (? 2025 ?) l’Ecole fera-t-elle le pas vers les neurosciences?]

Les données neuroscientifiques sont tout de suite illustrées par des exemples concrets, des conseils de stratégies sont donnés pour les profs (exemple facile à mettre en place : résumé du cours précédent en début de séance et les 5 dernières minutes pour faire le résumé de l’heure écoulée, 30s de mémorisation à l’oral via un vrai-faux par exemple pour commencer à faire mémoriser …) MAIS AUSSI pour les élèves …. (astuces reprises dans l’ouvrage) . Bref NEUROSUP est un programme qui investit à la fois le prof et l’élève ….. et qui , à mon avis, devrait faire partie de la formation des enseignants …. puis des élèves bien sûr …..

Mon objectif : essayer de mettre en place à la maison ( pour mémoriser les leçons, pour retravailler certains exercices, pour rendre plus efficace la relecture , pour …… ) une partie de ces stratégies /astuces et ce, dès ce dernier trimestre …. ET surtout , parallèlement, faire percevoir la relation avec le cerveau pour que celui-ci devienne un réel allié (peut-être est-ce un travail au-dessus de mes « capacités » mais on va essayer quand même en sollicitant l’ergo et l’orthophoniste ….. )

Autre remarque perso : Il me semble que l’on rejoint les travaux de Jérôme Bianchi (neuropsy à Nice qui a créé le programme Cerebro et dont nous avions parlé ici en septembre 2013) … Dommage que dans notre région nous n’ayons rien d’équivalent …. du moins à ma connaissance …