Quand orthographe et conjugaison « s’emmêlent » : Zoom sur quelques « pièges » du présent de l’indicatif

Comme chaque année, le présent de l’indicatif est de retour avec un peu plus de difficultés orthographiques OU quand orthographe et conjugaison s’emmêlent ……

Nous avons donc ressorti tous les outils qui ont bien fonctionné jusqu’à maintenant :

  1. les cartes mentales du présent ( cartes n°2 , 2 bis)
  2. les porte-clés de conjugaison sur le présent (à partir de ceux trouvés chez Troublesneurovisuels : lien à suivre dans l’article « Le point sur le présent« 
  3. les exercices en ligne sur ortholud et logiciel éducatif

Puis nous avons regardé ce qui « gênait » … plus particulièrement dans les verbes du 3ème groupe

Les verbes en -dre , -indre, -soudre

  • prendre est bien connu avec son ds,ds,t aux 3 personnes du singulier , comprendre, répondre, attendre , coudre (qui résiste encore à Léo aux 3 personnes du pluriel !)…. suivent la même règle
  • mais le doute arrive avec feindre : on vérifie …. et enfin on va « tirer » une espèce de règle : si un verbe se termine par –indre ou –soudre , il s’écrira comme la majorité des verbes du 3ème groupe : il prendra une terminaison en s, s, t aux 3  personnes du singulier . On pourra les lister ou en conjuguer dans des exercices : craindre, éteindre, peindre, résoudre ……
  • Nous avons donc complété le porte-clés avec 2 fiches : verbe éteindre, verbe résoudre. On en a profité pour s’attarder sur le gn ( nous éteignons et la « perte » du n ) et sur la particularité de soudre aux 3 personnes du pluriel (nous résolvons). Nous avons aussi ajouté une liste de verbes qui fonctionnent de la même façon au dos de ces fiches. Ci-dessous en image : le porte-clés avec une grande part réservée aux verbes du 3ème groupe,une des fiches ajoutées en 4ème sur la particularité des verbes en -indre et des verbes au verso  :

Et à télécharger : ajouts de CM2 et ajouts en 4ème CONJ porte- cles present ajout 4ème porte cles present ajout CM2

Quelques verbes particuliers à voir ou revoir

  1. verbe valoir que l’on rangera (pour ses terminaisons) avec pouvoir et vouloir (qui sont bien connus) et que nous avons ajouté au porte-clés
  2. verbes en -ttre comme battre, mettre, promettre …. avec le ts,ts,t
  3. verbes en -aître où l’accent n’apparaît qu’à la 3ème personne du singulier
  4. pour les verbes du 1er groupe, les verbes en -eter (je mets tt OU un accent grave ?)

Rappel : pour une meilleure « flexibilité », penser à :

  •  faire compléter aussi des phrases interrogatives, négatives
  •  travailler sur des textes
  • transposer (réécriture de textes en changeant la personne , en passant d’un autre temps au présent , voir article sur la réécriture) [voir les liens en bas de l’article « Le point sur le présent » ci-dessus]

la, là, l’a, l’as ….. que fais-tu dans ce cas-là ?

De nouveaux homophones cette semaine : la, là, l’a, l’as

Dans un premier temps , j’écris la ou ?

  1. Le la déterminant (article) est facilement reconnaissable avec le nom qu’il accompagne : ex : La balle est bleue .
  2. Le (adverbe) nous indique un lieu . Nous l’avons rapproché du où ( Où vas-tu ?) pour la notion de lieu et son accent grave. Léo a tout de suite dit aussi le mot là-bas qu’il avait mémorisé avec son accent. On cherchera d’autres expressions : par là, là en haut, là en bas, là devant, là derrière …..
  3. Puis c’est au tour du la qui n’est pas un article mais un pronom. En jouant au foot on a parlé de la balle : Je la range, je la lance ….: ce la est placé devant un verbe. A lui tout seul il remplace la balle ( pronom remplace un nom )

Dans un deuxième temps, je peux aussi écrire l’a  ou l’as ?

Le l’ est aussi un pronom et le a est le verbe avoir (au présent) avec il ou elle, on mettra as avec tu.

Pour reconnaître ces 4 homophones, l’oreille n’étant pas vraiment utile , il faudra se baser sur le sens de la phrase et sur la reconnaissance de la nature des mots . On s’entraînera avec obligation de justifier ses choix.

Un mandala centré , simple, facile à mémoriser ….. on va essayer comme ça avec le mandala sous les yeux pour lui laisser prendre ses repères…. on le retournera sans doute rapidement !

la la

un ajout au mémo de français :

img334

J’écris ces ou ses ou ….. c’est ou s’est ou …… sais (sait)……tu le sais toi ?

En essayant de jeter un coup d’oeil à la leçon d’orthographe sur le « ces ou ses » , j’ai souhaité faire réfléchir Léo un peu plus loin …. dans une démarche de « chercheur » .Je suis partie d’une question :

Comment écris-tu le mot [se] ( approximativement prononcé sé / sè) , il y a plusieurs réponses possibles ……

tu dois les justifier par un exemple

  • réponse n° 1 : ses

dans une phrase : Il a perdu ses chaussures

quelle est la nature de ce mot ( ou classe grammaticale) ? ses : déterminant possessif

comment pourrais-tu faire pour ne pas te tromper ? ses chaussures , ce sont les siennes

  • réponse n° 2 : ces

Regarde ces ballons dans la vitrine ! ces : déterminant démonstratif (on montre avec le doigt). Ces ballons : on ne sait pas à qui c’est .

Lorsque les réponses sont « épuisées »( mais incomplètes!) , j’ai donné les phrases suivantes :

  1. …….. le chien de ma voisine.
  2. Il ……………. blessé  au foot.
  3. Je ………. bien ma leçon.
  4. Il ……… tirer des deux pieds.

C’était difficile !

Nous avons , pour chacun des exemples , réfléchi pour ne pas tomber dans les pièges et noté nos idées pour les éviter. Voici le « panneau récapitulatif » de nos idées, nous y notons aussi la classe grammaticale :

On a fait 3 familles :

  • ces/ses : 2 déterminants, ils accompagnent un nom
  • s’est / c’est : 2 verbes , pour savoir si on utilise s’est : on dit l’infinitif ( exemple verbe se lever , ou s’ endormir)
  • sais/sait : c’est le verbe savoir avec je ( ou tu ) / il

Nous essayons nos techniques sur différentes phrases pour pouvoir les valider.

Choix d’une « mise en page » pour mémoriser cette recherche et fabriquer un outil :

des propositions ( à partir de ce que nous avons déjà fait ou d’autres idées ) :

mandala ( de type utilisé dans les unités de mesure)
ou que l’on peut trouver sur l’excellent ouvrage « Graphismes et mandalas d’apprentissage, cycle 3, Retz » n° 7

img009

carte mentale ( de type ce/se)

ce se fantadys image

triangles ( de type ou/ où)

ou où F et ce que cela pouvait donner…

img146

Léo a tout de suite décidé d’utiliser le mandala proposé par Mme Géninet dans Graphismes et mandalas d’apprentissage, cycle 3, Retz. Voilà ce que cela a donné une fois qu’on a mis les exemples ( j’ai repris les couleurs et colorié les 3 familles comme nous l’avions fait auparavant) : ces ses f

Remarque : Documents qui m’ont servis pour ce travail ici et(carte mentale réalisée dans une école, site très intéressant d’ailleurs). Pour l’instant , nous nous attarderons à ces/ses vus en classe mais cela a permis de voir que d’autres homophones existent et de donner une vue d’ensemble ….