Nouveau compas Maped « Stop System Innovation » #test

Nous avons testé le nouveau compas Maped « Stop System Innovation » :

IMG_1639

Léo possède déjà un compas Maped (compas Technic) avec un système de blocage à manipuler et dont il se sert très bien (malgré sa dyspraxie, Léo adore la géométrie et les instruments !). Là il s’agit d’un nouveau modèle où le « blocage » se fait automatiquement  et semble ne pas bouger contrairement au modèle précédent qui commençait à avoir un peu de « jeu ».

Voilà ce qu’on peut lire sur ce nouveau compas :

innovation_brevetee Intuitif et efficace

Nouveau système STOP intuitif sans manipulation, serrage des branches efficace pour une utilisation sans crispation

et que nous avons pu vérifier en l’utilisant avec Léo !

196210_red1

La pointe est aussi protégée , on fait glisser la protection lorsqu’on s’en sert. Ceci se fait intuitivement. Léo a directement réussi ses cercles . En voici quelques images :

IMG_1631 IMG_1636

IMG_1667

Par ailleurs, une petite gomme fait partie du coffret …. utilisée immédiatement pour effacer le trait du rayon qui dépassait un peu le cercle !

Le coffret a donc été  adopté tout de suite, nous n’aurons plus qu’à remplacer l’ancien modèle !

 

Publicités

Le thaMographe, le tout-en-un indyspensable

Nous avons testé le thaMographe, un instrument de mesure et de traçage de figures géométriques tout-en-un : 1 seul instrument de Mathématiques au lieu de 4 (compas, règle graduée, équerre, rapporteur).

IMG_5765IMG_5766

Qui est l’inventeur de cet objet aussi simple que révolutionnaire ?

Il s’agit de Thierry Delattre, un ancien professeur de Physique Appliquée dont le poste a été supprimé et qui a dû enseigner malgré lui les mathématiques au collège sans vraiment trouver sa place. Il démissionne et crée l’entreprise thaM thaM (Les Maths sur le bout des doigts) en 2012. Une dizaine de produits sont créés pour aider les collégiens principalement à comprendre des notions nouvelles, souvent abstraites, tout en manipulant des objets concrets. Mais la fabrication de ces outils pédagogiques s’est avérée trop coûteuse pour que les établissements scolaires puissent en faire l’acquisition. Parallèlement, l’idée du thaMographe est venue alors que ses deux enfants de 4 et 5 ans dessinaient tout le temps et voulaient utiliser le compas de leur papa qui, lui, traçait de jolis cercles. Comme il était impossible de leur laisser à cause de la pointe trop dangereuse, il a tout d’abord réalisé un trace-cercles sans pointe pour les jeunes enfants. Plus tard, il a rajouté une règle graduée, puis agrandi l’objet pour inscrire les nombres au dessus de chaque trou. Le bord droit présentant deux angles droits remplaçait alors l’équerre. Puis, il a rajouté le rapporteur et finalement la règle centrale pour pouvoir tracer un angle sans avoir à lever le crayon de la feuille. Et voilà le thaMographe est né, cette petite chose qui tient dans la poche et qui annonce la fin du compas, du rapporteur, de la règle graduée et de l’équerre.

Thierry Delattre a d’ailleurs reçu la médaille d’or du concours Lépine 2013 pour cette invention !

Les avantages de cet outil

  1. Economique : un seul outil à acheter au lieu de 4
  2. Pratique : compact et de petite taille, il se range facilement dans une trousse
  3. Sûr : pas de pointe, donc pas de risque de blessures ou d’agression entre élèves mais aussi plus de trou dans le papier !
  4. Des traçages plus simples et plus rapides grâce à la règle centrale

Nous avons testé l’outil avec Léo pour le tracé de cercles. Nous lui avons donné l’outil tel quel sans lui donner trop d’explications, juste en lui demandant de tracer un cercle en lui indiquant un trou pour positionner son crayon. Il a pris son crayon, a tracé un cercle sans relevé son crayon de manière complètement instinctive !

Voici les étapes de réalisation :

IMG_5966[1]

et voici le résultat :

IMG_5763 IMG_5764

Un détail important à nos yeux : le choix du crayon . En effet, il faut une mine dure et d’une taille qui corresponde aux petits trous de l’outil : un crayon 2H ou 3H fonctionne parfaitement bien et la mine ne casse pas .

Actuellement pour Léo, l’usage en tant que « compas » semble être très performante : coût attentionnel très réduit , résultat très satisfaisant. Nous attendons le travail sur le cercle en classe pour l’utiliser tout de suite.

Voici un aperçu des multiples utilisations du thaMographe au collège :

  • comme un compas pour la construction d’un ovale, d’un oeuf, d’une rosace

ovale oeuf rosace

  • comme une équerre pour la construction d’une spirale, d’un motif de pavage

spirale pavage

  • comme un rapporteur pour la constructions de constellations, d’un spidron, d’un polygone régulier

constellation  spidron polygone

Important !

Avant d’essayer le produit, il est préférable d’aller sur le site de thaM thaM rubrique « Tutoriels » et « Notices et vidéos » pour visionner des vidéos explicatives et ainsi comprendre au mieux le fonctionnement de l’outil et les erreurs à ne pas commettre :

Exemples de vidéos :

Application et conseils généraux

Tracer un cercle

 En conclusion, un autre outil qui va venir se glisser dans la trousse de Léo sans pour autant la surcharger vu qu’il est aussi fin et plat qu’une règle mais qui va grandement lui faciliter la vie (pour un tout petit prix en plus !)

 

Disponible chez Hop’Toys – 5€ ou directement sur le site http://www.thamtham.fr/