la symétrie axiale sans quadrillage : une aide méthodologique

La symétrie axiale sans quadrillage est peut être plus « facile » à réaliser par Léo qu’avec des quadrillages. Tout simplement car :

  1. il n’y a pas cette surcharge visuelle des carreaux  
  2. le comptage des carreaux est toujours « coûteux » , lent : il en est toujours au même point et maintient qu’il y a par exemple une distance de 5 carreaux du point à l’axe quand il y en a 6 ou le contraire ….( la dyspraxie est bien tenace sur ce sujet chez lui) . De plus, au niveau « gestuel et spatial », Léo fait des « ponts » avec le doigt . Il a choisi de partir du point vers l’axe (et non le contraire) car ainsi il continue sur sa lancée (sur la même ligne …. ), système D sans doute …..
  3. tracer en gris (crayon à papier) sur le gris du quadrillage : il faudrait peut être aussi travailler en couleur …..

Nous avions donc une fiche méthode pour tracer le symétrique d’une figure dans un quadrillage (ici) et maintenant une nouvelle fiche pour faire ce tracer mais sans quadrillage .

J’ai repris le départ car Léo a toujours ce besoin (quadrillage ou pas) : avant de démarrer, comment je m’y prends ? et ,s’il saute cette étape, il peut oublier sa « méthode » :

  1. repasser les points (en couleur)
  2. choisir le point de départ pour construire le 1er symétrique

Nous utilisons la règle-équerre pour tracer la perpendiculaire à l’axe qui passe par le point puis le compas et enfin la règle pour tracer les traits. J’insiste auprès de Léo sur les outils nécessaires,l’ordre des actions car la semaine dernière en classe il a tenté une symétrie axiale sans quadrillage avec seulement l’aide du compas ( et ce n’était pas si mal finalement ….!!!! ).Voici donc la 2ème fiche méthode sur la symétrie axiale sans quadrillage :

sylvia480

Remarque : Il est vrai qu’il nous faut toujours « relancer » ces petits rappels lorsque l’activité n’a pas été reconduite depuis longtemps (comme ici depuis l’an dernier). Je vais essayer de réfléchir sur le « comment retrouver seul une procédure » sur des choses simples d’abord puis plus compliquées [peut-être est-ce « utopique » tant que la procédure n’est pas automatisée complètement ? Une procédure qui « paraît » automatisée à un moment T , résistera-t-elle au temps qui passe aussi ????? Un seul mot : faisons-leur confiance …..]