A la frontière de la conjugaison, grammaire et orthographe : l’accord du participe passé 1- avec être

C’est vrai qu’ accorder le participe passé n’est pas une affaire simple ….. et qu’il va falloir tourner cela dans plusieurs sens pour pouvoir seulement commencer à l’apprivoiser avant de le maîtriser …… On peut se demander aussi ce qu’il reste de cette notion à l’âge adulte ? A-t-on appliqué cette règle (sans parfois vraiment l’intégrer) juste le temps des dictées ? juste le temps de la leçon ?

Nous allons dans un premier temps nous interroger sur l’accord du P.P. (participe passé pour aller plus vite) en présence de l’auxiliaire être.

Que faut-il savoir faire / connaître en amont ?

  1.  Reconnaître l’auxiliaire être : Léo repère facilement le « est », « sont »  mais plus difficilement le  « a été » par exemple ou le « sera » ( car lorsqu’on aborde l’accord du P.P. c’est souvent en lien avec le passé composé) . Donc , et de préférence dès le départ, toutes ces formes conjuguées de l’auxiliaire être devraient être fréquentées ( même si cela « paraît » ou « est » évident pour certains élèves).
  2. Savoir que certains participes passés sont employés comme des adjectifs : dans ce cas leur fonction est  attribut du sujet : ex : La route est mouillée (mais finalement c’est la même règle qui s’applique) ou épithète  : ex : La route barrée est interdite à la circulation ( voir cartes mentales n° 15 l’attribut du sujet et n°16 sur les fonctions de l’adjectif ) : il s’accordera en genre et en nombre avec le nom qu’il accompagne (il est employé seul , sans auxiliaire : on en a parlé aussi dans la carte mentale en conjugaison n°9)
  3. Savoir qu’il y a des P.P. en é, ée, és,ées , en i,ie,is,ies , ou u, ue,us,ues pour les principaux mais aussi en s/t,e,es (elle a été prise,elle sera offerte) : en avoir pris conscience en recherchant et en classant des P.P. ( voir carte mentale sur le verbe dans tous ses états (ou presque) ou directement carte mentale conjugaison n°9 ici)
  4. Reconnaître dans une phrase le sujet du verbe ( et parfois aussi le chef du GN Sujet), mais aussi savoir par quel pronom on peut le remplacer dans la phrase étudiée, savoir si ce sujet est au masculin ou au féminin (son genre), et au singulier ou au pluriel (son nombre)( voir carte mentale grammaire n°5 bis de juin 2015 :  le sujet du verbe)

Une démarche possible ? Sans oublier d’abord de lire la phrase complètement et de se l’imaginer …..

  1.  Rechercher l’auxiliaire être
  2.  Matérialiser sa présence : mettre un rond rouge dessous : une sorte de « clignotant » qui doit nous alerter sur cette notion d’accord
  3.  Trouver le sujet du verbe
  4. Matérialiser l’accord par une flèche partant du P.P. vers le sujet
  5.  Réfléchir au genre  et  au nombre du sujet
  6. Compléter(si nécessaire)/ Accorder  le P.P.

Finalement , si on a compris tout ça, la règle est simple à appliquer …… Il n’y a plus qu’à s’entraîner , faire des jeux ……

une carte mentale « provisoire » ( à poursuivre surtout pour la branche avec AVOIR quand cela sera étudié en classe, pour l’instant c’est juste écrit ou même la branche peut exister sans les sous-branches, aucun exemple ….. en attente ….. )

img508

Pour nous aider :

  • un site ORTHOLUD pour des exercices sur l’accord du P.P. en ligne
  • des jeux proposés sur plusieurs blogs d’enseignants
  • le participe passé dans tous ses états sur un blog de FLE (français langue étrangère) : TICs en FLE, le blog de Maria José :

jeux , exercices, chansons, vidéos ICI à essayer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s