Décomposer un nombre entier : 4 méthodes … et une adaptation ….

Pour décomposer un nombre entier, cette année , 2 méthodes ont été présentées avec 2 manières possibles dans chaque méthode :

  1. méthode chiffre par chiffre : on va s’occuper de chacun des chiffres qui composent le nombre
  2. méthode par classe : on va regarder le nombre par classe (classe des unités , des mille, des millions , des milliards en somme « par paquets de 3 chiffres »)

une carte mentale pour essayer d’y voir plus clair et le tableau de numération toujours à portée de main (même si Léo n’a pas toujours besoin d’écrire à l’intérieur, il y prend quand même des infos):

img638

à télécharger en pdf ici décomposer un nombre entier F

Remarques :

  • Il m’a semblé encore utile de rappeler à Léo de bien lire le nombre (dans sa tête ou en chuchotant) car ce sont des indices « auditifs » mais ce n’est pas vraiment « son choix »
  • Sa préférence va vers la décomposition avec multiplications (dans les 2 méthodes) même si parenthèses et signes + (surtout oubli possible même si dit oralement) sont « coûteux » , et qu’il est obligé de recompter son nombre de zéros (même si le petit trait qu’il trace l’aide)
  • Pour la méthode par classe , il a besoin d’écrire le mot en lettres (milliards millions ou mille) au fur et à mesure de la décomposition ( branche n° 3).
  • Mais des problèmes subsistent , même si Léo corrige « par-dessus » (ce qui rend encore moins « lisible » son travail) : il nous faudrait donc pour adapter un travail d’écriture d’une décomposition penser à :
  1. utiliser une feuille en format paysage , avec 2 lignes prévues pour chaque décomposition et espacer avec le nombre suivant ( travail le plus clair possible « visuellement »)
  2. préparer pour la décomposition de type 2 ou 4( avec les multiplications) les signes graphiques : les parenthèses et les signes X et + [ nous savons qu’il sait faire ( c’est vite vérifié sur une seule décomposition) MAIS que le coût est trop élevé , que le travail sera peu clair , qu’on va mettre un temps fou pour s’assurer que c’est juste ( le trait qui sépare les classes parfois peut nous gêner, les zéros qu’il est certain d’avoir espacés au bon endroit mais qui pour un œil « non averti à la dyspraxie » sont espacés « bizarrement », sachant qu’en plus il est obligé de les vérifier – un de plus ou un de moins est monnaie courante alors qu’il vous maintient qu’il a bien écrit ce qu’il fallait ….., et s’il fait toutes ces vérifications , quel temps cela lui prendra-t-il?), que les parenthèses sont souvent doublées et pas dans le bon sens …., aucune clarté pour la relecture (inutile de lui demander de faire une relecture sur ce type de travail à moins de passer par l’oral)
  3. limiter la quantité de nombres à faire !
  4. avoir le tableau de numération à disposition

Bref on peut tout à fait comprendre qu’un enseignant au bout de la 25ème copie , s’il tombe sur la sienne, ne pourra pas prendre le temps de tout vérifier ( le temps que je prends pour essayer de comprendre (et observer) ce qu’il faut faire pour compenser … est très « coûteux » en attention )

illustrations en images :

1- feuille faite ce matin (en ma présence) : décomposer 3 730 217 ( de 2 manières différentes) : Léo a choisi la méthode avec les multiplications (de type 2 et 4)

img618 Et OUI !C’est effectivement juste mais , il faut avoir l’œil et cela demande un effort d' »attention » . Là , on part d’un document non adapté , feuille A4 , format portrait ( pour rappel, Léo a fait le choix des maths à la main, cela est nécessaire pour lui pour réfléchir). On remarque , entre autres, les parenthèses, les traits entre les classes, les zéros barrés …..Et là, il n’y a eu qu’un seul nombre à faire !

2- décomposer avec les 4 méthodes : essai de document adapté MAIS il a manqué de place (donc 2 lignes complètes sont nécessaires) et le résultat n’est pas très lisible : Léo préfère écrire au stylo et barrer que gommer ( encore un autre geste , peu précis , qui parfois gomme aussi ce qu’il ne fallait pas, cela lui prend du temps et surtout  le « coupe » dans sa réflexion …) Et OUI , les maths à l’ordinateur auraient aussi des avantages … Patience ….. Voici la feuille entière :

img619

Il faudra au correcteur un peu de temps pour « décripter » : en « zoomant » : chiffre par chiffre méthode 1 : la 2ème ligne est écrite au-dessus (manque de place!) mais le travail est juste …

img620

puis chiffre par chiffre , méthode 2 : là aussi c’est exact (même si ça donne mal aux yeux !)img621

décomposition par classe Méthode 1: un trait pour séparer la classe des millions et l’écriture du mot million dessous, idem pour la classe des mille. J’ai aidé un peu pour que Léo visualise bien la classe , on a même remis le tableau de numération sous les yeux et réécrit le nombre . ET méthode 2 , décomposition plus simple avec les multiplications pour Léo.(là aussi , le support adapté demande à être plus « espacé »)

img622

Bon, une fois qu’on a fait ce travail , difficile de s’entraîner avec un autre nombre , à moins d’y revenir à un autre moment …. mais c’est le week-end et Léo a aussi besoin de décompresser et de jouer ! On y reviendra peut-être dans la semaine avec un support adapté du type suivant par exemple  …. :

img623

à télécharger sous Word decompose exo adapté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s