Des livres pour penser

Les livres font partie de ma vie depuis toute petite. Comme vous le savez déjà, ma maman est enseignante (enfin ex-enseignante) et nous avons toujours eu beaucoup de livres à la maison. Adolescente, je passais des heures à flâner dans les bibliothèques, aujourd’hui encore j’aime énormément lire mais le temps me manque cruellement.

Depuis tout petit, nous achetons beaucoup de livres à Léo mais la lecture a toujours été difficile et surtout son manque d’attention le gêne énormément pour tenir jusqu’à la fin d’une histoire. Moi qui rêvais de passer chaque soir un moment avec mon enfant à lui lire des histoires avant le coucher…ce rêve a vite laissé place à la réalité, dure réalité que de voir un enfant qui semble ne pas aimer les livres. Mais c’était jusqu’à ce que je comprenne que Léo avait besoin de s’identifier à une histoire. Petit, son papa prenait un livre, toujours le même, et transformait l’histoire en racontant la journée de Léo, c’était l’histoire de Babayaléo et là nous arrivions à capter son attention et il participait ! Si son papa se trompait dans l’histoire il le corrigeait immédiatement !!

Lors du salon Primevère, j’ai eu l’occasion de rencontrer une maison d’édition avec des livres différents, des livres pour penser et à l’endroit bien sûr !

Pour penser à l’endroit.

Editions pourpenser- des livres pour continuer à dire pourquoi.

Cette maison d’édition a été créée en 2002 par Albert et Aline De Pétigny et compte aujourd’hui une trentaine d’auteur(e)s et une soixante de titres au catalogue.
L’idée est de regrouper dans un catalogue des histoires et des contes adaptés pour aborder quelques-unes des “grandes questions” avec les enfants. Des histoires et des contes à travers lesquels les auteurs souhaitent partager un point de vue, une sensibilité. Des thèmes abordés comme : Le bonheur, la confiance en soi, la quête amoureuse, la confiance en la vie, la différence, la richesse d’un sourire, la magie des rencontres…

J’ai eu la chance de rencontrer Aline de Pétigny, un des auteurs de la maison d’édition. J’étais à la recherche de livres pour Léo sur des thèmes comme la différence, les préjugés…des livres faciles à lire mais qui permettent une réflexion, une identification. Je me rappellerai toujours d’une dame à côté de moi qui me dit : « n’hésitez pas ils sont géniaux ces livres, vous ne serez pas déçue ». J’ai donc été conseillée par Aline et je suis repartie avec La Fée sans ailes, La fourmi Rikiki, La tache rouge, Les mots du coeur et une dédicace de sa part pour mes loulous. Mon fils a accroché immédiatement, s’est mis à les lire seul alors que depuis petit la lecture de livres est difficile, cela lui demande énormément d’efforts et il accroche rarement aux histoires où il ne peut pas s’identifier ou qui ne demandent pas de réflexion. Ce qui est bien c’est que je peux les lire également à son petit frère de 2 ans 1/2 ! Ces livres font du bien aux enfants mais aussi à nous parents car : Editions pourpenser - livres philo enfant

Je vais vous présenter ces jolies histoires à s’offrir et à offrir sans modération !!

 la fee sans aile  La fée sans ailes

Ce livre aborde le thème de la différence. Lila est une petite fée sans ailes et avec un chat noir. Pour se moquer, les lutins disent qu’elle est une sorcière. Pas facile d’être différente ! Un petit conte dans lequel l’auteur nous rappelle l’importance des préjugés et de la place accordée aux apparences.

la fourmi rikiki La fourmi Rikiki

« Qui suis-je ? » se demande-t-elle. Elle est née fourmi mais se sent cigale. doit-elle, pour vivre en harmonie, vaquer aux occupations de ses amies fourmis ?  Mais comment rendre les autres heureux si elle-même est malheureuse ? Une petite histoire sur la découverte de soi et les préjugés.

couvtacherouge.indd La tache rouge
Il était une fois un petit garçon qui vivait à l’orée d’un bois. Le paysage était beau, la vie était belle. Mais un beau jour, une tache rouge, une de celle que l’on veut éviter, arrive. Le petit garçon va devoir alors apprendre à vivre avec, à l’accepter, à la rendre belle. C’est par la créativité que ce petit garçon va retrouver le sourire après avoir vu sa vie calme et paisible envahie par une tache rouge. Mais avant de trouver cette solution inventive, il va passer par de nombreuses émotions : la colère, la tristesse, le découragement, le déni… La métaphore de la tache rouge parle aux enfants qui peuvent l’expérimenter concrètement à travers le dessin, mais également aux plus grands qui terminent souvent l’histoire en se questionnant sur la nature de leur propre tache rouge.

imageLes mots du coeur, le préféré de Léo

L’histoire touchante d’une petite fille qui ne réussit pas à sortir les mots qui pèsent sur son cœur. «Je m’appelle Cécile et j’ai beaucoup de choses à dire, mais je ne sais pas comment faire. Je ne trouve jamais les mots, et je n’arrive pas à me faire comprendre. Parfois, encore, les mots voudraient sortir mais, quand ils sortent, personne n’écoute ce que je veux dire. Les grands, ils sont toujours trop occupés. Ils n’ont pas le temps d’écouter. Alors les mots se perdent sans jamais pouvoir revenir…»

Je pense que Léo s’est beaucoup identifié à cette petite fille car les mots, les phrases sont encore parfois difficiles à exprimer pour lui surtout quand ils sont chargés d’émotions. Parfois il veut dire quelque chose mais ne retrouve plus le mot, pourtant il le sait mais il ne veut pas venir et c’est très frustrant.

Depuis j’ai acheté le dernier livre de Katia Belsito

image Dis moi d’où je viens… Quelque soit notre âge, nous nous posons cette question…Katia Belsito y répond avec tendresse, avec de jolies illustrations poétiques.

et mon prochain achat (et certainement pas le dernier !) sera le Philo famille, un jeu des 7 familles pas comme les autres d’Aline de Pétigny :

image Le « philo famille » c’est 54 cartes, 9 familles :
accueillir, avoir, aimer, écouter, être, exprimer, donner, prendre soin, souhaiter…

Mais où sont le papa, la maman,…? Il y a 6 cartes par famille…

Ici pour appeler la carte que l’on désir, on la décrit ou alors on se réfère au cadre de l’image. J’ai la carte « J’aime respirer »

– « Dans la famille j’aime, je voudrais le petit garçon à coté d’un arbre dans un cadre rose »

-« J’ai « J’aime aider » ! »

  image Partez à la découverte des émotions et de la vie  

Vous voulez en savoir un peu plus sur cette maison d’édition, deux petites vidéos :

Publicités
Ce contenu a été publié dans Livres par nannymel_special_mother. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos nannymel_special_mother

1 maman, 2 blogs, 3 enfants ! Fantadys est un blog pour venir en aide à toutes personnes en lien avec des enfants dys (apprendre autrement via le mind-mapping, le jeu...) et Ma Vie de Special Mother est un blog sur ma vie de maman, axé sur la maternité, la petite enfance, l'éducation bienveillante et positive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s