Un essai de séance en SVT en s’aidant du programme Neurosup

Aujourd’hui, c’est un prof de SVT en lycée qui se lance (dans la famille nous sommes 3 sur 4 à être enseignant ….dont un encore sur le terrain ) .

Après avoir eu une formation sur les DYS avec quelques collègues [avec le médecin scolaire, l’infirmière du lycée et un maître référent en cette fin d’année scolaire] et discuté avec nous du programme Neurosup d’Eric Gaspar, voilà un compte-rendu qu’il a fait et qu’il nous a autorisées à publier :

Exigences générales : maîtrise de l’écoute, du vocabulaire, de la rédaction, comprendre et mémoriser, autonomie.

Exigences en SVT : suivre un protocole (manipulation EXAO, logiciels…), maîtrise des gestes techniques (dissection, utilisation du microscope…) et de la présentation des résultats (graphique, tableau…), classement des données et analyse, réalisation de schéma et dessin.

Travail personnel de l’élève : refaire les schémas de synthèse, apprendre le vocabulaire et le bilan, pages du livre à lire (pour réviser et pour préparer la séance suivante).

MOTIVER POUR ADHÉRER, IDENTIFIER LES DIFFICULTÉS, DONNER DES MÉTHODES POUR SURMONTER LES DIFFICULTÉS.

Le cerveau efface les données en permanence à besoin de réactualiser les connaissances et pour la mémorisation :

  1. obligation de revoir LE SOIR MÊME ce qui a été fait dans la journée (améliore la fixation sur une semaine)
  2. revoir l’essentiel la veille du cours (ou une semaine après le cours pour fixation longue durée)

La répétition en utilisant différentes approches est importante pour la mémorisation à travail à la maison :

  1. révision des cours de la journée (par l’oral et l’écrit = plan du cours , mots-clés
  2. apprendre les nouveaux bilans
  3. réviser les anciens cours (devoirs et contrôles)

Quelques techniques pour faciliter la mémorisation :

  1. écrire cahier fermé tout ce dont on se souvient
  2. comparer avec le cours
  3. noter ce qui a été oublié et l’apprendre à nouveau

FAVORISER LA COMPRÉHENSION ET LA MÉMORISATION EN CLASSE

Créer des traces mnésiques :

  1. interrogation « carton rouge / carton vert » style « vrai-faux » à permet d’identifier les points mal compris (faire plusieurs interrogations, sous plusieurs angles)
  2. faire des regroupements : acronymes, sac à propriétés (mots-clés)
  3. modifier le visuel : cartes mentales, surligner l’essentiel…
  4. faire un point toutes les 15/20 min avec l’ensemble de la classe.

FAVORISER L’ATTENTION EN CLASSE : LE FLASH TEST AVEC FEED-BACK IMMÉDIAT

Ecoute de l’élève – 2 questions à l’oral, réponses courtes à l’écrit – ramassage par le prof – réponses immédiates

LES PARTIES D’UNE SÉANCE

  1. Mobilisation des anciens cours, pb, présentation (15 min)
  2. Travail en autonomie (1h) avec des poses pour la mémorisation (toutes les 20 min) : vérification de la compréhension, fixation de l’essentiel
  3. Flash test sur 2 pts (5 min)
  4. Bilan / Résumé (lecture, surlignage et compléments) (10 min)

Puis, ensemble, nous avons résumé en carte ce qu’il va essayer de mettre sur pied en classe à la rentrée au lycée notamment prendre le temps de la mémorisation (branche 3), une étape souvent « oubliée » et pratiquer le « Flash test » . Quant au reste, il fonctionnait déjà ainsi. Ce type de plan de séance peut tout à fait fonctionner en collège en SVT …. à adapter selon la matière

Séance SVT LYCEE F

Remarque : Les cartes Neurosup (1), (2) ou (3) se trouvent ici  MAIS il s’agit d’une façon de nommer les cartes réalisées à partir de ce que nous avons compris de ce super programme d’Eric Gaspar et n’engage que notre réflexion . A chacun de se faire sa propre opinion bien sûr !

NB : J’ai aussi relevé quelques astuces pour les profs auprès des élèves DYS ( voire de tous ….)  données lors de la formation :

  • le prof doit se taire pendant le travail des élèves
  • le prof doit éviter les appréciations de type « aucun travail » mais demander plutôt « Comment as-tu travaillé? »

à méditer …..

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un essai de séance en SVT en s’aidant du programme Neurosup »

    • Effectivement , la pédagogie explicite devrait faire partie du quotidien ….Je ne sais pas ce qu’il en est exactement sur le terrain …. Y a-t-il également ce moment de mémorisation qui permet à l’élève de « fixer » ce qu’il a compris, de préparer en sorte sa « mise en mémoire » ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s