Le PAP , un nouvel outil de suivi de l’élève ?

Je viens de lire un document (passé par une orthophoniste, extrait d’Ortho magazine,  juillet/août 2014) sur le PAP : plan d’accompagnement personnalisé. Il s’agit d’un projet de circulaire qui devrait entrer en scène  dès la rentrée  : un dispositif Education Nationale, défini comme un outil de suivi de l’élève .

  1. J’ai tout d’abord résumé les 2 pages de l’article dans une carte mentale que voici :

le PAP  un outil de suivi de l'élève2

2. L’article se termine par ces mots ( en parlant du document type ou modèle national)    « Ce modèle présente une liste de possibilités d’aménagements. Plutôt que de cocher un trop grand nombre d’items, il est préférable de mettre en évidence les aménagements indispensables. Il s’agit avant tout pour l’enseignant, de centrer son action sur des aménagements qui pourront être poursuivis tout au long de l’année scolaire »……..

3. Faisant suite à cet article, on trouve les 4 fiches « annexes » de ce projet de circulaire maternelle, élémentaire, collège, lycée.Je les ai parcourues des yeux : les adaptations et aménagements à mettre en place ressemblent étrangement à ce que l’on demande dans le PPS pour ce qui est des lignes essentielles et c’est en élémentaire qu’ils sont le plus fournis.C’est tout de même une liste d’aménagements , d’adaptations relativement clairs et faciles à mettre en oeuvre . Cela manque un peu de personnalisation à mon goût (pourtant le titre est prometteur « plan d’accompagnement personnalisé ») et d’outils à préciser mais c’est déjà bien qu’une « trame » existe .Certaines académies proposaient depuis quelque temps déjà ce même type de fiches (souvent plus détaillées d’ailleurs) un exemple ici (pour la dyspraxie) de l’Académie de Rouen.

Remarques personnelles : Pour la plupart, ce sont d’abord des adaptations « de bon sens », valables en grande partie pour plusieurs types de difficultés donc très générales … ( à personnaliser et à préciser MAIS peut-être que là, on n’est plus dans le cadre ? on passe dans la « gamme au-dessus « : le PPS ? )

D’autre part si le document donne une liste d’adaptations possibles, il me semble qu’il manque « une pièce » à cette procédure : la connaissance précise de l’enfant (ses points faibles sont connus mais ses points forts , où apparaissent-ils ?) et de son (ses)  trouble(s ) par l’enseignant pour faire des choix.

4. J’ai trouvé ,sur d’autres documents, cette phrase :

« Le PAP se distingue du PPS car :

  • il ne relève pas du champ du handicap

  • il est à visée pédagogique

  • il engage les personnels de l’Education Nationale, la famille et l’élève »

et cela m’a interpelée :

  • Qui va déterminer la « frontière » du handicap et décider si c’est un  PPS ou un PAP qu’il faut mettre en place ?
  • Les aménagements et adaptations ne sont -ils pas de nature pédagogique dans le PPS ?
  • le PPS n’engage-t-il pas les personnels de l’Education Nationale ?

En conclusion pour l’instant , attendons de voir le texte et ses annexes ……

Publicités

25 réflexions au sujet de « Le PAP , un nouvel outil de suivi de l’élève ? »

  1. Bonjour,
    La circulaire est ici:
    http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=85550

    Enseignante en primaire, je pense que ce plan est une bonne chose si on nous en donne les moyens.
    Très peu d’enfants rentrent dans le moule de E.N. et c’est très bien.
    Pour moi chaque enfant est à « besoins spécifiques » et devrait pouvoir bénéficier d’un plan personnalisé.
    Je me sers beaucoup de votre blog et propose votre cheminement à l’ensemble de la classe, en parallèle d’autres apports. Chacun y puisse ce dont il a besoin.
    J’ai, chaque année entre 25 et 30 élèves, je ne me plains pas, mais j’aimerais tellement pouvoir consacrer plus de temps à chacun et ce tous les jours. Le calcul est simple pour 5 h de classe effective à 30 élèves, cela fait 10 minutes chacun par jour et 40 minute grand maximum par semaine.

    Merci beaucoup pour votre site qui aide mes loulous de CE2 à mieux avancer.

    J'aime

    • Bonsoir et merci pour votre commentaire. Le problème éternel est celui des « moyens » mis en œuvre par l’E.N. au quotidien pour tous les enseignants qui comme vous cherchent des solutions individualisées , (qu’on soit dys ou pas !) Et c’est toujours ce mot TEMPS qui revient .Mais en lisant vos 2 phrases « Très peu d’enfants rentrent dans le moule de E.N. et c’est très bien.
      Pour moi chaque enfant est à « besoins spécifiques » et devrait pouvoir bénéficier d’un plan personnalisé. » je pense que vous avez tout simplement tout compris ! Contente si notre travail peut vous aider dans votre démarche car finalement ces enfants « dys » nous obligent à voir la pédagogie autrement et à devenir quelque part des « enseignants-chercheurs ». A bientôt sur le blog !

      J'aime

  2. Bonjour et bravo vraiment pour votre site d’une grande aide pour enfants, parents, enseignants. Votre mind map pour le nouveau PAP est génial, j’aimerais vous l’emprunter pour mettre sur notre site. En retour je vous fais parvenir des commentaires très avisés et très utiles de la part de Claude Denariaz (ex présidente nationale d’ANAPEDYS) actuellement présidente dAPEDYS Yvelines. Elle m’a donné l’autorisation de la citer:

    « La principale différence entre le PAP et le PAI TSL précédent est son caractère légal. Les personnes qui le signent s’engagent à appliquer les termes qui y sont inscrits. A ce titre, il devient opposable en justice comme le PPS (Projet personnalisé de scolarisation) accordé par les MDPH.

    Il doit être transmis d’une classe à l’autre, d’un établissement à l’autre comme le PPS.

    Nous alertons les parents sur la nécessité de faire participer activement à sa rédaction, les médecins et les paramédicaux qui suivent vos enfants. En particulier, si un besoin d’utilisation d’un ordinateur, d’une clé USB, d’un logiciel adapté ou d’un scanner est nécessaire, il est important qu’ils puissent le préciser pour que l’enfant ait toutes ses chances.
    Ce matériel ne sera pas financé par la MDPH ou l’Education nationale. Ce n’est que sous PPS que cela peut être possible. Si le matériel est utilisé en classe, l’élève aura plus de chances de pouvoir l’utiliser à l’examen. Nous déplorons que le droit automatique aux mêmes aménagements aux examens ne soit pas inscrit dans ce texte.  »

    Vous voyez que le côté legal est très important. Il faudrait que les enseignants en tiennent compte. Je ne suis pas sûre qu’ils soient tous au courant. Autre aspect intéressant, c’est un document qui suit l’enfant tout au long de sa scolarité. En principe il n’y aura plus à aller voir tous les enseignants a chaque rentrée.

    Voilà, j’espère que ce commentaire est utile pour vous et vos lecteurs. Bien cordialement Jennifer

    J'aime

    • Bonsoir et merci pour votre commentaire. Pas de problème pour utiliser notre carte mentale sur le P.A.P.en mettant un lien sur notre blog.
      Concernant le PAP , je me demande encore POURQUOI ON FAIT des différences pour l’enfant et son (ou ses) enseignants entre un PPS ( qui est très souvent inexistant sous la forme « feuille de route ») et un PAP concernant les adaptations/aménagements pédagogiques, l’utilisation du matériel informatique, le suivi de la scolarité d’une classe à l’autre …..

      J'aime

      • Je suis enseignante en élémentaire et maman d’un ado de 13 ans qui est dyspraxique et dysorthographique.
        Mon fils bénéficie d’un PPS depuis le CM2 (moment auquel le diagnostic a été posé).
        D’après ce que j’ai compris, la mise en place des PAP répond à deux objectifs: la volonté est de réserver les PAI aux problèmes médicaux qui nécessitent la prise de médicaments et/ou l’éviction de certains aliments et d’avoir un dispositif pour les enfants qui ont des troubles des apprentissages sans reconnaissance MDPH.
        Ce dispositif à mon avis sera utilisé pour les cas les plus « légers » car effectivement, pour bénéficier d’aménagements aux examens, la reconnaissance MDPH reste indispensable. Il risque aussi d’être plus utilisé dans les petites classes tant qu’il n’y a pas de demande d’AVS et qu’il n’y a pas d’ordi puisqu’il n’oblige pas les parents à passer par la case MDPH. Il pourra aussi être utilisé pour les enfants dont la MDPH refuse de reconnaître le handicap (et oui, ça arrive encore!).
        On pourra aussi le mettre en place avant qu’un diagnostic complet soit posé (parce que ça peut prendre du temps!), sur les conseils d’un orthophoniste, d’une psychomotricienne… après validation du médecin scolaire et aussi avant que la reconnaissance MDPH soit obtenue (parce que selon les départements, ça prend encore plus de temps!). Pour les enfants, c’est à mon sens une réelle avancée.
        On pourra aussi le mettre en place quand les parents refusent de faire une reconnaissance de handicap ( et il y en a beaucoup!).
        Cependant, à mes yeux, le PPS est quand même un dispositif bien plus adapté puisqu’il est le seul à permettre l’aménagement des examens et l’accès au matériel pédagogique adapté (quoique adapté soit un bien grand mot quand on voit les ordi qui pèsent trois tonnes qui sont fournis aux enfants!). De plus, à priori la procédure se fait sans l’enseignant référent au handicap (forcément, puisqu’il n’y a pas de reconnaissance du handicap), et à mon avis c’est fort dommageable, parce que de par mon expérience, ils sont les seuls à bien connaître ces troubles dans l’éducation nationale! Souvent, les psychologues scolaires et les médecins scolaires n’y connaissent pas grand-chose… quel dommage que les parents et les enseignants ne puissent pas bénéficier de leur conseil! En tant qu’enseignante, je pense donc qu’il sera toujours préférable de demander un PPS et j’inciterai fortement auprès des parents sur les limites du dispositif du PAP.
        Le PPS est mis en place lors d’une équipe éducative, il y a quand même une trace importante, le formulaire « GEVASCO » qui liste les adaptations ainsi que le matériel spécifique dont l’enfant a besoin.

        J'aime

      • Bonjour et merci pour votre message très clair effectivement .Je partage votre avis.L’avantage que l’on aurait pu trouver dans le PAP c’est que les adaptations auraient été principalement réfléchies,discutées et faites par les enseignants et peut être ainsi plus faciles à faire accepter par l’école et par là-même par l’enfant . MAIS le manque de temps et de formation sur les différents troubles restent encore un très gros obstacle pour mettre en place des projets d’une telle envergure à mon avis.Il y a des avancées certes mais y a-t-il vraiment les moyens pour les mettre en oeuvre?

        J'aime

  3. A priori, ça commence à bouger tout doucement.
    Les enseignants du collège de mon fils ont eu une formation sur les troubles dys. C’est un vrai progrès parce qu’ils comprennent mieux les adaptations que nous demandons (dans notre cas, les photocopies des cours, l’utilisation de de l’ordi en classe et des évaluations plus courtes). Ils comprennent aussi que ces troubles sont durables et que ce n’est pas juste une « lubie » des parents.
    De notre côté en primaire, toujours rien… les membres du RASED ne sont absolument pas formés sur les troubles dys et c’est parfois la « bagarre » avec eux pour leur faire comprendre qu’il est primordial de chercher ces troubles qui sont souvent la cause de troubles psychologiques quand ils ne sont pas détectés! Même combat avec les CMPP…
    On progresse sur la prise en charge des enfants détectés mais pas dans le dépistage!
    Espérons qu’avec la mise en place de ces PAP, nous serons nous aussi formés sur ces troubles…

    J'aime

    • Le problème est d’avoir la chance de tomber sur une équipe (en primaire ou au collège) formée …. c’est plus simple ensuite de s’investir et surtout d’avoir un vrai travail d’équipe autour de l’enfant

      J'aime

  4. Ping : PAP | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s