Ma vie de « special mother » : challenge des 21 jours de la Fabrique à Bonheurs – Jour 8, the end ?!

J’ai tenu 1 semaine, 1 semaine où je croyais que tout allait bien dans ma vie, qu’elle était belle cette vie, que le bonheur était à portée de main…mais c’était en oubliant que j’étais bien dans la catégorie « special mother », et oui ça nous rattrape toujours les étiquettes…

Je crois qu’aujourd’hui c’est la fin de mon challenge, 1 semaine seulement, c’est l’échec, la déception totale, j’y croyais fort, trop fort et c’est là que la déception est toujours plus douloureuse…

Aujourd’hui je suis malade, une banale gastro, donc déjà ça n’aide pas à voir le positif hein ?! mais surtout j’ai appris une nouvelle qui m’affecte vraiment…puisqu’elle touche à mon fils. Je comprends mais je suis attristée…

Oui, mon enfant est différent, je le sais…Oui, il bouge beaucoup, il rigole fort, il a souvent des réactions surprenantes mais il n’est pas méchant. Je crois que personne n’arrivera jamais à le comprendre et ça c’est le plus dur à encaisser je trouve.

Alors oui vous pouvez penser que j’abandonne à la moindre contrariété mais c’est souvent la goutte qui fait déborder le vase comme on dit…le raz-le-bol général quoi !

Alors aujourd’hui je n’ai pas envie de répondre aux questions, je n’ai pas envie de rire, je ne suis pas fière, je n’ai envie de remercier personne (sauf une amie qui a su m’écouter), j’ai juste envie d’aller pleurer…la tristesse brouille la vue sur le bonheur accessible.

ah si je peux répondre à la première question seulement :

qu’as-tu appris aujourd’hui ? que nous sommes seuls à comprendre et à faire face à ce handicap invisible…bein oui il porte bien son nom, personne ne le voit…

Je vais quand même finir sur une note positive : demain est un autre jour !

25 réflexions au sujet de « Ma vie de « special mother » : challenge des 21 jours de la Fabrique à Bonheurs – Jour 8, the end ?! »

  1. Courage, c’est sûr que certains jours c’est dur. nous vivons toute ça. tu n’es pas toute seule, si cela peux te rassurer. Moi c’est toujours un plaisir de lire tes emails. je ne sais pas comment tu fais, pour faire autant de chose . BRAVO. j’ai commencé à répondre aux questions mais j’ai tenu 2 jours car je n’ai pas pris le temps. tu n’es pas seule!!!!!!
    une bonne tisane au lit et demain c’est reparti

    J'aime

    • Merci Christelle je commence déjà à avoir les idées moins noires ce soir…Et oui ça me fait du bien de me dire que je ne suis pas seule mais surtout que tu lis mes emails avec plaisir alors là tu me reboostes 😉 allez comme tu dis au lit et demain « positive attitude » !

      J'aime

  2. Oh bah je n’aime pas lire ça :/ Ici aussi, difficile de voir le positif quand tout s’enraye pour la tribu. Je ne peux peut-être pas soulager tes maux, tes doutes et ta colère, mais sache que je suis là, pas loin 😉 Je pense fort à vous, les Fantastyques ❤

    J'aime

  3. Bonsoir,
    Je suis « instit », et depuis que Sylvia m’a fait découvrir votre blog je lis avec attention, plaisir et admiration toutes vos publications. Mais jamais le temps de laisser un petit mot….Ce soir je laisse de côté les évals à corriger, elles attendront, trop envie de réagir à votre post, trop envie de vous écrire que je partage votre peine, votre découragement. Pourquoi ne peut-on pas accepter les personnes différentes , valoriser leurs sensibilités souvent si riches, et s’en servir de valeur ajoutée au lieu de les stigmatiser et de les rendre responsables de tout ce qui nous dérange.
    Surtout continuez , croyez en votre petit gars, criez haut et fort ses richesses, et continuez à vous révolter contre la bêtise et la méchanceté qui sont parfois la suite de l’ignorance.
    Quant à moi je continuerai à vous lire et quand un de mes élèves me fera sortir de mes gonds parce que je ne saurai plus comment l’aider , je penserai à vos post et je me replongerai dans mes livres et mes cahiers pour TROUVER……
    Courage!!

    J'aime

    • Bonjour Evelyne, je suis très touchée par votre mot. Un grand merci, mon moral est reboosté à fond avec tous ces messages ! Je vous souhaite une belle journée et continuez à être une instit fantastique 🙂

      J'aime

  4. depuis que Sylvia m’a fait découvrir votre blog je le lis avec attention très régulièrement, mais …je ne prends jamais le temps de laisser un petit mot. Mais là, tant pis pour les corrections, elles attendront, je veux réagir à votre post.
    Je suis triste de ce que votre petit gars doit vivre au quotidien, triste parce qu’il suffirait de si peu…si peu pour que ces enfants différents soient acceptés tels qu’ils sont, reconnus pour la richesse de leur différence. Mais parfois la méconnaissance entraine méchanceté et bêtise (hélas).
    Ne perdez pas courage, vous nous donnez une belle leçon et quand je suis en grand désarroi devant un élève…différent je pense à Léo et je me replonge dans mes livres et mes cahiers pour avancer autrement.

    J'aime

  5. Bonjour, voici un petit mot qui j espère vous encouragera 😊
    Je suis donc la maman de romain dyslexique de 24 ans ! Je ne connais que trop bien les difficultés rencontrées par ces enfants ( dans les années 2000) le découragement face a parfois seulement une personne, une seule, face a un prof au tout savoir, et qui ne sais rien, face au prof au trop de tout pouvoir qui vous  » casse » votre enfant, qui le casse avec juste une parole alors que vous avez mis des semaines voir des mois a lui donner un peu de confiance en lui, a l encourager a aller vers les adultes, a encourager a expliquer ses difficultés, a le soutenir, a le motiver a croire en lui, en ses merveilleuses capacités.
    Quels merveilleux enfants courageux, forts et ambitieux.
    C était le parcours du combattant…
    Demanderiez vous a un unijambiste de courir un 100 m ? Non et si c était le cas, tous l encouragerait et le féliciterai du chemin parcours… et portant bien des personnes demandait a mon fils de le courir ce 100 m… Sans aucun encouragements.
    Je ne voudrais pour rien au monde revivre ces tristes années ou je me suis battue bec et ongles pour que mon fils soit simplement heureux, bien dans ses baskets.
    Aujourd’hui romain a un travail qu il aime, gagne bien sa vie, a une compagne, un magnifique petit garçon. Il est super heureux mon fils 😊
    Ayez confiance tous, parents et enfants, en vous, et en la vie.
    Je ne peux que vous conseiller de ne pas en faire trop ( j en ai fait trop trop) c est vraiment important, laissez les vivre.
    Par contre faites en beaucoup pour que votre enfant soit heureux, bien dans ses baskets, pas demain, pas plus tard mais la, aujourd’hui.
    Quand il y a de l amour on peut surmonter des montagnes et gagner bien des batailles.
    Amitiés.

    J'aime

    • Merci pour votre témoignage qui me réconforte. Oui nos enfants dys pourront un jour être heureux, avoir une famille, un boulot, être bien dans leur peau plus tard et cette vision me fait du bien et j’ai envie d’y croire !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s