« Mercredi dys » : les dys et le sommeil, trucs et astuces

2013-12-03 06.52.10

Difficultés perpétuelles à s’endormir, réveils nocturnes voire terreurs nocturnes, cauchemars à répétition…les troubles du sommeil chez les dys sont fréquents.

Chez Fantadys c’est toute une histoire de famille. Mes deux fantastiques ont des troubles du sommeil depuis tout petits et forcément la conséquence est un trouble chez moi aussi ! Oui car je suis la personne officiellement désignée pour me lever la nuit, toutes les nuits !

Léo est né prématurément, une grossesse anxieuse, un accouchement qui ne s’est pas déroulé sereinement. Une séparation douloureuse, la couveuse, la néonat…un enfant qui a souffert d’importants reflux gastriques (RGO) donc un enfant qui ne dormait pas. Des mois, des années sans dormir une nuit complète !

Puis plus tard des angoisses, des insomnies…l’empêchant d’accéder au sommeil de manière paisible. J’ai passé des heures à ses côtés, j’ai craqué souvent, très souvent…démunie devant tant d’anxiété…Mais pendant toutes ces années nous étions à la recherche d’un diagnostic sur ses troubles d’apprentissage. Du coup, petit à petit, il a perdu confiance en lui, en ce qu’il était capable de faire, il s’est senti comme un moins que rien et tout cela entretenait cette anxiété intense.

Il nous a fallu 6 ans pour envisager un autre enfant…et à mon grand désespoir, grossesse identique, alitée…un jour j’ai dû partir dans la nuit en urgence à cause de contractions très fortes et là au petit matin Léo ne m’a pas trouvée, je n’était plus à la maison…mais à l’hôpital et j’y suis restée 1 mois. Un mois c’est une éternité loin de mon fils qui avait tellement besoin de moi. Pendant tout ce temps, il a dormi avec son papa, main dans la main pour s’endormir, il avait de grosses angoisses…

Son petit-frère est né…et il a continué à dormir avec nous de longs mois, impossible pour lui de regagner sa chambre. Et bien sûr son petit frère passait son temps à hurler jour et nuit, reflux gastriques également, logique ! même moule de fabrication…Encore un enfant angoissé, qui m’appelle toutes les nuits pendant des mois, des années aussi…

Tout ça pour vous dire que les problèmes de sommeil je connais ! Donc il a fallu trouver des trucs et astuces parce que sinon je serais déjà à l’asile à cette heure là…

Même chambre, lit côte à côte

La première chose que nous avons tentée quand Eliott a été en âge d’être dans un grand lit, c’est de mettre nos deux enfants dans la même chambre avec des lits côte à côte. Les deux ayant besoin d’une présence du coup, les angoisses du soir ont diminué et les endormissements sont devenus un peu plus paisibles.

2014-01-05 14.04.51

Les rituels indyspensables

Les rituels font partie de la vie de mes enfants. Léo ayant un grand besoin de se rassurer nous avons instauré beaucoup de rituels. Chaque soir, avant de se coucher, mes enfants racontent leur journée du lendemain à l’aide de cartes mentales réalisées pour l’occasion (je vous en avais déjà parlé ici)

2014-01-05 19.22.20-2 Chaque enfant a sa propre carte collée au mur, adaptée selon son planning de la journée, pour le plus petit il y a même des vraies visages et les voitures de chacun pour savoir qui l’ emmène et qui vient le chercher chaque jour de la semaine. Une fois le planning du lendemain bien intégré, nous nous installons tous les trois dans leur chambre pour la lecture du soir, souvent réalisée par Léo à son petit frère. Quand il fatigue je prends le relais. Puis vient le moment tant redouté où nous éteignons les lumières enfin presque…

Une veilleuse pour rassurer

Mes deux enfants ont peur du noir, comme beaucoup me direz-vous, donc il a fallu trouver une solution : facile ! une veilleuse mais pas n’importe quelle veilleuse ! Mon choix s’est porté sur la veilleuse super nomade Pabobo. Il nous fallait quelque chose de pratique, léger, facile à prendre en main et qui s’adapte à mes deux enfants puisqu’ils sont dans la même chambre.

2014-01-03 21.07.50Cette veilleuse émet une lumière douce et très apaisante

2014-01-03 21.08.15on peut régler le niveau d’éclairage plus ou moins intense et il y a un indicateur de charge qui nous permet de voir s’il faut recharger la veilleuse afin éviter le drame collectif ! Ce que j’aime aussi c’est qu’on n’a pas besoin de l’allumer ou de l’éteindre, elle gère ça toute seule en s’adaptant à la luminosité de la pièce. Et surtout elle ne se fatigue jamais, on la recharge partout grâce à un chargeur USB universel et elle tient vraiment longtemps (jusqu’à 200 heures).

2014-01-03 21.03.58 Quand mon grand se lève pour aller aux toilettes la nuit, il prend donc sa petite veilleuse et trouve son chemin sans se cogner de partout comme avant et surtout sans nous appeler parce que le couloir lui fait peur ! Et mon petit n’est plus effrayé lorsqu’il se réveille en pleine nuit car ce n’est pas « tout noir » !

Les massages pour détendre

Malgré tout, il arrive quand même parfois que Léo ait du mal à s’endormir, s’angoisse, comme souvent avant la reprise de l’école suite aux vacances scolaires. Mon astuce dans ce cas-là, le masser avec de l’huile. J’aime bien celle de Weleda au calendula car Léo a la peau hypersensible. Je lui masse tout le corps de la pointe des pieds au bout des doigts en passant par le sommet du crâne ! Cela lui permet de rentrer dans un état de relaxation pour accéder plus facilement au sommeil. Au bout d’un moment il me demande d’arrêter et là je sais qu’il est prêt à s’endormir.

Les traitements naturels

J’ai tenté beaucoup de médecines « parallèles » : ostéopathie, kinésiologie, magnétiseur et dernièrement l’homéopathie et je dois dire que c’est pour l’instant le plus efficace surtout sur mon mini fantadys. L’homéopathe le soigne en fonction de son tempérament, mon petit est un enfant « cinna », pour ceux qui connaissent un peu en gros c’est une petite terreur ! On le soigne donc en utilisant le remède « cinna » mais aussi des granules de « stramonium » principalement pour les cauchemars.  Pour Léo nous sommes en train de tester deux remèdes pour trouver celui qui lui convient le mieux. Nous utilisons aussi beaucoup les fleurs de bach à la maison qui ont un effet bluffant sur Léo. Le magnétiseur lui prescrit un flacon adapté à ses propres besoins. Et quand il est vraiment en crise le soir et que je ne sais plus quoi faire c’est RESCUE ! Je prends la version Kids qui est sans alcool et pour moi c’est la solution pour lutter efficacement et en douceur contre les émotions fortes et le stress ressentis par les enfants ! 3 petites gouttes et hop ça va mieux. Alors oui il s’agit peut-être de l’effet placebo mais après tout on s’en fout, l’essentiel c’est que ça marche et il me les réclame quand il sent qu’il en a besoin !

Malgré ces petits trucs et astuces on est bien d’accord parfois c’est compliqué, souvent nos enfants viennent se réfugier à nos côtés. Nous n’avons jamais refusé qu’ils viennent dormir dans notre chambre quand ils ont besoin. Il y a un matelas à disposition. Le plus souvent je les accompagne dans leur sommeil, oui c’est parfois fatiguant, mais je ne conçois pas de faire autrement. Je n’adhère pas à l’approche comportementale qui consiste en laisser pleurer les bébés progressivement tout en les laissant se calmer sans les prendre dans les bras surtout ! Le genre de comportement qui ne marche pas du tout avec mes enfants mais qui ne fait qu’empirer les choses et augmenter leurs angoisses mais cela reste ma vision personnelle. 

Et vous quels sont vos trucs et astuces pour faciliter le sommeil de vos fantastiques ? Comment gérez-vous les troubles du sommeil de vos enfants ?

Ce contenu a été publié dans Dyscussion par nannymel_special_mother. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos nannymel_special_mother

1 maman, 2 blogs, 3 enfants ! Fantadys est un blog pour venir en aide à toutes personnes en lien avec des enfants dys (apprendre autrement via le mind-mapping, le jeu...) et Ma Vie de Special Mother est un blog sur ma vie de maman, axé sur la maternité, la petite enfance, l'éducation bienveillante et positive.

20 réflexions au sujet de « « Mercredi dys » : les dys et le sommeil, trucs et astuces »

  1. Bonjour,
    Je suis une Maman experte en sommeil difficile! 🙂 Et nous avons survécu et vaincu la plus part des difficultés.
    Maeva est aussi née préma et avec une grosse opération à la clé et un RGO sévère jusqu’à ses 5ans, mais chez nous les problèmes de sommeils sont apparu 6 mois après avoir réglé les problèmes de RGO. Bébé Maeva dormait super bien, je devait la réveillée pour la nourrir, elle était trop faible pour réclamer. C’est un peu plus tard que les choses se sont corsées!
    Maeva a fait des terreurs nocturnes combiné a du somnambulisme de l’âge de 5ans à 9ans. Elle se levait entre 1 et 10 fois par nuit une criant et parcourant la maison de long en large. Ca été très difficile pour tout le monde. Elle se réveillait sans souvenir de ses aventures nocturnes mais fatiguée et quand on est fatigué en plus des dys et du TDA ça rend les apprentissage encore plus difficile. Nous avons essayé pleins de méthodes différentes. L’homéopathie a fonctionné quelques semaines. Elle a fait des séance de massage métamorphiques et aussi chez une psychothérapeute qui ont diminué le nombre de réveils et réduit à une fois par nuit. Puis j’ai commencé à lui faire des massages aux huiles essentielles au couché combiné avec une histoire métaphorique tiré du livre 38 Huiles essentielles pour le bien être des enfants de Françoise Eliotte,.cela l’a bien aidé a s’endormir d’une part (parce que je l’ai pas mentionné mais elle ne s’endormait pas avant 10-11h) et d’autre part son sommeil était plus apaisé et elle a commencé a passer des nuits sans se réveiller! Et au final avec un changement d’école les problèmes de sommeils se sont terminés et nous avons pu tous retrouvé le sommeil, nous avions du faire des tours de garde avec mon mari pour se partager des nuits où nous aussi pouvions dormir.
    Je ne pense pas que ce soit une chose en particulier qui lui a permis de mieux dormir mais un ensemble de chose, une meilleure confiance en elle et envers les adultes. Un mieux être à l’école, et un moment de détente avant de dormir.
    Maintenant elle se couche à 20h-20h30 et a le droit de lire jusqu’à 20h45, puis on éteint les lumières et elle s’endort rapidement, on garde une petite veilleuse quand même. et parfois le chat s’invite.
    Mon conseil aux parents: COURAGE!!! des activité apaisantes le soir, les massages font augmenter le taux d’ocytocine une hormone du bien être, pouvoir parler de ce que l’enfant vit au quotidien à l’école et le faire se sentir aimé.
    La mélatonine est parfois conseillée et je l’ai testé au retour de vacances avec décalage horaire. Ca a bien marché et les enfants ont vite repris un bon rythme. Donc je peux imaginer que ça peut bien marcher sur du plus long terme quoi que personnellement j’aime éviter de donner trop de « médicaments ». Mais quand nos enfants ne dorment pas on peut se sentir impuissant et désespéré…du moins c’est mon cas……

    J'aime

  2. Effectivement Isabelle les problèmes de sommeil vous connaissez bien ! Merci pour la référence du livre, j’adhère bien aux huiles essentielles aussi donc à tester lors de mes massages ! Merci pour votre témoignage et comme quoi on peut s’en sortir avec de la bienveillance, de la patience et quelques trucs et astuces 😉

    J'aime

    • Merci aussi pour tout ce que vous partagez avec nous!!!
      Pour les huiles essentielles et le livre, il y a des histoires différentes pour chaque huile et donc au travers de ces histoires dont l’enfant est LE héros, différents thèmes sont abordés( amitié , courage, fierté, habilité, etc), on raconte l’histoire pdt le massage et l’enfant s’endort en rêvant à de belles choses.

      J'aime

  3. Super article ! Merci Fantadys de partager toutes vos astuces pour que les nuits soient douces… Je suis bien d’accord avec votre analyse de l’approche comportementale, nous essayons également d’éviter tout élément anxiogène avant de s’endormir. Le massage est un merveilleux moyen de se détendre, surtout le massage des pieds. Je ne connaissais pas la veilleuse Pabobo – merci d’en avoir parlé !
    La phytothérapie nous apporte beaucoup, notre pharmacien nous a conseillé un mélange d’huiles essentielles qui fonctionne très bien. Comme vous le dites si justement, les traitements naturels dépendent de la personne et même si l’effet Placebo joue un rôle, si ça marche c’est tant mieux!

    J'aime

      • Voici notre mélange (un grand merci à notre pharmacien !) : à diluer dans 60mL d’huile d’amande douce : 20 gouttes d’huile essentielle de mandarine rouge (citrus reticulata), 20 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang (cananga odorata), 20 gouttes d’huile essentielle de Petit Grain Bigaradier (citrus aurantium) et 20 gouttes d’huile essentielle de lavande fine (lavandula officinalis).
        On masse avec une ou deux gouttes du mélange (très peu) les mains, la nuque et les pieds plusieurs fois par jour pour un effet apaisant et surtout avant d’aller au lit. Je ne sais pas si cela convient aux jeunes enfants mais pour les plus âgés chez nous ça marche très bien.

        J'aime

  4. Bonjour ! Alors, dans ma tribu, nous avons d’abord passé d’excellentes nuits lol ! Mes quatre filles ont, quasi dès la naissance, dormi 6h puis 8h, puis parfois 15h d’affilée sans broncher. Il y a bien eu des moments d’endormissement difficile vers 18 mois pour notre aînée, mais réglés rapidement (nous lui tenions la main et cela suffisait à l’apaiser, jusqu’à un endormissement vers 00h). Puis, dans un élan de folie, nous avons eu notre dernier, un ptit gars, très vite surnommé La Terreur. Un B.A.B.I, aux besoins intenses donc, qui ne dormait que par tranches de 20 minutes (nuit et jour), et dans nos bras bien sûr, au moins les 6 premiers mois de sa vie. Ensuite, il a commencé à s’apaiser (un peu) et accepter de dormir 2h d’affilée la nuit, dans notre lit. J’avoue que cette période de ma vie a été extrêmement compliquée à gérer, car j’étais la seule à pouvoir l’apaiser, par l’allaitement à volonté. Et il fallait tenir encore et encore pour assurer les journées. J’ai très souvent craqué, pleuré, hurlé ma frustration et mon impuissance. Vers ses 12 mois, j’ai commencé à vouloir le sevrer de la tétée d’endormissement le soir (qui durait de 19h à 23h en général). Mais cela n’a pas été concluant avant ses 24 mois environ. Puis petit à petit, les nuits se sont faites plus douces. Avec une ou deux tétées la nuit, des endormissements plus rapides. Il a intégré son lit vers ses 3 ans, par contre, il a besoin d’une présence donc il a d’abord dormi avec ma deuxième fille mais a vraiment réussi à s’apaiser avec ma troisième. Il a bientôt 5 ans, s’endort relativement vite (vers 21h30 en général), après une histoire, un câlin. Il choisit tous les soirs une écharpe à moi, ou une peluche de sa soeur, pour trouver le sommeil. Bon, il finit régulièrement ses nuits avec moi, ce qui ne me dérange pas, j’avoue ^^. Si j’avais la possibilité de reprendre notre histoire depuis sa naissance, je ne changerais rien. Oui, les deux premières années ont été atroces, mais mon fils avait ce besoin immense de contact, cette peur panique de la séparation. J’ai tenu bon, et je ne regrette rien. C’est maintenant un petit garçon bien dans ses baskets, très attaché à moi, mais n’ayant aucun souci de séparation.

    J'aime

    • ah qu’est-ce qu’on se comprend bien alors ! les B.A.B.I. faudrait que je fasse un article tiens sur ces bébés…je considère que mes deux enfants l’ont été et en quelque sorte le sont toujours ! mais mon deuxième à un tel degré que je me demande encore comment j’ai fait pour tenir toutes ces heures debout, lui dans l’écharpe ou dans les bras…on développe quand même une sacré résistance physique quand on devient maman ! Merci Ingrid de la Vie dans Ma Tribu pour ton témoignage !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s